santé

    Sexualité: à la recherche de l’orgasme

    Quand on ne parvient pas à son plein épanouissement sexuel avec son compagnon, il arrive qu’on cherche ailleurs… et qu’on le trouve..

    Publié le 
    8 Décembre 2014
     par 
    Juliette Buffat

    Question

    Je suis en couple depuis vingt ans et j’aime beaucoup mon ami. Mais je n’ai jamais eu un vrai orgasme avec lui: j’ai du plaisir, mais ça s’arrête là. Je cherche parfois ailleurs, donc avec d’autres partenaires, à savoir si je peux parvenir à jouir vraiment lors d’une pénétration… [Delphine, 40 ans]

    Réponse

    Vous me dites être heureuse en couple et avoir la chance de discuter beaucoup à deux. Vous avez établi que votre vie ensemble était à 90% parfaite, et que 10% seulement – sexuellement – vous posaient problème. Votre ami étant plus demandeur, vous avez décidé de vous permettre tous les deux quelques aventures «extraconjugales». Une option qui vous satisfait car, même si vous l’aimez très fort, vous réalisez que certaines choses ne se construiront pas avec lui. Cela vous a poussée à chercher, dans les bras d’autres hommes, si vous pouviez parvenir à ressentir la «vraie jouissance par pénétration».

    J’ai rencontré nombre de femmes qui ont découvert l’orgasme vaginal en dehors de leur couple légitime. Comme si l’interdit et le secret favorisaient l’exploration du plaisir sexuel en y amenant plus d’intensité. Car lorsqu’on va «voir ailleurs», le désir et l’anticipation de la rencontre amplifient l’excitation et éveillent nos sens. Ce phénomène d’exaltation – souvent éprouvé au début d’une relation – développe en effet notre sensibilité et notre réceptivité. Dans ces conditions particulières, l’on découvre donc parfois un plaisir sexuel plus intense. Les sexologues observent souvent que les femmes et les hommes ayant connu plusieurs partenaires amoureux trouvent plus facilement le chemin de l’épanouissement dans leur intimité. Ce qui va à l’encontre de notre idéal romantique et mystique «d’un homme, ou d’une femme, pour la vie». Mais, comme le décrit très précisément le Kâmasûtra, l’anatomie génitale, le rythme et la durée des échanges sexuels varient beaucoup d’une personne à l’autre.

    En s’initiant à diverses façons de faire, votre corps apprend peu à peu de nouvelles sensations. Et si vous parvenez déjà à jouir en vous stimulant à l’intérieur, vous ne devez pas être loin de l’orgasme vaginal… De plus, vous avez atteint l’âge de la maturité sexuelle où une femme ose enfin se lâcher et expérimenter d’autres plaisirs charnels.

     

    A lire également
    À méditer absolument, avant de regarder un troisième épisode de «Jane the Virgin» sous la couette...
    O
    La Journée mondiale de la santé aura lieu le 7 avril 2019. L'occasion de revenir sur les moyens mis en œuvre par les entreprises pour notre santé.
    O
    On fait le point avec la spécialiste du sommeil Sylvie Royant-Parola.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O