news société

    La voiture: un nouvel espace social?

    Speed dating, émissions TV, covoiturage, road trips; la voiture, jusqu’alors synonyme d’individualisme, semble avoir retourné sa chemise et ouvre la voie à de nouvelles formes d’interaction.

    Publié le 
    6 Juillet 2016
     par 
    Marion Police

    L’essor de l’économie du partage n’est plus à démontrer; les services de pair à pair se multiplient maintenant en dehors des géants que sont devenus Airbnb, Uber etc. Dans ce qui semble être une mise en avant de la collectivité, la voiture ne fait étonnamment pas exception: d’ordinaire perçue comme un bien précieux que l’on choisit à son goût, objet de toutes les convoitises, notre moyen de locomotion préféré pourrait bien devenir un outil plus qu’un bijou. Passage à la loupe des concepts récents qui feraient de nos bolides de merveilleux lieux d’échange.

    Mazda roule des mécaniques

    L’institut d’étude de marché GFK a réalisé une enquête pour la marque asiatique qui rend compte d’un taux de 54% de célibataires entre les 18-69 ans en Suisse. Partant de ce constat, et de l’hypothèse selon laquelle la position du face à face lors d’un premier rendez-vous mènerait à un échec – car trop intimidante - le constructeur automobile japonais a voulu révolutionner le speed dating.

     

     

    En effet, de juin à octobre, et dans plusieurs villes de Suisse, se tiendront des évènements «Mazda Speed Dating». Les inscrits – qui ont déjà dépassé le millier – auront la chance de se promener côte à côte avec leur potentielle âme sœur dans une Mazda MX-5, nouveau modèle sportif. Mais qui séduira plus, le compagnon de route, ou les 160 chevaux de la décapotable? Pas de réponse pour l’instant, mais Mazda a saisi la tendance en faisant de ses produits des espaces de séduction.

    Les émissions au volant

    Avez-vous vu Adèle pousser la chansonnette sur les Spice Girls ou Gwen Stefani revisiter ses tubes avec Julia Roberts et George Clooney tandis que l’enthousiaste James Cohen dirige son gros 4x4? L’animateur du «Late Late Show» sur CBS a initié le mouvement avec son «Carpool Karaoke» il y a un peu plus d’une année maintenant, et ces séquences déjantées sont devenues virales, avec plusieurs dizaines de millions de vues chacune.

     

     

    Quel est le secret de ce genre d’émission? Après tout, la voiture pose un décor des plus sobres, dénué de toutes les paillettes d’un plateau télévisé classique, rendant possible une certaine proximité entre le conducteur et son invité vedette. James Cohen joue les comiques, inspire la sympathie et ses copilotes semblent être à l’aise avec lui. La voiture devient alors une bulle de protection, de simplicité, au sein de laquelle il est facile de s’exprimer.

    Et chez nous ?

    Ce type de phénomène n’a pas réellement percé dans nos contrées, si ce n’est sur la chaîne «Becurious.tv» Sa fondatrice, Leila Delarive, a tenté l’expérience dans son programme «KAOS»: l’ancienne avocate fonce à bord de sa Mini noire à la rencontre de personnalités féminines afin de recueillir leurs témoignages. Les sièges de cuir ont notamment accueilli l’humoriste Caroline Vigneaux, passée du monde juridique à celui de la scène.


    A lire aussi
    En route pour le covoiturage!
    "Our Open Road": le roadtrip d'une famille nature
    Adèle, reine incontestée du karaoké


    La solution sympa et écolo: le covoit'

    Autre preuve que la voiture (re)séduit, c’est le covoiturage. En plein essor depuis quelques années, il est devenu quasiment incontournable en France grâce à l’entreprise Blablacar qui compte à ce jour plus de 30 millions d’utilisateurs et s’est étendue à d’autres pays. Qu’ils soient conducteurs ou passagers, il suffit d’un clic pour découvrir que toutes les générations sont représentées! Des prix plutôt bas mais une aide financière pour le conducteur et un voyage loin de la solitude pour les deux parties: tout le monde y gagne. De plus, les filtres de recherche permettent d’éviter les mauvaises surprises (voiture fumeur ou pas, animaux acceptés ou pas etc.)

    En Suisse, le covoiturage peine à se faire une place, mais il est de plus en plus utilisé en zone frontalière avec, par exemple, la plate-forme «Covoiturage-Leman» qui regorge de témoignages de travailleurs heureux de pouvoir économiser sur leur trajet et de faire des connaissances. Différents sites existent tels que Karzoo ou e-covoiturage à l’échelle nationale, et d’autres au niveau cantonal.

    Le Roadtrip: retour aux sources

    Enfin, sur les blogs et les réseaux sociaux, la mode c’est d’écumer le bitume entre amis, à bord d’un van ou d’une voiture, en embarquant du matériel de camping et le minimum vital: s’arrêter où l’on veut, quand on veut et vivre plus proche de la nature, en communauté. Un esprit bohème que l’on retrouve notamment chez le photographe Théo Gosselin qui voyage régulièrement. Voilà, les véhicules sont à nouveau synonyme de liberté!


    © Théo Gosselin 

    Quelques adresses utiles pour des escapades motorisées

     

     

    A lire également
    Cette période post-Pâques sourit aux Taureau, Gémeaux et Balance. Découvrez vite ce que vous réservent les étoiles!
    O
    Les nouvelles photos du petit dernier, prises par Kate elle-même, vont illuminer votre journée!
    O
    Fidji Simo barbapapa
    C’est cette jeune française au parcours sans faute que Mark Zuckerberg a choisie pour diriger l’application du réseau social.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    En Suisse
    Les meilleures adresses gourmandes de Suisse romande où savourer un repas festif le dimanche matin.
    O