coiffure

    Mode d’emploi: comment réparer ses cheveux après le soleil

    Mer, chlore, plage, sel, sable, rayons UV… Nos longueurs ont souffert durant ces dernières semaines. Pour les bichonner, on adopte une routine capillaire simple, naturelle et efficace à base de masques, d'huiles et de gommage. On s'y met?

    Publié le 
    10 Août 2017
     par 
    Muriel Chavaillaz

    Les vacances ne sont pas forcément ultra bénéfiques pour nos cheveux. Entre les grains de sable qui irritent le cuir chevelu, le sel qui décape les longueurs et les shampoings à répétition, pas étonnant que l’on se retrouve les tifs raplapla à la mi-août. Voici les étapes à respecter pour venir à bout des cheveux secs, des pointes fourchues et des racines irritées.

    On coupe les pointes

    Le mal est fait, inutile de tergiverser: un coup de ciseaux ne pourra pas faire de mal. Cela permettra de venir à bout des extrémités fourchues et de repartir sur de nouvelles bases. Et on n’hésite pas à y aller franco: pas question de tout couper, mais il faut impérativement éliminer toutes les fibres abîmées (2 à 5 centimètres en moyenne). Le cheveu sera ensuite plus réceptif aux différents soins qu’on lui apportera.

     

     

    On se jette sur les masques hydratants

    Que l’on préfère les alternatives naturelles (à relire: «8 recettes de masques cheveux maison») ou les produits issus du commerce, interdiction de faire l’impasse sur les masques. Avant chaque shampoing, on prend donc le temps de faire poser un soin qui viendra nourrir les longueurs en profondeur. Oui, on a bien dit «avant»: les masques pénètrent en effet mieux sur cheveux sales. Si besoin, on humidifie légèrement sa chevelure avant l’application.

    On dit «stop» aux shampoings trop fréquents

    En vacances à la mer, on prend l’habitude de se laver les cheveux tous les soirs. Et c’est bien normal, étant donné que l’on a régulièrement tendance à se transformer en bac à sable ambulant… Mais quittez vite cette mauvaise manie une fois de retour au bercail. Car les laver quotidiennement décape le cheveu et le sensibilise. On espace toujours davantage si l’on craint l’effet «crin luisant»: tous les 2 jours, puis tous les 3, etc. Et on veille à choisir un shampoing doux qui n’attaquera pas les racines. Les mots d’ordre en sélectionnant son produit fétiche? Nourrissant et/ou réparateur, quelle que soit la nature de son cheveu.

     

     

    On ne touche plus à son sèche-cheveux

    Ni à ses plaques lissantes, d’ailleurs. La chaleur est notre ennemie numéro 1. Pour éviter d’ouvrir les écailles de nos cheveux (et de les fragiliser encore davantage), on les laisse sécher à l’air libre. Ou, comme le coiffeur de Kate Middleton, on utilise le bouton «cool» de notre appareil.

    On gomme son cuir chevelu

    Il a bien souffert durant tout l’été, le pauvre… Pour prendre soin de son cuir chevelu, on veille à sélectionner un gommage doux (à tester: la cuillère de sucre mixée à son shampoing habituel). Cela lui permettra de se débarrasser des peaux mortes et des impuretés. A ne faire pas plus d’une fois par semaine, sous peine de l’irriter encore davantage.

     

     

    On se rue sur les huiles

    Elles hydratent, viennent à bout des frisottis, rendent la chevelure plus brillante… Bref, on ne peut plus s’en passer. Et toutes les options sont possibles: argan, ricin, amande, jojoba, coco, etc. Après chaque lavage, on en dépose quelques gouttes sur les mèches les plus abîmées. Autre astuce: on imprègne d’huile toutes ses longueurs, on laisse poser toute la nuit (ne pas oublier de déposer une serviette en éponge sur son oreiller…) et on rince avec un shampoing doux le lendemain matin. Le résultat est à tomber, on est fan! On répète l’opération une fois par semaine pour des cheveux de plus en plus doux et plein de vitalité.

    On zappe la coloration

    Vous pensiez bien faire en «cachant» vos cheveux abîmés sous une nouvelle couleur? C’est certainement l’une des pires choses à faire. Car la coloration va encore davantage porter atteinte à nos cheveux fragiles et secs. Mieux vaut repousser son rendez-vous chez le coloriste de quelques semaines supplémentaires.


    A lire aussi:
    Tout couper... ou pas?
    Tous nos conseils pour avoir des cheveux au top cet été
    Cheveux: les plus looks de Coachella

    A lire également
    Exit son côté ringard, le bijou capillaire est sur toutes les têtes!
    O
    lisseur erreurs soins cheveux
    On les fait toutes, et pourtant, elles abîment nos longueurs…
    O
    Teindre ses cheveux pour chasser le blues? C’est tout à fait recommandé, surtout si l’on craque pour une teinte cuivrée lumineuse.
    O