Femina Logo

news people

#FemmeFemina: Marie Leuenberger, une comédienne engagée

Femina 22 Marie Leuenberger 00

La comédienne suisse-alémanique Marie Leuenberger.

© Hannes Caspar/photoselection

On a une fâcheuse tendance à l’oublier, mais la Suisse alémanique regorge (aussi) de talents. A commencer par la comédienne berlino-bâloise Marie Leuenberger.

Sacrée cette année Meilleure actrice aux Prix du cinéma suisse et au Festival de Tribeca, à New York, cette jeune femme rayonnante à la beauté atypique est une star outre-Sarine, alors qu’elle reste trop méconnue en Romandie. Cette injustice devrait toutefois être rapidement réparée grâce au film «L’ordre divin», un petit bijou tendre, optimiste et engagé signé Petra Volpe, dans lequel la comédienne irradie. Littéralement.

Pourtant, rien ne prédestinait a priori la jeune femme à devenir une étoile. Née en 1980, la petite Marie grandit à Bâle où, avec ses sœurs, elle passe une enfance qu’elle qualifie de «classique»: école, sport, danse, piano et partie de jeux avec ses copains. Alors quoi? D’où lui arrive cette envie «d’être une autre»? Pleine de tendresse, elle raconte: membre d’un club de théâtre pour jeunes, elle a 16 ans quand elle se voit confier le premier rôle de la pièce de fin d’année. Elle en est ravie, certes, mais sans plus. Et puis voilà que le soir de la représentation, elle monte sur scène et, pour la première fois de son existence, «rencontre» le public. En un instant, tout bascule: «Ça a été comme un coup de foudre. J’ai ressenti en moi une passion que je n’avais jamais connue pour rien auparavant!» Possédée par le feu sacré, elle sait maintenant où est son bonheur. Si bien que tout en suivant le gymnase, elle joue dans un spectacle régulier puis, matu en poche, part suivre des cours d’arts dramatiques à Munich. Son talent fait mouche et les engagements s’enchaînent: théâtre, télévision, cinéma… Et aujourd’hui, Petra Volpe, qui lui «offre» Nora, une jeune mère de famille qui décide de prendre son destin en main peu avant le scrutin sur le droit de vote des femmes, en 1971.

Beauvoir et égalité

Ce rôle, elle l’incarne avec une telle justesse qu’on se demande d’ailleurs si l’histoire de cette femme au foyer qui n’hésite pas à bousculer son bourrin de mari et la tranquillité de son village d’Appenzell n’a pas une résonance familiale. Eh bien… même pas, note la trentenaire: «Ma mère est Allemande. Quand elle est arrivée à Bâle en 1980, les choses avaient donc déjà légalement changé!»

Ce non-vécu ne l’empêche pas d’être hypersensible à la cause des femmes. Visiblement très influencée par «Le deuxième sexe», de Simone de Beauvoir, elle estime ainsi que pour sortir des schémas et rôles traditionnellement assignés aux unes et aux autres, il faut une action et une volonté communes, sans distinction de sexe: «Je suis convaincue que la libération des femmes est tout autant la libération des hommes qui, eux aussi, sont pris au piège de leurs modèles ancestraux!» note-t-elle.

Au passage, Marie Leuenberger relève que si les choses ont bougé, la parité n’est toujours pas atteinte: salaires inéquitables, carrières souvent freinées voire stoppées pour cause de maternité, crèches trop chères… «Même la langue française est parlante à cet égard puisqu’un seul homme perdu dans une assemblée d’un million de femmes justifie un «ils». Cette formulation masculine en dit long sur l’égalité, non?!» demande malicieusement la jeune femme, précisant qu’elle a forcément beaucoup réfléchi «à tout ça» pendant le tournage.


©Pascal Le Segretain/Getty Images

Trouver l’animal…

Et avant aussi! «Pour devenir Nora, j’ai regardé énormément de films d’archives afin de bien m’imprégner de cette époque et comprendre ce qu’il s’y passait», raconte cette maman de deux enfants de 4 et 2 ans.

S’excusant de ne pas mieux maîtriser le français – une coquetterie car elle le parle très bien! –, Marie Leuenberger précise: «Quand j’accepte un rôle, c’est parce que quelque chose m’a touché dans le personnage. Du coup, je cherche à l’imaginer dans son entier, à le créer, à lui faire vivre sa vie mais avec mon visage. En fait, je me mets en empathie avec lui, j’essaie de comprendre ce qu’il ressent et de m’identifier à lui…» Une méthode de travail «en amont» basée sur les techniques de l’Actor’s Studio et, plus spécifiquement, sur celles développées par la comédienne et coach américaine Susan Batson, une personnalité qui l’a énormément impressionnée: «Dans ses livres, elle explique que si tu es bien préparée, tu peux te mettre devant la caméra et jouer même entourée de vaches! Or, quand tu tournes un film, tu te retrouves en effet avec un troupeau de gens autour de toi et c’est donc potentiellement dur de te concentrer!»

Pensive, elle ajoute: «Susan Batson conseille aussi de se demander quel animal pourrait être le personnage que l’on incarne. J’avais beau me torturer les méninges, je ne voyais pas où classer Nora Ruckstuhl. Soudain, j’ai eu une illumination: elle n’est pas une bête. Plutôt une petite plante à l’air fragile mais qui pousse tout droit, comme ces fleurs qui sortent du bitume!

L’image l’amuse. Elle replonge maintenant dans «L’ordre divin», et revoit les beaux moments passés avec la réalisatrice Petra Volpe, à qui elle dit devoir beaucoup: «C’est une tellement belle personne… ce fut une expérience très enrichissante de la voir travailler et de la sentir en confiance. Elle était vraiment à mes côtés tout en me laissant être «ma» Nora.» Une Nora… divine!

Ce qui la dope Le matin, j’adore prendre une longue douche chaude puis la terminer avec de l’eau froide… C’est comme ça que je me réveille vraiment!

Son don inattendu Aïe, aïe aïe… J’en suis vraiment désolée mais je n’ai aucun don inattendu!

Sur sa shamelist Ça peut paraître futile au vu de l’ampleur du problème des déchets mais… il m’arrive d’aller au parc, de ramasser les détritus qui traînent et de les mettre dans une poubelle!

Son dernier fou rire Le tout dernier? Je ne sais pas parce que ça m’arrive souvent: je ris beaucoup – et particulièrement avec mes deux enfants!

Sa news Femme Meryl Streep m’a beaucoup impressionnée lorsqu’elle a parlé de Donald Trump pendant la cérémonie des Golden Globes. Ça fait vraiment du bien quand quelqu’un de son importance dit publiquement son opinion. Je l’ai trouvée très courageuse.


©Samir Hussein/Gettyimages

Son buzz J’ai la triste impression que le monde est en train de reculer au lieu d’avancer. Du coup, je suis très soulagée que les Français aient élu Emmanuel Macron plutôt que Marine Le Pen!

Son actu Marie Leuenberger est à l’affiche de «L’ordre divin». Ce film de Petra Volpe, en salle dès le 7 juin 2017, a valu plusieurs récompenses à la comédienne, dont le Quartz de la Meilleure actrice aux Prix du cinéma suisse 2017.


A lire aussi:
#FemmeFemina: Charlotte Gainsbourg, une femme resplendissante
Emma Watson remporte le premier MTV Award non genré
#FemmeFemina: Pénélope Bagieu, portrait d'une bédéiste féministe

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.