• Beauté
    My Private Boutique

    Uriage XÉMOSE Syndet Nettoyant Doux - 400 ml

    Dès 21.90

    16.90 CHF

    -22%
  • Beauté
    My Private Boutique

    Puressentiel Eucalyptus radié BIO - 10 ml

    Dès 11.90

    6.90 CHF

    -42%
  • Vide Dressing
    My Private Dressing

    Paul & Joe Sac à main

    Dès 400.00

    60.- CHF

    -85%
  • Vide Dressing
    My Private Dressing

    Roberto Cavalli Lunettes de soleil

    Dès 480.00

    90.- CHF

    -81%
  • Vide Dressing
    My Private Dressing

    BCBG Max Azria Robe "Kate"

    Dès 303.00

    125.- CHF

    -58%
  • Beauté
    L'Occitane en Provence

    Eau de Toilette Fleurs de Cerisier

    66.- CHF

  • Beauté
    L'Occitane en Provence

    Lotion immaculée Reine Blanche

    35.- CHF

  • Beauté
    L'Occitane en Provence

    Trousse Soin Visage Divine

    47.- CHF

Vision
Avec le printemps qui s'annonce, le moment est venu de penser à protéger vos yeux des UV
Swissquote
Le marché de l’immobilier suisse constitue une valeur solide.

J’ai quitté le Japon pour devenir horloger en Suisse

Je suis le premier surpris par le chemin parcouru. Car rien ne me prédestinait à devenir horloger au Locle. Né près de Tokyo, fils de banquiers, ma voie paraissait toute tracée. Mais déjà enfant, engoncé dans mon costume d’écolier, je me posais des questions sur mon avenir.

Je veux devenir champion du monde de pole dance

Etre un homme dans le monde de la pole dance est peu commun mais cette singularité me correspond bien. Je n’ai jamais aimé être un suiveur. M’habiller comme tout le monde, me fondre dans le moule, j’ai horreur de ça! Par esprit de contradiction certainement, aussi, je me plais à aller dans la direction opposée. Si j’ai envie de porter des vêtements fluo, je le fais.

Le vitiligo n’aura pas ma peau

Pour la plupart des gens, porter des manches courtes ne pose aucun problème, ce n’est malheureusement pas mon cas. Quelle que soit la météo, je ne me découvre jamais les bras, ni les jambes, d’ailleurs, car je souffre d’une affection cutanée rare, le vitiligo, qui touche environ 1% de la population. Mon corps est parsemé de taches blanches, principalement aux extrémités des membres et aux articulations. Les causes de cette dépigmentation ne sont pas clairement connues.

Ma lutte pour la FIV à l’étranger

Une infertilité difficile à vivre

La marche m’a sauvé la vie

Il y a dix ans, des douleurs se sont progressivement installées dans mon corps – d’abord le dos, puis la nuque – pour ne plus me lâcher. De scanners en IRM, de médicaments en injections, rien ne les expliquait, ni ne les enrayait.

Violée donc coupable d’avoir déshonoré ma famille, j’ai dû fuir

Choisir son mari, parler à un garçon, s’habiller comme on veut ou encore être dehors lorsqu’il fait nuit… Ces comportements paraissent banals. Ma culture, elle, les voit d’un très mauvais œil, lorsqu’il s’agit d’une femme. On dit alors de ces agissements qu’ils «déshonorent» la famille.

J’ai rejoint l’Irlande avec mes deux chevaux

Gamine, j’avais déjà la tête dure. J’ai toujours été un peu rebelle et mes amis me connaissent comme une fille solitaire qui n’a peur de rien.

J’ai choisi la vie de bergère

Très tôt j’ai joué les petites «Heidi» dans la ferme isolée de mes grands-parents où j’allais régulièrement en vacances. M’occuper des vaches et faire les foins durant l’été était un plaisir pour moi et non une contrainte. Ma grand-mère cuisinait au feu de bois. Sans eau chaude ni salle de bains, il fallait se laver à l’eau froide dans un baquet. Dans ce lieu resté «dans son jus», le temps semblait s’être arrêté. Je me sentais appartenir à cet environnement fait de simplicité.

J’ai gravi un sommet après mon infarctus

Mon premier infarctus m’est tombé dessus alors que j’avais 50 ans. Patron d’une petite entreprise dans le bâtiment, je courais à gauche et à droite dès 6 heures du matin. Entre les chantiers, la clientèle, le personnel à gérer et les tâches administratives, ma vie était un véritable tourbillon.

Handicap: mon fils, mes batailles

Le petit loulou… Quand je le regarde, je sens monter en moi un amour incommensurable. A sa naissance, il y a quatre ans, on ne donnait pas cher de sa vie: deux ans maximum.