Femina Logo

sexo

La pénétration assistée, le Graal pour jouir à chaque rapport?

La pénétration assistée, le Graal pour jouir à chaque rapport?

Si Jack parvient à faire grimper Rebecca aux rideaux dans «This is us», est-ce grâce à la pénétration assistée? Mystère...

© DR

Chère Camelia,

Je vous écris, car l’une de mes amies m’a parlé de la «pénétration assistée». Selon elle, cela permettrait d’aboutir à coup sûr à un orgasme. Êtes-vous d’accord avec cela? Comment la pratiquer dans les règles de l’art pour y parvenir?

Merci d’avance pour votre éclairage,

Mélanie

Ma chère Mélanie,

En voici une question bien précise! Je vous remercie de me l’avoir posée, car je trouve que l’on ne l’aborde effectivement pas assez. Lorsque je l’évoque, beaucoup tournent vers moi une tête interloquée… Pour autant, si vous ne connaissiez pas encore le terme, cela ne signifie pas que vous ne l’ayez jamais pratiquée. Car non, «pénétration assistée» ne signifie pas qu’il faille s’entourer de supporters encourageants ou de tierces personnes pendant l’acte. Il s’agit tout simplement d’une pénétration vaginale accompagnée d’une stimulation du clitoris.

Je comprends tout à fait la réflexion de votre amie, chère Mélanie. Car une récente étude menée par le Dr Kim Wallen de l’Université d’Atlanta est arrivée à la conclusion suivante:

Notre recherche suggère que la stimulation clitoridienne simultanée pendant les rapports augment la probabilité de l’orgasme.

Pour aboutir à cette dernière, les chercheurs ont questionné 1569 hommes et 1478 femmes. «Les orgasmes des femmes étaient plus élevés lors de rapports sexuels assistés (51 à 60%) que non assistés (21 à 30%)», note l’étude. Une enquête publiée par l’Ifop en 2015 aboutissait au même bilan, constatant dans la foulée que «c’est en France que la pénétration vaginale accompagnée est pratiquée la moins fréquemment. Seule une Française sur trois déclare la pratiquer ‘souvent’, alors même qu’il s’agit pour elles de la pratique leur permettant d’atteindre le plus facilement l’orgasme: 77% y parviennent assez facilement.»

Vous l’aurez compris Mélanie: on a tendance à trop négliger le clitoris. La plupart des hommes pensent malheureusement à tort qu’il suffit d’une pénétration pour que leur compagne atteigne le septième ciel. Il n’en est rien: l’orgasme vaginal est un mythe. La jouissance au féminin n’est due qu’au seul et unique clitoris. «Il n’existe qu’un seul orgasme, qui naît du clitoris et se propage dans le vagin, rappelle le magazine «Elle». Et pour cause, cet organe s’étend sur une dizaine de centimètres à l’intérieur du corps et enfourche le vagin.»

Rencontres: comment organiser un plan à 3 (ou plus si affinités)?

Sa stimulation, lors de chaque rapport, est donc une nécessité. Pour ce faire, on misera à la fois sur des caresses internes et externes. Ces dernières sont essentielles: le gland du clitoris est une zone extrêmement érogène. Une étude américaine publiée en février 2017 mettait en avant les 3 moyens les plus propices d’atteindre l’orgasme. Et non, la pénétration ne montait pas sur le podium… Parmi les gagnants, on retrouvait les baisers langoureux, la stimulation clitoridienne manuelle ainsi que le cunnilingus.

Je ne vous suggère pas pour autant de zapper totalement la pénétration. Cet instant de l’acte sexuel est souvent le plus fort émotionnellement pour les protagonistes. Ces deux corps qui se mêlent pour ne faire qu’un, c’est beau, c’est certain! Mais ne négligez pas votre plaisir durant ces moments clés. Lorsque vous êtes en position du missionnaire ou de l’Andromaque, accentuez les frottements contre le pubis de votre compagnon, trouvez l’angle qui saura vous satisfaire. Si vous êtes plutôt adepte de la cuillère ou de la levrette, utilisez votre propre main ou celle de votre partenaire pour accompagner la pénétration. Cette dernière n’en sera que plus appréciée de l’un comme de l’autre.

Testez la pénétration assistée si ce n’est pas déjà fait, chère Mélanie. Mais ne vous focalisez pas à tout prix sur l’orgasme: comme le prouvent les études cités ci-dessus, cette méthode ne permet pas de jouir sur commande lors de chaque rapport (même si elle donne un sacré coup de pouce). Laissez-vous aller, faites-vous confiance et… profitez!

Affectueusement,

Camelia

Vous souhaitez poser une question à Camelia Sutra? N'hésitez pas à lui envoyer un petit mail. Anonymat garanti!

(Nous précisions que ces lignes ne sont pas rédigées par un sexologue.)

J'éprouve moins de désir que lui: comment éliminer la «pression» de faire l'amour?

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.