Femina Logo

Quelqu'une m'a dit

Love story: La mariée s'enfuit du mariage

Love story le diaporama de mariage

Faire défiler toutes les photos des conquêtes du futur époux durant son mariage n'était pas la meilleure des idées.

© GETTY IMAGES/MOOR STUDIO

Mon amie a toujours aimé la nature, les courses en montagne, les longues marches à travers des paysages hostiles. Plus encline à s’entourer d’arbres ou de rochers que de viles multitudes humaines, elle mène sa vie d’un pas décidé. Lors d’un voyage en solitaire, elle tombe sur un baroudeur dans son genre: taiseux, concentré sur les pulsations de la terre. Il et elle tombent amoureux.

On aurait pu penser que cet élan du cœur avait à voir avec des contingences purement pratiques. Mieux vaut être deux pour monter la tente et planter les sardines. Et quoi de plus vital que d’avoir un partenaire si on a oublié les raisins secs au milieu du désert. Hé bien non, rassurons-nous, les coups de foudre sincères existent encore. Leurs âmes étaient si à l’unisson, leurs passions si partagées, que très vite ils envisagent d’officialiser leur relation, et pourquoi pas devant le maire. Après tout, le mariage n’est-il pas l’exploit suprême?

Leur vie d’avant, celle qui battait hors des sentiers sur lesquels le duo s’était rencontré, n’avait pas vraiment d’intérêt. L’essentiel de leurs discussions portait sur le nombre de cols franchis, de mers traversées, de kilomètres avalés. Arrive le mariage. Les parents ont cassé la crousille, les marié-e-s sorti le grand jeu: robe blanche, smoking, belles fleurs, grand repas et tout le tintouin.

Beuveries adolescentes

Les copains aussi ont eu le temps de préparer la fête. Entre autres un montage d’images qui résume la vie de l’épousé. Monsieur qui souffle sa première bougie, monsieur qui chevauche son premier vélo, monsieur qui participe à son premier camp scout, habillé en louveteau. On verse quelques larmes. Puis des images dégueus des beuveries adolescentes, des interails en bande de potes.

La mariée découvre, d’un coup, coincée entre le fromage et le gâteau meringué, la vraie vie du vrai mari. Puis le diaporama passe à l’âge adulte et là, défile à la queue leu leu comme une chaîne de montagnes domestiquées les filles que le mari a fréquentées. Et voilà Jessica, haha, et Mélanie, hihi, et Caroline, ouah!, et Patricia, hum! et Véronique, miam!. Et le public rit et glousse et dit, quel homme, quel conquistador, «Don Juan, va!», «tu devras te calmer, maintenant!».

La mariée ne rit pas, elle trouve ça lourd. Elle a l’impression qu’elle n’est plus qu’un énième territoire conquis. Sa robe la serre, elle se sent ridicule avec ce décolleté et ces frous-frous. Sans un mot, elle se lève, elle se tire. Bien sûr, le départ a cassé l’ambiance. On précisera que les marié-e-s se sont rabiboché-e-s. Loin des yeux, seul-e-s sur un sommet.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E94: Les bienfaits du jeu vidéo sur notre épanouissement

Dans vos écouteurs

Tout va bien E89: Comment mieux comprendre nos rêves

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné