voyage

    15 hôtels mythiques pour voyager dans l’Histoire

    Palaces de légende, lodges de pionniers ou joyaux historiques méconnus, tous ces hôtels ont un point en commun: apporter un supplément d’âme au voyage. Pour conjuguer l’ailleurs avec des sites qui propulsent le visiteur dans les siècles passés, suivez le guide!

    Publié le 
    25 Janvier 2018
     par 
    Nicolas Poinsot

    Los Angeles: Beverly Hills Hotel


    © Niall Clutton

    Son histoire: Presque troisième personnage du film «Somewhere», de Sofia Coppola, le fameux Château Marmont ne doit pas éclipser une autre légende de l’hôtellerie californienne: le Beverly Hills Hotel. Tandis que le premier s’est imposé dans l’Histoire comme une sorte de cathédrale punk pour rockeurs autodestructeurs des seventies, le second est davantage une oasis du Hollywood vintage et glamour bruni par la lumière du soleil couchant. C’est avec sa construction, en 1912, sur des collines alors quasi vierges, que la ville de Beverly Hills a commencé à se développer, croissant progressivement avec l’hôtel en guise d’épicentre. Les années 40 ont constitué l’âge d’or de l’établissement, voyant les murs se parer d’une couleur rose mi-Art Déco mi-kitsch à l’origine de son surnom: le Pink Palace. Les mélomanes les plus avertis se souviendront peut-être que la pochette d’«Hotel California», des Eagles, n’est autre qu’une photo du Beverly Hills Hotel.
    Ils hantent encore les lieux: Rudolph Valentino, Gloria Swanson, Charlie Chaplin, Clark Gable, Zsa Zsa Gabor, Rainier de Monaco, Lauren Bacall, John Wayne, Marlene Dietrich, Frank Sinatra…
    Combien pour y passer la nuit? Environ 700 fr.

    Budapest: Four Seasons Gresham Palace


    © Paul Thuysbaert

    Son histoire: Construit en 1906, le palais Gresham est l’une des pièces maîtresses de l’architecture Art Nouveau dans la capitale hongroise. Sa position privilégiée au bord du Danube, en face du fameux pont des Chaînes, sa luxueuse galerie marchande et son café alors installés au rez-de-chaussée, en ont vite fait un spot incontournable de la ville dans les années 20 et 30. Les VIP, intellectuels et autres artistes européens en vue de l’entre-deux guerres s’y pressent jusqu’à la seconde guerre mondiale. Délaissé durant l’ère communiste, le monument est rénové et rouvre ses portes en 2004. Plusieurs éléments architecturaux d’époque, comme son impressionnante verrière intérieure d’inspiration orientale, ont été reproduits à l’identique.
    Ils hantent encore les lieux: L’actrice Ida Turay, star du cinéma hongrois des années 30.
    Combien pour y passer la nuit? Environ 500 fr.

    Istanbul: The Pera Palace


    © Pera Palace Jumeira

    Son histoire: Il fut construit dès 1892 pour accueillir les voyageurs descendus de l’Orient-Express, dont le terminus se situait dans la ville. La longue liste des aristocrates, des écrivains et des artistes qui ont dormi dans ses murs au fil des décennies a fait de l’établissement un monument à cheval entre l’hôtel et le musée. Plusieurs chambres qui reçurent de prestigieux clients ont d’ailleurs été conservées dans leur état d’époque. Malgré une façade plutôt sobre, l’intérieur recèle maints trésors, parmi lesquels un ahurissant salon à coupoles donnant l’impression d’évoluer dans une mosquée ottomane. A noter que la vue sur le Bosphore depuis les balcons est un autre puissant générateur de fantasmes.
    Ils hantent encore les lieux: Agatha Christie, qui aurait rédigé Le Crime de l’Orient-Express au Pera Palace. Sans oublier l’actrice Greta Garbo, le tsar de Russie Nicolas II, le roi d’Angleterre George V, le shah d’Iran Reza Pahlavi, l’espionne Mata Hari…
    Combien pour y passer la nuit? Environ 160 fr.

    San Francisco: Westin St. Francis


    © Michael Weber

    Son histoire: La gloire de cet hôtel a bien failli être de courte durée. Ouvert en 1904, il a vite dû affronter le terrible tremblement de terre de 1906, mais tenant bon alors qu’une bonne partie de la ville s’écroulait autour de lui. Le chanteur lyrique Caruso, y séjournant à ce moment, se serait caché sous son lit pour survivre. Après cet épisode tragique, le St. Francis a connu des heures plus apaisées, devenant un carrefour pour les grandes figures artistiques de l’Amérique, qui se retrouvent dans son Clock Café, dominé par une horloge mécanique.
    Ils hantent encore les lieux: Les écrivains Ernest Hemingway, Truman Capote, Jim Morrison. L’actrice Ingrid Bergman.
    Combien pour y passer la nuit? Environ 450 fr.

    Milan: Principe di Savoia


    © Principe Di Savoia Dorchester Collection

    Son histoire: Lorsqu’il est achevé en 1927, celui qui s’appelle alors le Principe & Savoia n’est pas encore situé dans le centre de la ville, faisant partie des quartiers périphériques. Son style zieutant fortement du côté de l’architecture lombarde du 19e siècle le rend toutefois vite indissociable de Milan. Il est aujourd’hui l’un des établissements les plus légendaires d’Italie, attirant des personnalités de tous horizons.
    Ils hantent encore les lieux: Maria Callas, Joséphine Baker, le roi Edouard VIII, l’écrivain Erich Maria Remarque…
    Combien pour y passer la nuit? Environ 400 fr.

    Singapour: Hotel Fort Canning


    ©Hotel Fort Canning Singapore

    Son histoire: Moins connu que le célébrissime Raffles, à quelques kilomètres, cet autre hôtel sis dans un ancien bâtiment colonial est néanmoins situé sur LE site historique de Singapour: la colline de Fort Canning, où Malais et Anglais s’entendirent pour créer la colonie de Singapour il y a de cela deux siècles. Un parc verdoyant, silencieux, contrastant avec la fièvre urbaine du micro-Etat, et dont la modeste altitude permet un panorama superbe sur la ville. On vient ici se ressourcer, faire du tai-chi, pencher la tête en avant pour découvrir les vestiges archéologiques, ou en arrière pour admirer les arbres, parfois gigantesques. L’artère insomniaque d’Orchard Road est à quelques minutes à pied.
    Ils hantent encore les lieux: Les gouverneurs de Singapour. Les fondateurs du royaume de Singapura, au Moyen Âge.
    Combien pour y passer la nuit? Un peu moins de 200 fr.

    Oslo: Christiania Teater


    © Marcin Ptak

    Son histoire: Lors de son inauguration en 1918, le bâtiment abrite à la fois un hôtel et un théâtre, préexistant. Ce dernier a servi de scène nationale jusqu’à la création du plus vaste National Theater. L’endroit a gardé une atmosphère très arty, qui continue de régner entre ses murs. La grande avenue Karl Johan se déroule juste aux pieds de l’établissement, avec une patinoire très fréquentée durant la période hivernale.
    Ils hantent encore les lieux: Le dramaturge norvégien Henrik Ibsen.
    Combien pour y passer la nuit? Environ 170 fr.

    Le rêve: dormir dans le magnifique «Arctic Tree House» en Laponie

    Katmandou: Dwarika’s Hotel


    © Viran De Silva

    Son histoire: Non, le séisme de 2015 n’a pas abattu tout le patrimoine de la capitale népalaise. Pour se replonger dans les nombreuses perles de la ville-balcon sur l’Himalaya, pourquoi ne pas commencer par séjourner dans ce véritable morceau d’histoire? Surtout que l’hôtel, inauguré dans les années 50, réunit plusieurs édifices traditionnels en briques et bois sculpté, formant un havre de paix à l’abri de l’agitation urbaine. Pas un hasard si les hippies et autres routards zen l’avaient adopté dès son ouverture. Comme un orfèvre passionné, convoquant artisans réputés et spécialistes de l’art népalais, son créateur a mis plusieurs décennies à élaborer le site, où objets ouvragés parfois venus tout droit du 14e siècle cohabitent avec tout le confort imaginable.
    Ils hantent encore les lieux: Sir Edmund Hillary, premier conquérant de l’Everest.
    Combien pour y passer la nuit? Environ 300 fr.

    New York: The Pierre


    © DR

    Son histoire: Parmi les établissements légendaires new-yorkais, celui-ci n’est pas forcément le plus connu ni le plus hors de prix. Il est cependant l’un des plus visibles depuis Central Park: les 160 mètres de sa tour érigée en 1930 font partie du paysage de Manhattan. Outre une rotonde peinte qui se la joue chapelle Sixtine, l’hôtel est également connu pour avoir été le théâtre d’un vol spectaculaire en 1972: l’équivalent de 27 millions de dollars fut dérobé par un clan mafieux. Le méfait permet toujours au Pierre de figurer dans le Guinness Book des records.
    Ils hantent encore les lieux: Audrey Hepburn, Elizabeth Taylor, Yves Saint Laurent
    Combien pour y passer la nuit? Environ 450 fr.

    Séville: Alfonso XIII


    © Hotel Alfonso XIIIthe luxurycollection

    Son histoire: Ses concepteurs, qui voulaient en faire le plus opulent hôtel d’Europe, ne sont pas tombés bien loin de leur objectif. Depuis son inauguration en 1929, à l'occasion des noces de l'infante Isabel Alfonso et de l’Exposition ibéro-américaine, l’Alfonso XIII et son bâtiment de caractère typé néo-mudéjar ont fait tourner les têtes d’innombrables voyageurs. L’intérieur conjugue différents arts traditionnels de la péninsule: azulejos, plafonds à marqueterie, fer forgé, tapisseries… jusqu’à un patio luxuriant et des minarets évoquant le passé arabe de l’Andalousie. Le tout pour une ambiance dépaysante qui n’a pas grand-chose à envier aux salles du célèbre Alcazar de la ville.
    Ils hantent encore les lieux: Le roi d’Espagne Alfonso XIII, qui a donné son nom aux lieux.
    Combien pour y passer la nuit? Environ 300 fr.

    Nairobi: Fairmont The Norfolk Hotel


    © Fairmont Hotels & Resorts

    Son histoire: Pour les voyageurs en mal de luxe qui se plaignaient des conditions un peu rudes de l’hébergement en brousse, on décida d’édifier cet hôtel dès 1904, le plus raffiné du Kenya. Même les explorateurs habitués à barouder dans le continent finirent par en faire une sorte de camp de base pour diverses missions ethnologiques, archéologiques ou naturalistes. Quelques années après avoir survécu au souffle d’un attentat à la bombe, l’établissement accueillit Meryl Streep et Robert Redford pour le tournage du mythique film «Out of Africa», en 1985.
    Ils hantent encore les lieux: Theodore Roosevelt, Winston Churchill.
    Combien pour y passer la nuit? Environ 230 fr.

    Le Cambodge héberge le meilleur hôtel du monde selon TripAdvisor

    New Delhi: The Imperial Hotel


    © DR

    Son histoire: Du mobilier en bois de rose, des décors en tek de Birmanie, des sols et des murs en marbre blanc d’Italie… le plus légendaire établissement de la capitale indienne, fondé en 1936, est un alliage audacieux des styles Art Déco, colonial et victorien. Depuis l’extérieur, on a ainsi presque le sentiment d’avoir affaire à l’une de ces façades chic de bord de mer croisées à Miami ou Los Angeles, avec ses fenêtres aux rectangles hauts et étroits. Les jardins luxuriants, ceinturant le bâtiment, ne sont pas en reste. Ce décor fabuleux vit les maharadjahs accepter d’intégrer l’union indienne, en 1947, achevant de faire entrer la nation dans une nouvelle ère.
    Ils hantent encore les lieux: Gandhi et Nehru, les pères fondateurs de l’Inde moderne.
    Combien pour y passer la nuit? Environ 200 fr.

    Bangkok: Oriental Hotel


    © George Apostolidis

    Son histoire: La Thaïlande aurait perdu une part de sa magie, écrasée par le tourisme de masse? On risque de changer d’avis en poussant les portes de l’Oriental, lodge de légende créé en 1876 au bord des khlongs de Thonburi, qui constitue le cœur historique de la cité. Ici, c’est une certaine Asie qui continue de vivre, habitée par les rêves, les images et les fastes du passé. Les marins des navires de commerce y débarquaient à la fin du 19e siècle, et avec eux une ribambelle d’aventuriers. Ce voyage dans le Siam de jadis a malheureusement un prix, alors que les établissements du pays sont généralement si bon marché…
    Ils hantent encore les lieux: Les écrivains Joseph Conrad, Somerset Maugham, Barbara Cartland. L’actrice Sophia Loren. La princesse Diana.
    Combien pour y passer la nuit? Environ 450 fr.

    Londres: Brown’s


    © Hotel Photography

    Son histoire: C’est un fossile vivant de l’époque victorienne, et le plus ancien hôtel de Londres encore en activité, dispatché en onze maisons géorgiennes dans Mayfair. L’ingénieur Alexander Graham Bell passa le premier coup de téléphone de l’histoire du Royaume-Uni depuis l’une de ses chambres. Depuis sa création en 1831, l’établissement a accueilli non-stop rois, reines et écrivains célèbres dont Agatha Christie, apparemment l’une des groupies de l’endroit. Le séjour n’est évidemment pas donné, mais ce palace reste l’un des plus confidentiels et des moins prétentieux de la capitale britannique, rénové avec un goût très sûr.
    Ils hantent encore les lieux: Les écrivains Arthur Conan Doyle, Robert Louis Stevenson ou Rudyard Kipling, qui y a achevé son célèbre «Livre de la Jungle» en 1894. Napoléon III et l’impératrice Eugénie.
    Combien pour y passer la nuit? Environ 500 fr.

    Rio de Janeiro: Copacabana Palace


    © Copacabana Palace Belmond

    Son histoire: Lorsqu’il est terminé, en 1923, cet hôtel est le seul de la ville à border la célèbre plage de 4,5 kilomètres. Son style composé de stuc blanc rend clairement hommage aux façades du Negresco de Nice ou du Carlton sur la Croisette de Cannes. Avant d’être racheté par une grande chaîne internationale de palaces, le site fut un concentré de la vie mondaine pendant les années 40 et 50, lorsque les voyages en avion transatlantiques entre l’Europe et l’Amérique du Sud étaient la nouvelle croisière de luxe.
    Ils hantent encore les lieux: Edith Piaf. Les écrivains Blaise Cendrars, Stefan Zweig, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir. Le réalisateur Orson Welles. La danseuse de revue Mistinguett.
    Combien pour y passer la nuit? Environ 300 fr.

    Voyages: toutes les destinations incontournables de 2018

     

    A lire également
    En mettant le cap au sud, on laisse Annecy pour pousser un peu plus loin vers la discrète capitale de la Savoie
    O
    Pour être sûr de prendre un bain de soleil, focus sur ces plages idylliques à quelques heures d'avion de Genève.
    O
    Aussi douce que le tokay et piquante que le paprika, la «perle du Danube», capitale hongroise, se déguste de jour comme de nuit.
    O
    En Suisse
    Situées en ville ou en montagne, ces chambres boisées sont synonymes d’enchantement.
    O
    Voyage
    Palmarès des dix villes en Europe qui auront le plus la cote en 2018.
    O
    Voyage
    2018 annonce le retour sur la scène touristique d'une destination que les baroudeurs ont été obligés d'oublier durant dix ans.
    O
    chamonix nuit étoiles MOnt-Blanc
    Voyage
    La station dévoile une foule de nouvelles adresses pour ceux qui veulent faire rimer zénitude, plénitude et… altitude.
    O
    En Suisse
    L’arrivée de l’or blanc est une excellente raison de se remettre au sport! On ressort ces belles raquettes, pour suivre les traces du trappeur.
    O
    alp turnels bain petit-lait frais gstaad escapade bien-être suisse
    En Suisse
    De Gstaad à Zermatt en passant par La Chaux-de-Fonds, focus sur 6 soins naturels... et exceptionnels.
    O
    En Suisse
    La saison des verrées sous le soleil est là. Petit tour d’horizon de bars et restaurants insolites.
    O
    Voyage
    Cette cité d'Italie du sud vient d'être nommée capitale européenne de la culture, en 2019.
    O