Femina Logo

news société

Mode de vie: ma maison paie mes factures

2016 03 16 170057 0
© Getty

Costocking

Le principe: On loue sa cave, son garage ou son grenier aux personnes qui ont besoin de stocker leurs affaires. Une sorte de garde-meuble entre particuliers pour rentabiliser nos espaces inoccupés, en partie ou en totalité. Le plus: on peut proposer des prix beaucoup moins chers que ceux du marché.

Le site: Oui Stock lancera prochainement une version CH de sa plate-forme. Pour le moment on peut taper dans la recherche «Suisse» afin de voir les offres à proximité, quelques annonces helvètes fleurissent déjà.

Coworking

Le principe: Une sorte d’Airbnb du job. On loue une place de bureau aux travailleurs nomades dans notre salon. Favorisant les rencontres, cette solution est idéale pour réseauter tranquille depuis le canapé.

Le site: Office Riders nous permet de monnayer nos espaces sous-utilisés pendant la journée (à partir d’environ 15 fr.) à des professionnels ou indépendants. Aujourd’hui, peu d’annonces sont situées en Suisse, mais le trend «dans l'air du temps» semble vraiment se développer. Et si on ouvrait notre porte pour rembourser le loyer?

  • Attention, comme sur Airbnb, si on souhaite louer une partie de notre maison, nous sommes tenues d'informer notre propriétaire et obtenir son accord avant de se lancer. On doit également déclarer ces revenus aux impôts.

Cohoming

Le principe: Un concept qui existe depuis des années mais qui est de nouveau à la mode, tendance «slow life» oblige. On échange sa maison avec une autre et on explore le monde, «vers l'infini et au-delà»!

Le site: Il en existe plusieurs. Home Exchange (ou Troc Maison en français) ravira par son vaste choix, les familles «tout terrain» qui aiment partir à l’aventure.

Kid and Coe, quant à lui, est réservé aux clans «bobos luxe» avec enfants, mais le détour sur le site vaut le coup d’œil tant la décoration des maisons présentées inspire. Bonus, on y découvre des petites pépites de lieux suisses.

Témoignage de Laure, 40 ans, utilisatrice de Home Exchange

Je me suis inscrite en 2011 sur le site Home Exchange. Il faut compter 125 dollars (124 fr.) par année de cotisation. Les échanges par e-mail ou Skype avec les propriétaires en amont sont toujours très «friendly». Il s’agit d’un deal gratuit mais les gens (même s'ils sont absents) nous accueillent le plus souvent avec des denrées locales. En échange, on leur laisse aussi un petit cadeau (chocolat et fromage suisses).

Chaque semaine, je reçois en général, une à deux offres, c’est assez dur de résister à la tentation de partir encore et encore en vacances… Dans tous les cas, je prends la peine de répondre aux demandes intéressantes. Pour les autres, j’utilise la fonction «réponse automatique no thanks» qui me prend seulement deux secondes.

Pour bien «vendre» sa maison sur le site, le conseil est de décrire au mieux son style. En précisant par exemple, si notre logis est plutôt «country side», «hors des sentiers battus» ou alors «chic et stylish». Il est important (et plus correct) de mettre beaucoup de photos de son intérieur. Les offres sans visuels inspirent peu confiance.

Depuis l’inscription, je suis allée avec mon mari et mon fils dans des appartements à Oslo, à Istanbul ou encore à Stockholm. A chaque fois, nos hôtes étaient très accueillants. Ils nous ont communiqué les bonnes adresses où sortir et même laissé une fois leurs vélos avec le siège enfant. Sympa! Petit mémo, en partant, on essaie toujours de rendre l’appartement tel qu'on le trouve. Les gens qui aiment laisser leur chambre d’hôtel en vrac ne seront peut-être pas satisfaits par ce genre de concept.


A lire aussi:
Bons plans argent: la réussite au féminin
Comment gérer l'argent au sein du couple
10 logements Airbnb pour un weekend en amoureux


Notre voyage au Colorado

Par ailleurs, on revient tout juste de Telluride au Colorado où une famille nous a prêté son domicile secondaire. A notre arrivée, la propriétaire avait laissé la lumière du porche allumée... un message sur la porte disait: «Hello Laure, vous avez trouvé! Voilà votre maison pour les prochains jours, amusez-vous!». Une attention remarquée... Pain frais, café, beurre de cacahuète, huile de coco, savon, draps et linge propre, machine à laver: tout était compris.

Durant notre séjour, l'Américaine est venue nous voir (c’était la première fois que je rencontrais en live un hôte) et on s’est très bien entendues. Dans ces échanges, il y a vraiment une confiance totale, pour l'anecdote, elle nous a prêté ses codes Netflix... Elle nous a aussi déniché des bons plans ski pour avoir des forfaits à 50%. Au final, ce voyage nous a économisé environ 1800 fr. (si l’on compte 180 fr. par nuit pendant 10 jours pour un logement classique) et nous a fait nous sentir encore mieux qu’à l’hôtel. Il est prévu qu’elle (son mari et leurs filles jumelles de 11 ans) viennent en avril 2017 dans notre maison pour découvrir les joies de la glisse en Suisse.

Cet été, on prévoit enfin d’aller à Bali. Une prof de yoga que j’avais repéré sur le site, m’a finalement loué l'une de ses maisons, elle va être en quelque sorte mon guide spirituel lors de ces prochaines vacances. C’est aussi ça, opter pour un échange de logements organisé online: la garantie de rencontrer des gens de toutes les cultures, et de tous horizons. Et les proprios, tels de discrets concierges 5 étoiles sont à dispos, avec leurs conseils de locaux.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.