Femina Logo

3,8 km de natation, 180 km de vélo, 42 km de course à pied. L’Ironman est la compétition sportive la plus exigeante au monde. La Soleuroise Daniela Ryf a remporté la dernière édition haut la main: la triathlète de 28 ans a bouclé son tour en 8h57’57, avec plus de 13 minutes d’avance sur la 2e. «Je me suis dépêchée de terminer la course à Hawaï, car je ne voulais pas que mes supporters restent éveillés trop longtemps en Suisse», a plaisanté la championne.

Depuis la Thaïlande, où Daniela a pris le temps de se remettre de ses émotions, elle a répondu à nos questions.

FEMINA Gagner l’Ironman, était-ce un rêve d’enfant?
Daniela Ryf
Lorsque j’étais petite, je ne rêvais pas de courir l’Ironman. Je m’amusais en participant à des triathlons, j’essayais d’aller toujours plus vite. L’idée de m’inscrire à cette course extrême m’est venue il y a seulement 2 ans, lorsque j’ai commencé à m’entraîner avec Brett Sutton. Je ne pensais jamais faire une telle compétition, je trouvais l’Ironman beaucoup trop long et je ne voulais pas faire subir cela à mon corps. Maintenant, je me suis rendu compte que si le corps était préparé, on pouvait réaliser des choses incroyables.

Pourquoi avoir choisi une discipline aussi difficile?
C’est un défi que je me suis lancé. Pendant la course, il y a des hauts et des bas, comme dans la vie. Il est nécessaire de survivre aux moments un peu down le mieux possible et de profiter des sommets afin de véritablement connaître ses limites.

Vous avez remporté la victoire très facilement. Quel est votre secret?
Je n’en ai pas. Pour être bon en triathlon, il faut s’entraîner constamment, persévérer et avoir le désir de se perfectionner sans cesse. Je suis convaincue que chaque femme peut faire face à un Ironman. Les prérequis obligatoires? Suivre un entraînement contant durant 2 ans, manger saintement et être motivée à s’améliorer tous les jours.

Comment vous entraînez-vous au quotidien?
Dans le triathlon, il y a 3 disciplines: la natation, le vélo et la course. C’est génial, car chaque jour a ainsi une structure différente. Le dimanche, je cours 3 x une heure ou 4 x 45 minutes. Le lundi, je vais par exemple faire 3 heures de vélo et 6 km de natation mais seulement 30 minutes de course. Un autre jour de la semaine, je ferai une grande session de vélo et je nagerai à midi. L’entraînement s’adapte à mes besoins. C’est incroyable, mais souvent je perçois la natation comme un moyen de me détendre après un running intensif!

Mangez-vous ce que vous souhaitez ou devez-vous suivre un régime particulier?
Je n’ai pas de régime alimentaire particulier, mais j’essaie généralement de manger des choses saines et équilibrées. Je mange beaucoup de poisson, de poulet et de bœuf avec des légumes. Entre les repas, j’avale des fruits, des baies et des noix. Je suis une vraie fan de smoothies: j’aime me préparer des jus de fruits frais selon mes envies du moment. Et si je salive devant un paquet de chips ou de chocolat, je ne m’en prive pas. Depuis que je m’entraîne 3 fois par jour, j’ai aussi besoin de telles sources d’énergie.

Rêvez-vous parfois d’une médaille olympique?
Non. Je suis ravie d’avoir remporté l’Ironman. Pour moi, un titre olympique n’est pas réaliste. Je préfère me concentrer sur la discipline où je suis vraiment forte et où je sais que je peux encore être meilleure. Et c’est clairement le triathlon sur longue distance.

Que pouvons-nous vous souhaiter pour l’avenir?
Rester sans blessure et en bonne santé, ce que souhaite chaque athlète.

Edit 14 décembre
Sensation aux Sports Awards: le titre de sportive suisse de l'année 2015 a été décerné à la triathlète Daniela Ryf.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.