news people

    Celine van Till s'envole pour Rio!

    Chaque semaine pour Femina, l’athlète genevoise répondra à des questions sur son entraînement avant de rejoindre  Rio le 2 septembre.

    Publié le 
    11 Août 2016
     par 
    Marion Police

    Semaine 3 - Les dernières questions avant le grand départ

    FEMINA A part votre mère et vous-mêmes, qui constitue «l'équipe Celine van Till»? Qui sera à vos côtés lors des Jeux?
    Celine van Till Tout d'abord, je tiens à préciser que nous serons deux athlètes suisses aux Jeux Paralympiques en équitation. L'autre cavalière, Nicole Geiger, monte en Grade IV (degré avec le handicap le moins fort). Il y aura donc "son team" et le cheffe d'équipe qui est également vétérinaire. De mon côté, ma groom Marlène, ainsi que ma maman Simone van der Wal et ma prof Nicola Heyser m'accompagneront. Chacune a un rôle bien déterminé et ensemble, nous sommes une bonne équipe.

    Connaissez-vous votre planning sur place? Aurez-vous beaucoup de temps pour vous entraîner, vous adapter?
    On part avec le vol à 10h de Genève le 2 septembre, puis en passant par une escale à Zürich, on traversera l'atlantique en direction de Rio. Ma jument Amanta arrivera un jour après nous. On sera là pour l'accueillir! Ensuite, nous avons une petite semaine pour récupérer, s'entraîner et se préparer à être au top le jour J. L'important est d'être en confiance totale avec Amanta dans cette atmosphère spéciale. Nous nous déplacerons avec des navettes entre le village olympique à Barra et le centre équestre olympique à Deodoro. Puis, le 7 septembre, c'est la cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques.La première épreuve aura lieu le 11 septembre entre 14 h 00 et 15 h 00 (Team Test Grad III), la deuxième (Individual Championship Test Grade III) le 13 septembre entre 19 h 00 et 21 h 00. Les meilleurs 30% des deux premières épreuves combinées pourront participer au Freestyle le 16. Mon objectif est d'en faire partie. Pour couronner le tout, la cérémonie de clôture se tiendra le 18 septembre et nous repartirons le 19 au soir pour retrouver le territoire helvétique.

    Pouvez-vous expliquer brièvement comment se déroule une compétition de para-dressage ?
    C'est comme le dressage classique. Avec un handicap. Les "grades" répartissent les handicaps plus ou moins lourds selon l'ampleur du mouvement, la force musculaire et la coordination. Il y a cinq catégories -:des handicaps les plus sévères aux moins sévères, IA, IB, II, III et IV. Plus d'information sur mon site dans la rubrique «hors piste - Para-Dressage» Personnellement, j'ai passé par toutes les catégories, ayant un handicap qui évolue. J'ai progressé jusqu'à ce que mon handicap se stabilise aujourd'hui. Quand j'ai commencé en 2010, j'étais en IB (deux ans après mon accident) et comme l'on pouvait, si on le souhaitait, monter dans une catégorie "au-dessus", j'évoluais en Grade III. Etant en équipe nationale avec les juniors avant le drame, j'avais gardé ce "feeling" de cavalière de haut niveau. Ceci me permettait d'exécuter les figures de ce niveau, malgré mes limites contraignantes. Pour moi, c'était un défi! Certes, depuis 2014, on est obligé de monter dans la catégorie dans laquelle on est classifié. Là, ayant évolué, je concourais dans le Grade II. Dès 2015, grâce à beaucoup de thérapies, d'entraînement et de détermination, j’ai réussi à retrouver les aptitudes physiques pour concourir dans le Grade III, catégorie dans laquelle j'évolue aujourd'hui. C'est l'élite, c'est du haut niveau. Rio 2016 vont être mes premiers JO. C'est le défi!

    Semaine 2 - 3 nouvelles questions

    FEMINA Parlez-nous un peu d'Amanta, votre jument: comment est-elle arrivée dans votre vie? A-t-elle été sélectionnée spécifiquement au regard de votre handicap? Comment est-elle au quotidien?
    Celine Van Till J'ai eu Amanta il y a 3 ans et demi. Quand je l'ai vue pour la première fois, elle me plaisait beaucoup, bien qu'elle n'était pas simple à monter pour moi. Mon handicap et mes difficultés de coordination et d'équilibre l'angoissaient.
    On ne l'a donc pas choisie pour qu'elle convienne à mon handicap. Quand je cherche un cheval, je regarde son talent mais aussi le potentiel qui se cache en lui et son caractère. Ces aspects-là me montrent ce que je pourrais peut-être atteindre avec. Je crois en notre potentiel: ma maman et moi formons une superbe équipe C'est avec son aide que nous avons avancé avec Amanta. C'est une jument adorable qui donne toujours le meilleur d'elle-même. Elle est aussi très intelligente et sensible. Ayant traversé de nombreux défis avec elle, notre relation s'est renforcée et nous avons développé un lien très fort, aussi puissant que celui qui unit deux êtres humains. Aujourd'hui, nous sommes prêtes à décoller pour les JO de Rio!

    Redoutez-vous - comme plusieurs athlètes - la chaleur à Rio, autant pour vous que votre cheval? Avez-vous pris des mesures quant à ce "problème"?
    C'est vrai qu'il est nécessaire de se poser la question et de se préparer en conséquence. Avec un cheval, c'est d'autant plus dur à gérer. Pour ma part, après des lésions cérébrales, je suis plus sensible au soleil (je me protège le plus possible à l'ombre). Nous nous habituons à toutes les températures, le matin au "frais", à midi avec un soleil assez fort ou encore en début de soirée. M'étant informée de la météo à Rio au mois de septembre - début du printemps -, j'ai lu que les températures sont en moyenne comme celles pendant l'été en Suisse. C'est plutôt bon signe, l'été sera prolongé! Finalement, le plus important et de bien s'y préparer, pas de s'en soucier trop. Restons concentré sur les paramètres que nous pouvons influencer.

     Les gens pensent souvent que les cavaliers ne sont pas de vrais sportifs... Que leur répondez-vous, en rapport à vos entraînements à l'approche des Jeux?
    Vous dites qu'une heure d'entraînement équitation - ce qui équivaut à deux heures de course à pied - n'est pas intense? Vous souhaitez essayez? C'est votre risque si vous parlez trop vite. 
    En plus, le faire avec un handicap (même s'il ne se voit pas; la vision entre autre), n'est pas plus simple. Au contraire. A cheval, vous avez besoin d'une excellente condition physique, comme une concentration de tous les instants. 

     

     

     

    Une petite vidéo de Celine et sa maman, Simon Van Der Wal.

     

     

    Vous désirez poser une question à Celine Van Till? Ecrivez à femina.web@femina.ch ou commentez directement cet article dès le 12 août!

    Semaine 1 - Premières questions

    FEMINA  Comment se passe votre préparation physique? Quelle est votre routine sportive?
    Celine Van Till
    L’entraînement avec Amanta se passe bien: pendant les séances «plus intenses», nous répétons les figures et les enchaînements aux trois allures. Ces séances sont alternées avec d’autres «plus légères» où l’on se concentre plutôt sur la souplesse et l’impression globale.
    À côté de l’équitation, j’ai me suis beaucoup occupée de la « préparation administrative. C’est-à-dire de l’importation des chevaux au Brésil, de l’organisation du voyage et de la gestion d’une grande équipe.
    Samedi dernier, j'ai été à Luterbach (SO) pour la remise des tenues pour les Jeux. Le temps passe vite: le départ est prévu dans trois semaines.


    Avec Veronika Roos, secrétaire générale de Swiss Paralympic

    Où vous entraînez-vous en ce moment? Allez-vous changer de place plusieurs fois avant Rio?
    Je m’entraîne au manège de la Pallanterie (GE) au quotidien avec ma maman, ma coach. C’est là où sont basées mes juments, Amanta et Ronja.  
    De plus, je vais régulièrement au Centre Equestre National de Berne pour m’entraîner avec Nicola Heyser Burger ; elle qui a eu une transplantation cardiaque. Le fait que nous nous soyons toutes deux battues pour vivre a créé un lien fort entre nous.

    Comment vous sentez-vous à environ 1 mois du début de ces jeux? Des appréhensions, des attentes?
    Bien-sûr, j’aimerais faire une bonne performance ! Certes, je pense que le plus dur est passé; il fallait qualifier une place de quota pour la Suisse. Comme ce sont mes premiers Jeux, mon  objectif est d’abord de vivre pleinement mon rêve.
    En ce moment, je me sens plutôt sereine. Je parviens à ne pas me mettre trop de pression. Le plaisir d’abord et le succès  suivra ! Amanta est en bonne forme. Moi aussi. Nous sommes prêtes pour le grand départ.

     

    A 25 ans, Celine Van Till est une cavalière émérite. Montée sur sa superbe jument Amanta, la Genevoise s’est qualifiée en dressage pour les Jeux Paralympiques de Rio qui auront lieu du 7 au 18 septembre prochain.

     

     

    La jeune Romande fait aussi partie de notre opération «Je suis une femme Femina» regroupant des personnalités féminines talentueuses de notre région.

    C’est donc avec une émotion toute particulière que nous aurons la chance de suivre sa préparation à ce grand évènement. Durant ces prochaines semaines, nous mettrons à jour cet article qui vous donnera accès à ses dernières photos et ses réponses à nos questions.

    Découvrez la première vidéo de Celine Van Till:

     

     

    Une question à poser à Celine? Ecrivez-nous à femina.web@femina.ch


    A lire aussi:
    Celine Van Till sélectionnée pour les Jeux Paralympiques de Rio!
    Vidéo: un regard d'enfant sur le handicap
    JO de Rio 2016: les champion(ne)s les plus attendu(e)s

    A lire également
    Le monde retient son souffle: le surnommé «Baby Sussex» devrait voir le jour à tout moment!
    O
    hilaria baldwin rues new york
    Sur Instagram, la femme d’Alec Baldwin a publié un touchant message.
    O
    Issue de la dynastie Gandhi, elle est l’arme secrète du Congrès pour déloger l’actuel premier ministre indien.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O