Femina Logo

culture

Elisa Lasowski: «Versailles est un tournage physiquement très lourd»

Elisa Lasowski: «Versailles est un tournage physiquement très lourd»

Pour se glisser dans la peau de Marie-Thérèse, deux heures de préparation sont nécessaires pour Elisa Lasowski.

© Tibo&Anouchka/Capa Drama/Zodiak Fiction/Canal+

FEMINA Comment décririez-vous votre rôle?
Elisa Lasowski
Marie-Thérèse était l’ombre du Roi-Soleil. Louis XIV ne la respectait pas en tant que femme, mais elle comptait pour lui en tant que reine. Elle était son alliée politique; ils étaient complémentaires. A la cour, elle était assez seule. Mais était beaucoup moins dupe qu’on ne le pense.

Avez-vous des points communs avec Marie-Thérèse?
J’ai toujours du mal à répondre à cette question-là. A partir du moment où l’on joue un personnage, on va forcément puiser dans ses expériences personnelles. On apporte toujours un peu de soi-même. La reine est dans son monde, elle est relativement isolée. Dans la saison 2, elle assume davantage son rôle, est confiante dans la place qu’elle occupe. Je me retrouve dans sa façon d’avoir un certain recul par rapport à la position que l’on a dans la société.

Auriez-vous aimé vivre à cette période?
Non, je suis très bien en 2017 (rires). Mais traverser d’autres mondes, d’autres époques, est une chance incroyable lorsque l’on est acteur. C’est une aventure magnifique. J’aime vivre dans le moment présent, mais le XVIIème siècle devait être fascinant. Il s’est passé énormément de choses culturellement.


Caroline Faust, Noémie Schmidt et Elisa Lasowski sur le tapis des César. © Getty

Il vous faut environ 2 heures de préparation avant de pouvoir tourner une scène. N’est-ce pas fatigant?
Pour nous, c’est long, mais l’équipe accomplit un travail extraordinaire en très peu de temps. C’est épuisant au quotidien. Les tournages en eux-mêmes sont toujours très intenses, on se lève très tôt, les journées durent très longtemps. A l’époque, les femmes portaient ces robes quelques heures par jour seulement. Nous, nous les portons durant 12 ou 14 heures d’affilées. C’est un tournage physiquement lourd. Avec les acteurs, on a tendance à sortir le week-end, à danser, à se défouler pour alléger tout cela.

Tourner dans une série historique, était-ce l’un de vos rêves?
La partie «déguisement» du métier d’acteur est importante, cela fait partie de notre imaginaire. Ce n’était pas forcément un but en soi, mais je suis très curieuse et j’adore, à travers mon métier, avoir la chance d’explorer de nouveaux sujets. C’est cela qui m’intéresse, qui me stimule et qui m’inspire.

Quelles sont vos séries télévisées préférées?
«Les Revenants» m’a particulièrement marqué. «The Crown» aussi: j’étais curieuse de voir comment le sujet des reines et des rois allait être traité. J’ai adoré! Je suis également accro à «Modern Family», qui me fait hurler de rire.


© Tibo & Anouchka/Capa Drama/Zodiak Fiction/Incendo/Canal+

Dans quelle série rêvez-vous de jouer?
Je répondrais «Girls», comme Noémie Schmidt, pour pouvoir jouer avec elle! C’était un très bon choix, les rôles féminins sont très intéressants. Et «Les Revenants», je trouve cela génial. Dans l’approche, les sujets, la façon de filmer, la production mélange avec brio le cinéma et la télévision. C’est très intéressant pour un jeu d’acteurs.

Sans spoiler, pouvez-vous nous donner une ou deux indications sur la saison 2 de «Versailles»?
Marie-Thérèse commence à se défendre. A la cour, elle va tenter de recréer un ordre dans cet univers partagé entre moralité et débauche. Sa tâche s’annonce plus compliquée qu’il n’y parait…

«Versailles» saison 2, à regarder sur Canal+ dès le 27 mars 2017.


A lire aussi:
«Versailles»: confidences de Noémie Schmidt
Le tournage d'un film «Downton Abbey» pourrait débuter cette année
«Game of Thrones»: toutes les infos sur la saison 7

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.