Femina Logo

Darya Klishina suscite une grande ferveur sur le Web ces derniers jours. En effet, les internautes se sont aperçus que la Russe arborait un physique plutôt avantageux.

Face à cette effervescence, mais aussi au regard de son exclusion puis sa ré-inclusion aux Jeux Olympiques de Rio, nous avons décidé de dresser le portrait de Darya Klishina.

L’athlétisme, sa discipline

Au tout début, Darya Klishina était sprinteuse, c’est à treize ans qu’elle découvre le saut en longueur.

La carrière de la blonde de 25 ans démarre réellement en 2007, lorsqu’elle remporte l’or aux Championnats du Monde Jeunesse. Par la suite, elle se classe cinquième en 2010 aux Championnats du Monde en salle de Doha, son premier concours international en senior, avec une longueur de saut de 6,62 mètres.

En 2011, Darya Klishina battra son record personnel en sautant 7,05 mètres à Ostrava, devenant Championne d’Europe espoirs après avoir obtenu le titre de Championne d’Europe par équipes à Stockholm.

Passé une fracture, un temps d’arrêt et un retour moyen sur la scène internationale, l’athlète russe change d’entraîneur en 2014 et s’expatrie du même coup aux Etats-Unis. L’année suivante, elle décroche le bronze aux Championnats d’Europe à Zürich.


A lire aussi:
JO2016: Fu Yuanhui, la nageuse qui birse le tabou des règles
Exclusif: la préparation de Celine Van Till aux Jeux Paralympiques
Portrait: Simon Biles, 19 ans, meilleure gymnaste de tous les temps


Une participation polémique aux JO2016

Initialement, la sauteuse en longueur était la seule athlète russe acceptée aux Jeux Olympiques de Rio. Puisque résidant aux Etats-Unis depuis 3 ans, elle n’était pas sous l’égide du système de dopage étatique de son pays et était soumise aux contrôles américains.

Pourtant, la Fédération Internationale d’Athlétisme a voulu l’écarter de la compétition suite à des nouvelles informations contenues dans le rapport MacLaren (enquête sur le trucage des tests antidopage aux JO d’hiver de Sotchi).

Heureusement pour Darya Klishina, le Tribunal arbitral du sport (TAF) a ordonné sa réintégration aux JO, sans donner d’explication autre que le fait qu’elle soit toujours éligible pour concourir.

Quant aux résultats, la jeune Russe s’était qualifiée pour la finale dans laquelle elle a terminé 9e avec un saut de 6,63 mètres. C’est l’Américaine Tiana Bartoletta, s’envolant jusqu’à 7,17 mètres, qui a remporté l’or.

Sa vie hors sport

Ce n’est pas une surprise, Darya Klishina est aussi… mannequin. La jeune femme a d’ailleurs fait la couverture de «Vogue Russia»:

Sur son site officiel, l’athlète Russe confie qu’elle apprécie ce côté plus glamour, qui la sort de son quotidien toujours «en sueur».

En dehors de cela, la belle aime voyager autour du monde lorsqu’elle ne doit pas s’entraîner. Et on envie ses photos de vacances!

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.