Femina Logo

news société

Zéro Déchet: les bonnes astuces pour s’y mettre

Zéro Déchet: les bonnes astuces pour s’y mettre
© Instagram lausanneenvrac

Membre et ambassadrice de Zero Waste Switzerland, Gabrielle Camara a été séduite par le mode de vie Zéro Déchet. Elle tient un blog, «Lausanne en vrac», où elle répertorie ses bons plans, ses astuces et ses adresses shopping pour minimiser au maximum les emballages. «J’ai suivi la méthode Marie Kondo, j’ai commencé par un grand désencombrement de mon appartement, explique la jeune femme. Quelques mois plus tard, je suis tombée sur un documentaire consacré à Béa Johnson

Fascinée par la démarche, Gabrielle se lance: «J’ai pensé qu’en une semaine, on pouvait faire du Zéro Déchet. Mais j’ai presque tout laissé tomber. Je me disais que c’était impossible, que ça demandait trop de temps, d’équipement. Vouloir tout faire d’un coup, ce n’est pas la bonne solution: on risque de se décourager très vite.» Forte de son expérience, la jeune maman nous livre ses conseils pour adopter le Zéro Déchet.

FEMINA Quelles sont les différences entre le Zéro Déchet et le fait de recycler?
Gabrielle Camara:
Le recyclage, c’est bien; le Zéro Déchet, c’est mieux. Le système de recyclage n’est pas la solution, car ce dernier pollue l’air et utilise des ressources. L’idée, c’est de ne pas avoir du tout d’emballages. De plus, le cycle du recyclage n’est pas éternel, à un moment donné, il faudra reprendre de la matière première…

Comment se mettre au Zéro Déchet lorsque l’on débute?
Je conseille de commencer par un grand désencombrement. Il faut aller à l’essentiel de ce dont on a besoin. Le premier pas, pour moi, a été de faire remplir mon liquide vaisselle ainsi que ma lessive. On trouve facilement des pharmacies, drogueries et boutiques en vrac qui proposent ce service. On garde ainsi le même contenant. Je recommande également d’avoir toujours un sac en tissu avec soi, au cas où l’on a une course à faire.

L’une des premières actions à entreprendre est de refuser. On dit non aux échantillons que l’on nous offre, aux pailles dans les smoothies, aux serviettes en papier… Cela devient rapidement un réflexe et ne demande aucun effort, promis!

Comment faites-vous pour ce qui concerne les produits ménagers?
Tous les produits que l’on utilise pour nettoyer peuvent être remplacés par 5 éléments naturels: les cristaux de soude, le savon noir, le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude et les huiles essentielles. C’est formidable, car avec ces derniers, on peut absolument tout faire, de la poudre pour le lave-vaisselle au nettoyant pour les vitres en passant par le produit pour récurer et l’adoucissant pour le linge. De plus, c’est une solution extrêmement économique. Sur mon blog, je livre les recettes de produits ménagers. Pas de panique: elles sont super faciles à réaliser. En quelques minutes, on obtient une alternative Zéro Déchet extrêmement efficace.

Est-il possible de faire du Zéro Déchet en allant faire ses courses dans les supermarchés?
Oui, bien sûr. On apporte ses propres sacs pour les légumes et les fruits, on privilégie les emballages en carton, notamment pour les pâtes et le riz. Certains grands supermarchés proposent la viande, le poisson et le fromage en vrac: c’est génial de commencer comme cela.

Quelles sont vos bonnes adresses Zéro Déchet en Suisse romande?
Zero Waste Switzerland répertorie cela sur son site Internet à l’aide d’une carte interactive. Pour ma part, j’enregistre les bonnes adresses dans la région lausannoise sur mon blog. Il y en a bien plus que ce que l’on croit!

Que répondez-vous aux gens qui affirment que l’on revient en arrière avec ce type de fonctionnement, que si l’on a des emballages et des cosmétiques, c’est parce que l’on a progressé?
Revenir en arrière n’est pas quelque chose de foncièrement négatif. Lorsque le plastique est arrivé dans nos ménages, on a trouvé cela génial. Mais aujourd’hui, quand on voit les ravages qu’il cause sur notre planète, on se rend compte que ce n’était pas forcément une si bonne idée.

Cela coûte-t-il plus cher? Faut-il avoir beaucoup de temps pour s’y mettre?
Non, pas du tout. Avec ce système, on a tendance à acheter moins de choses, on cède moins à des achats compulsifs. On se pose beaucoup plus la question de l’utilité de tel ou tel objet avant de sortir son porte-monnaie. Concernant le temps, cela demande de la préparation avant d’aller faire ses courses, et c’est tout. Mais ça devient rapidement une habitude.

Gel douche, tampons, serviettes hygiéniques, carrés de ouate démaquillants… Comment réduire ses déchets dans la salle de bains?
On commence par remplacer son gel douche par un savon. Cela s’applique également au shampooing: on opte pour une version solide. Pour celles qui ont l’habitude d’utiliser un après-shampooing, je conseille le rinçage au vinaigre de cidre, il fait des merveilles! Il existe également des déodorants solides.

Côté hydratant, l’huile de coco est formidable, autant pour nourrir aussi bien la peau que les cheveux. L’huile d’amande douce me permet de me démaquiller: il suffit de la masser sur son visage, de rincer ensuite à l’eau puis de tamponner avec un linge ou des cotons réutilisables.

Concernant les tampons hygiéniques, je suis passée à la cup… et c’est formidable! Au début, c’est normal de trouver cela désagréable, mais on s’y fait très rapidement. Rappelez-vous la première fois où vous avez essayé les tampons: c’est pareil.

Vous utilisez également un baume maison…
Oui, effectivement. Il fait des miracles! C’est un vrai soin multi-usage pour les ongles, les cheveux, les lèvres, les mains… Et il est tellement facile à réaliser: il suffit de faire chauffer au bain-marie 4 cuillères à soupe d’huile végétale (amande douce ou tournesol par exemple), ainsi qu’une cuillère à soupe de cire d’abeille. On laisse ensuite solidifier le mélange dans un petit pot en verre. En mettant une cuillère en moins d’huile végétale, on obtient un baume plus compact que j’utilise comme coiffant/fixant.

Comment faire pour se maquiller façon Zéro Déchet?
Je n’ai pas encore trouvé d’alternative pour le mascara. Pour le reste, je me contente du minimum: un fond de teint, une poudre, un blush, un crayon à lèvres que j’utilise comme rouge à lèvres et quelques fards à paupières. J’aime beaucoup la marque Zao dont les packagings sont en bambou. Les produits sont bio et respectent les animaux ainsi que l’environnement. Pour la poudre, le blush et les fards, il est possible de se procurer le contenant, puis d’acheter ensuite uniquement des recharges. Je ne mets plus du tout de vernis à ongles. Ce n’était pas gagné d’avance, mais j’ai appris à les apprécier au naturel. J’ai acheté une lime en verre en pharmacie; elle est durable et réutilisable à volonté.

Est-il possible de composter ses déchets lorsque l’on habite en ville?
Complètement. Il faut se référer aux instructions de la commune et au calendrier de ramassage des déchets végétaux. Certains immeubles possèdent des containers prévus à cet effet; il est également possible d’amener son compost directement à la déchetterie. À Lausanne, il sera transformé à la compostière de la Tuilière. La ferme de Rovéréaz organise régulièrement des ateliers pour apprendre à faire soi-même son compost.

Comment adopter le mode de vie Zéro Déchet lorsque l’on a des enfants en bas âge?
Je recommande d’acheter des vêtements de seconde main. C’est extrêmement facile chez les enfants: on en trouve partout et, très souvent, ils sont en super état. Pour les jouets, on privilégiera les matières nobles comme le bois. La location de jeux est aussi une super option. Pour les couches, on essaiera les alternatives lavables et les lingettes réutilisables.

Y a-t-il des initiatives, des influenceurs à suivre en Suisse qui pourraient nous inspirer?
Je conseille à toutes et tous de devenir membre de Zero Waste Switzerland. Cela permet de se tenir informée de tous les bons plans, de soutenir la démarche et de profiter de divers avantages pour une cotisation annuelle de 50 fr. par an. En Suisse, il existe plusieurs initiatives passionnantes, à l’instar de l’Atelier Colibris. Emmanuelle donne des cours théoriques sur les produits ménagers, les savons, etc. Il y a également «C’simple» qui organise des conférences sur les astuces durables dans la région. Le blog «Minimiser ses déchets» donne des exemples à suivre sur le mode de vie Zéro Déchet.

Comment faire pour être Zéro Déchet lorsque l’on voyage?
Je ne quitte jamais ma gourde en inox et mon kit Zéro Déchet. Il se compose d’un sac en tissu, d’une bento box, d’un set de services, d’une serviette et de mouchoirs en tissu. J’utilise cela très régulièrement, notamment lorsque je prends mon lunch à l’extérieur. Cela me choque toujours de voir les repas emballés dans une boîte en plastique, glissés dans un sachet et servi avec des couverts jetables. Si on peut éviter tout cela, c’est déjà extra!


A lire aussi:
Romandie: 12 épiceries en vrac à tester
Zéro Déchet: 6 astuces pour s'y mettre facilement
«Chez Mamie - Bio Vrac»: la belle histoire d'un couple Zéro Déchet

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.