Femina Logo

voyage

Paradis cachés: 7 destinations insolites près des capitales

Femina Dossier Voyages Paradisiaques 00

Plage de Pulau Bintan en Indonésie.

© Getty Images

Près de Rio de Janeiro… Paraty (Brésil)

L’agitation de Rio vous épuise? Filez à Paraty, 236 kilomètres au sud de la mégapole. Cela vous permettra de déguster au passage les sublimes paysages de la Costa Verde. Classée au Patrimoine de l’humanité par l’Unesco, cette bourgade fondée au XVIIe siècle est l’une des stations chouchou des Brésiliens. On les comprend: outre de nombreuses activités possibles – amateurs de vieilles pierres, de nature, de loisirs nautiques ou de soirées musicales y trouvent leur bonheur –, on y vit au rythme langoureux de la bossa-nova.


© Rogerio Martins/flickr.com

On y fait quoi? Après avoir battu le pavé du superbe centre historique, on peut se la jouer «balnéaire», visiter l’une des petites îles disséminées alentour, partir à la découverte de magnifiques cascades, se souvenir que la ville est le paradis de la «cachaça» et, donc, se laisser tenter…

Y aller La compagnie de bus Costa Verde assure de nombreuses liaisons quotidiennes entre la gare routière Rodoviária Novo Rio et Paraty. Comptez entre 4 et 5 heures de voyage. Prix d’un trajet: 70 R$ – soit environ 21 fr. Réservation conseillée.

Passer une nuit… ou plus Si de nombreux hébergements sont possibles, dans toutes les gammes de prix, on craque pour la classieuse Pousada do Ouro, en plein cœur du centre historique, à env. 160 fr. la nuit

En savoir plus Pousada do Ouro et Paraty.

A queques kilomètres de Göteborg… le Bohuslän (Suède)

Une côte qui regorge de baies secrètes, des villages immaculés blottis contre le granit rose poli par les vents, des forêts murmurant des contes scandinaves… Le Bohuslän, région située à 30 km au nord de la ville de Göteborg, est le paradis estival des Suédois. La lumière y est presque chatoyante, et chaque localité possède une personnalité propre à découvrir dans ses ruelles pavées, ses maisons de bois peintes en blanc, en rouge, en bleu ou en jaune, trônant dans leurs jardins de roses trémières.


© tinadefortunata-stock.adobe.com

On y fait quoi? Le Bohuslän n’est pas une destination balnéaire. Préférer plutôt les escapades en voilier, les balades dans les villages ou les visites de sites rupestres, datant de plusieurs millénaires.

Y aller Louer une voiture à Göteborg est le meilleur moyen de découvrir la côte plus au nord. Court tronçon d’autoroute, puis petites routes idylliques. Attention, les élans traversent sans prévenir!

Passer une nuit… ou plus Les pieds dans l’eau, au Gullmarsstrand Hotell Konferens de Fiskebackskil, l’un des plus jolis villages de la côte ouest de la Suède. Les couchers de soleil sont ici particulièrement magiques.

A une encalblure de Singapour… Pulau Bintan (Indonésie)

Cent cinq kilomètres de côtes luxuriantes, des plages aux rochers polis façon anses des Seychelles, des baies cristallines, une douce houle de jungle parcourant les terres… tout cela à moins de 50 km de l’extrémité de la péninsule Malaise. On comprend pourquoi Pulau Bintan, quelques milliers d’habitants seulement, la plus grande des 3200 îles de l’archipel indonésien de Riau, est un peu le jardin merveilleux des Singapouriens, serrés sur le micro-Etat asiatique. Un court trajet en bateau, et voilà qu’on troque l’urbanisme intense pour le farniente en mode horizontal sur chaise longue. Bonne nouvelle: bien que de plus en plus prisée des touristes comme des promoteurs, l’île offre encore un environnement préservé. Tortues marines sur le rivage, singes agiles dans les terres, de quoi s’immerger dans les trésors de la nature équatoriale.


© Getty Images

On y fait quoi? Bintan est La destination balnéaire par excellence. Toutefois, on pourra également se rendre au curieux temple chinois du Banyan, édifice centenaire embrassé par un énorme arbre tropical.

Y aller Plusieurs ferries relient quotidiennement Singapour au terminal de Bintan Resorts. Comptez environ 50 minutes de voyage.

Passer une nuit… ou plus Le Club Med Bintan Island (4 tridents) est un havre idéal, entre baie turquoise et forêt vierge. La – sublime – plage propose snorkeling, paddle, yoga et même golf (un 18 trous des plus pittoresques court en bord de mer). Le spa, sis dans un cadre magnifique, face à la mer, serait tout simplement l’un des meilleurs d’Asie du Sud-Est…

Au large de Vancouver… Haida Gwaii (Canada)

Lorsqu’on pense Vancouver, on songe à la longue île éponyme juste en face de la ville du «Wild Wild West» canadien. Pourtant, un peu plus loin au nord, une autre terre au large vaut le détour: Haida Gwaii. Encore plus sauvage, encore plus mystique, cette virgule déchiquetée flottant sur l’océan est en réalité composée de deux îles, Graham et Moresby, séparées par un petit détroit. La pointe sud du territoire, nommée Gwaii Haanas, déroule un parc national à l’atmosphère magique: les énormes troncs d’arbres millénaires scandent l’épaisse forêt tempérée humide, dessinant un paysage de mousses, de nœuds boisés excentriques et de fougères. Dans la localité de Skung, des alignements de grands totems en bois classés par l’Unesco, vestiges de l’ancienne culture aborigène décimée avec l’arrivée des colons européens, feraient presque passer Haida Gwaii pour l’île de Pâques du Pacifique Nord.


© dale simonson/flickr

On y fait quoi? Du «forest bathing» à la rencontre des arbres géants, des excursions en kayak. Attention aux ours!

Y aller: En ferry ou en avion depuis Vancouver (un court vol est proposé par Air Canada).

Passer une nuit… ou plus Très prisé des pêcheurs, The Lodge at Hippa Island by Westcoast Resorts n’est pourtant pas qu’un hub pour taquineurs de saumons. Le fjord verdoyant auquel il s’accroche offre un écrin parfait pour se couper des ondes stressantes de la civilisation.

Aux portes d’Oulan-Bator… le Parc naturel de Terelj  (Mongolie)

L’immensité de la Mongolie condamne souvent ceux qui n’ont pas le temps de consacrer une odyssée entière à la patrie de Gengis Khan à traverser la région dans le ventre du transsibérien, un peu Lost in Translation entre le lac Baïkal et Pékin. Pour ces visiteurs furtifs, Oulan-Bator, la capitale, fait la plupart du temps office d’immersion dans le pays. On est loin des nomades perdus dans l’infini des steppes. Mais une escale de quelques jours dans cette ville austère peut aisément se convertir en excursion dans la Mongolie authentique grâce à la proximité du Parc national de Gorkhi-Terelj, à seulement 70 km de la métropole. Presque tout y est: décor minéral féerique, campements de yourtes, mode de vie traditionnel… un véritable concentré d’Asie centrale que les baroudeurs pressés par le temps auraient tort de manquer.


© Getty Images

On y fait quoi? Nuit sous la yourte avec les nomades, excursions à cheval, randonnées dans les curiosités géologiques de la région. De quoi bien occuper une courte escapade.

Y aller Louer une voiture ou prendre un taxi depuis Oulan-Bator.

Passer une nuit… ou plus Les voyageurs peu convaincus par le confort de la yourte (ou visitant le parc en hiver) peuvent prendre une chambre au très chic Terelj Hotel (et spa), surprenant palais néoclassique lové au bord d’une petite rivière. Attention, certaines chambres sont (trop) étriquées.

Pas si loin de Varsovie… Forêt de Białowieza  (Pologne)

Mieux vaut se dépêcher d’aller voir ce Yellowstone de l’Est, à cheval entre Pologne et Biélorussie. Ultime relique laissée intacte de l’ancienne forêt primaire européenne, la réserve de Białowieza est de plus en plus grignotée par l’industrie du bois, en dépit de son classement au Patrimoine mondial par l’Unesco (un tiers seulement est déclaré parc national, depuis 1921). Quelques heures de voiture depuis Varsovie suffisent à rejoindre la région. Sur place, le visiteur découvre une nature plurimillénaire quasi inviolée, peuplée d’une faune abondante: entre les troncs de chênes ou de sapins géants, on aperçoit des bisons encore à l’état sauvage, mais aussi des loups, des ours bruns, des castors… Une incroyable oasis qui semble en sursis, alors que la politique polonaise en matière d’environnement est mise à mal par la crise.


© Getty Images/iStockphoto

On y fait quoi? Des balades à la découverte des mammifères et des nombreux oiseaux du parc. Ne pas louper l’ancien relais de chasse en bois et la grande porte du XIXe siècle, dont l’architecture offre un aller direct pour l’époque des tsars, friands de battues dans la forêt entre 1888 et 1912.

Y aller En louant une voiture à Varsovie ou à Brest, ville à l’est de la Pologne.

Passer une nuit… ou plus Immersion dans la nature (et le passé) en logeant aux Apartamenty Carskie, charmant lodge aménagé dans une ancienne gare en bois datant du tsar Nicolas II.

Au sud de Dakar… le delta du Saloum  (Sénégal)

Dakar, capitale du Sénégal, vaut un voyage à elle toute seule. Mais plus au sud, à environ trois heures et demie de voiture, le parc national du delta du Saloum a lui aussi quelque chose de magnétique. L’ocre omniprésent des paysages africains recule soudain devant cette oasis de verdure inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. Des labyrinthes d’eau creusent l’émeraude des mangroves, avec les cimes des baobabs pour seul relief. Amoureux de la nature et biologistes se pressent ici pour admirer une faune exubérante, en particulier dans les airs. Pas étonnant que la région ait récemment misé sur l’écotourisme. Avec ses impressionnants panachages de couleurs, ses reflets de ciels quasi parfaits dans les chenaux, le delta est du genre photogénique.


© Carsten-stock.adobe.com

On y fait quoi? Balades entre brousse et plages, observation des oiseaux pour grands débutants ou ornithologues confirmés depuis les pirogues.

Y aller Location de voiture possible à Dakar, mais la plupart des établissements proposent un véhicule avec chauffeur pour le transfert depuis et vers la ville.

Passer une nuit… ou plus Avec sa vue panoramique sur le parc, difficile de résister à la tentation de poser ses valises au lodge des Collines de Niassam.


A lire aussi:
Découvrir un Paris insolite en compagnie d'un greeter
Le «nouveau» Cuba de Raul Castro
San Miguel au Mexique: meilleure grande ville à visiter en 2017

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.