Femina Logo

A 32 ans, Jacqueline Chelliah a un nombre d’expériences inscrites sur son CV qui donne tout son sens à l’adjectif «ambitieuse». Originaire du Nigeria et née et adoptée en Suisse par un couple métisse suisse allemand et d’origine malaisienne, celle que l’on appelle aussi Jackie Wonder nous parle de son parcours hors du commun.

Destinée à une carrière dans le droit, elle reçoit une brochure de l’école Glion à Montreux qui proposait un nouveau programme d’études en «Gestion des événements sportifs» et s’y inscrit. Au terme de cette école, et suite à des stages aux JO d’Athènes et au Musée olympique, elle obtient un poste au Comité international olympique où elle travaillera pendant un an. Après un passage à la Fédération internationale de Basket et «une expérience incroyable» à l’UEFA pour l’organisation de l’Euro 2008, Jacqueline décide de réorienter sa carrière. «Pour moi dans le domaine du sport, j’avais atteint mon objectif, je ne voyais pas ce que j’allais faire de mieux que l’Euro».

«J’ai toujours eu l’esprit entrepreneurial, je voulais être ma propre cheffe»

Habitée par l’envie de créer quelque chose de nouveau, Jacqueline conceptualise un «agenda combiné à un journal intime» qui faisait office de «coach de vie». Ses carnets appelés «Jamathi Diary», se sont vendus à la FNAC, chez Payot ou encore chez Manor mais n’ont pas eu le succès escompté. Elle a alors dû renoncer à ce projet. Après un long voyage à travers le monde, elle décroche un job d’assistante de production à la RTS et c’est en 2013 que naît l’idée de créer un «Funky Brunch» avec son amie Rana qui rêvait de faire de sa passion pour la cuisine son métier.

Le souvenir d’un brunch à New York pour lequel les deux copines avaient fait la queue pendant une heure, leur a donné l’idée de recréer l’expérience à Genève. «Les brunchs c’est hyper fédérateur on peut y aller avec sa grand-maman, avec ses enfants, en couple… Nous, on avait envie qu’il y ait de la musique donc on a décidé d’avoir un DJ. On a lancé ça sur un coup de tête avec des amis qui nous ont donné les clés de leur resto à Genève, c’était en décembre 2013».

Une première édition qui cartonne

Rana est en cuisine et Jacqueline s’occupe de la communication. «Pour la première édition on s’attendait à environ 60 personnes et on s’est retrouvées à 120. Mon père faisait les œufs brouillés et ma sœur le bacon». C’est ainsi que le duo a décidé d’en organiser un chaque mois en tenant le lieu secret jusqu’au dernier moment et de voir si les gens les suivaient. «Et ils nous ont suivies! Au bout de la 4e édition, un hôtel nous a contactées pour nous proposer une collaboration. La condition? Ce sont eux qui voulaient s’occuper de la partie gastronomique».

C’est suite à cela que Rana quitte le navire. Le tandem se sépare en décembre 2014 et Jacqueline stoppe son contrat avec la RTS en janvier 2015 pour se consacrer à 100% à son projet. Elle rencontre ensuite Rémy, avocat et DJ, qui deviendra son nouvel associé. Leur objectif: amener «Funky Brunch» dans une autre ville et si possible Paris. Défi relevé puisque quelques mois plus tard plus de 120 «funky bruncheurs» comme les appelle Jacqueline, se sont retrouvés dans la capitale française dans le prestigieux Hôtel Mandarin Oriental avec le chef étoilé Thierry Marx. «C’est sans doute le brunch le plus mémorable! Je savais que ça allait changer les choses mais je ne pensais pas à ce point, ça a pris une tout autre ampleur». Aujourd’hui, le concept a franchi les portes d’une trentaine d’endroits: hôtels, restaurants ou lieux atypiques.


A lire aussi:
«J’ai réalisé mon rêve: avoir ma propre maison d’hôtes»
Fiona Zanetti, sa vie, ses projets et son #JobDeRêve chez «Kayture»
«Chez Mamie - Bio Vrac»: la belle histoire d'un couple zéro déchet


Les ingrédients d’un brunch réussi

«Les œufs brouillés, le bacon, du pain et des viennoiseries et des confitures maison. Et si c’est possible, des œufs Bénédicte car c’est ceux que je préfère». Voilà les ingrédients que vous êtes sûrs de trouver à un Funky Brunch. Sans compter minimum deux plats «à la carte» qui soient représentatifs du lieu où vous brunchez.

L'incroyable buffet du Funky Brunch @mo_paris @letsfunkybrunch #funkybrunch #paris #brunch #perfectsunday

Une photo publiée par La Boutique RP (@laboutiquerp) le

Présente à tous ses brunchs, Jacqueline tient à accueillir chaque «funky bruncheur» et cela évidemment avec le sourire. C’est avant tout les échanges humains que la jeune femme indépendante apprécie dans son métier qu’elle qualifie de «job de rêve» sans aucune hésitation.

Funky Brunch s’invite chez vous!

Pour ceux qui, comme ma collègue Muriel, se demandent si finalement ce n’est pas plus sympa de faire un brunch tranquille chez soi plutôt qu’au milieu de 150 inconnus… Jackie Wonder répond que ses événements sont avant tout un moment de partage où l’on rencontre de nouvelles personnes. Mais elle a tout de même la solution pour ceux qui préfèrent l’intimité avec «Brunch and so much more», un des projets qui se concrétise en 2016. L’idée est de proposer des brunchs pour les particuliers à domicile ou pour les entreprises. «Grâce à l’expérience de Paris, un jeune chef et traiteur m’a contactée. Le feeling est immédiatement passé! Marc est basé entre Lyon, Paris et Genève et on lance cette nouvelle offre ensemble».

Next stop: New York

Des projets, Jacqueline en a plein la tête et cette année 2016 s’annonce forte en émotion. «New York est l’objectif. Si j’arrive à organiser un Funky Brunch là-bas ça peut vraiment tout changer». Pour s’en donner les moyens, la jeune entrepreneuse va s’installer dans la «Big Apple» pendant deux mois cet été. Pour garder une trace de cette belle aventure, elle et un ami réalisateur ont eu l’idée de créer un court-métrage de 16 minutes pour suivre le chemin à parcourir de Genève à New York pour organiser ce brunch. Ce film sera ensuite présenté lors de plusieurs festivals.

Le 31e Funky Brunch se tiendra à Genève le dimanche 17 avril 2016 et affiche déjà complet! Alors pour celles et ceux qui ont envie de tenter l’expérience, rendez-vous sur www.funkybrunch.com, Facebook, Twitter ou Instagram.

1 / 8

Funky Brunch au Mandarin Oriental à Paris.

© DR
2 / 8

Jacqueline Chelliah et Thierry Marx à Paris.

© DR
3 / 8

Funky Brunch à The Beach by W Hotel à Verbier.

© AlpImages
4 / 8

Funky Brunch à The Beach by W Hotel à Verbier.

© AlpImages
5 / 8

Funky Brunch à l'Hôtel d'Angleterre à Genève.

© Olivier Miche
6 / 8

Funky Brunch à l'Hôtel d'Angleterre à Genève.

© Olivier Miche
7 / 8

Funky Brunch au Comedy Club de Jamel Debbouze à Paris.

© Les Simones
8 / 8

Funky Brunch au Comedy Club de Jamel Debbouze à Paris.

© Les Simones

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina