news people

    Que sont-elles devenues? Blake Lively, la blonde impossible à détester

    Y a-t-il une vie après L’épisode final? Cet été, on se penche sur le destin plus ou moins glorieux des stars de séries.

    Publié le 
    16 Août 2016
     par 
    Valérie Fournier

    Milieu des années 2000. Alors que l’ère des blogs n’en est qu’à ses balbutiements, deux scénaristes et producteurs se lancent dans l’adaptation télévisée des romans pour ados de Cecily von Ziegesar. L’idée de génie: une blogueuse anonyme traque la jeunesse dorée de Manhattan et publie tous ses vilains secrets. Voici «Gossip Girl», «celle qui révèle au grand jour ce que l’élite new-yorkaise se donne tant de mal à cacher». C’est le carton pour cette rencontre de «Beverly Hills», «Sex and the City» et «Dynasty». On y trouve des choix amoureux difficiles, des problèmes de riches et beaucoup de placements de produits, téléphones portables, boissons, sacs, etc., dans un New York ultraglamour. Le city tour «Gossip Girl» est d’ailleurs aussi populaire auprès des touristes de la Grande Pomme que celui de «Sex and the City».

     

     

    On est alors en 2007 et les acteurs retenus pour incarner ces jeunes héritiers sans morale sont de parfaits inconnus. Au cœur de l’histoire, deux couples se déchirent, se trompent mutuellement, se réconcilient pour mieux se séparer. Côté filles, la star incontestable est la blonde Serena Van Der Woodsen (Blake Lively). It girl par excellence, elle couche avec le gentil Nate Archibald (Chace Crawford), le mec de sa meilleure amie, la brune Blair Waldorf (Leighton Meester). L’occasion pour le méchant Chuck Bass (Ed Westwick) d’entrer dans le jeu et de tenter de séduire Blair. Une intrigue qui tiendra six saisons – temps que mettra également Serena pour accepter que l’homme de sa vie soit en fait Dan Humphrey (Penn Badgley), «le garçon solitaire». Elève dans la même école de privilégiés, ce dernier observe le microcosme de l’Upper East Side depuis l’autre côté de la rivière, puisqu’il vit à Brooklyn avec son papa artiste et sa turbulente sœur Jenny (Taylor Momsen). Un observateur lointain mais attentif: il s’avérera au final (attention, spoiler) que la taupe omnisciente et indiscrète... c’était lui!

    Charme rétro

    Dans toute cette histoire, Serena n’a pas toujours le beau rôle, mais difficile de détester cette fille superbe au sourire désarmant! De même pour son interprète, Blake Lively. Loin d’être une bimbo interchangeable, celle-ci a gagné la confiance du réalisateur Oliver Stone qui, dès la fin de «Gossip Girl», l’engage sur son film trash «Savages», aux côtés de Benicio del Toro, John Travolta et Salma Hayek. Trois ans plus tard (en 2015, donc), son charme vintage et moderne à la fois en fait l’héroïne parfaite du bouleversant «Adaline», la vie d’une femme frappée par la foudre et qui cesse de vieillir à l’âge de 29 ans. Cette année, c’est au générique du dernier Woody Allen, «Café Society», qu’elle apparaît, toujours dans un rôle glamour et rétro. Et pour arrondir ses fins de mois, Blake fait partie de l’écurie très en vue des égéries L’Oréal, tandis que Karl Lagerfeld l’a choisie pour présenter son sac Mademoiselle.

    Jolie maman

    Du haut de son mètre 78, Blake Lively est évidemment la star des tapis rouges. Toujours parfaite, en talons et tenue de soirée comme en sweat-shirt, elle conserve ce naturel de surfeuse californienne avec son teint doré et sa chevelure de sirène. Y compris ces dernières semaines, où elle affiche un joli baby bump sous les paillettes de ses robes fourreaux. Car pour couronner le tout l’actrice au physique de mannequin est heureuse en amour. Après avoir fréquenté Penn Badgley, son partenaire de la série, durant trois ans, elle a eu le coup de foudre pour Ryan Reynolds (ex de Scarlett Johansson), rencontré en 2011 sur le tournage de «The Green Lantern». Mariés en septembre 2012, tous deux accueillent leur premier bébé en décembre 2014 – une petite fille baptisée James. Le deuxième est donc en route pour cet automne. Alors, on la déteste ou pas?


    A lire aussi:
    Que sont-elles devenues? Calista Flockhart, de working girl à «femme de»
    Que sont-elles devenues? Katie Holmes, de «Dawson» à la presse people
    Que sont-elles devenues? Eva Longoria, de Wisteria Lane aux bras de José


    Blake Lively

    1987 Naissance de Blake Ellender Brown, dans les environs de Los Angeles.

    2005 Premier rôle au cinéma dans «Quatre filles et un jean».

    2007 Elle est Serena Van Der Woodsen, dans «Gossip Girl».

    2012 Son mariage avec Ryan Reynolds, dont elle attend un deuxième bébé.

    Et les autres que sont-ils devenus?

    Leighton Meester Rien à voir avec son personnage un rien pimbêche de la série. Leighton Meester est une jeune femme simple et sincère. Au cinéma, elle a eu un rôle marquant dans la comédie douce-amère «Country Strong», où elle pousse la chansonnette avec succès aux côtés de Gwyneth Paltrow. C’est d’ailleurs vers la musique qu’elle semble orienter sa carrière, en solo ou avec son groupe, carrière en stand by depuis l’arrivée, voilà un an, de son premier bébé avec son mari Adam Brody (vu dans la série «Newport Beach»). Elle a également prêté son teint de pêche à Biotherm pour en promouvoir la gamme Aquasource.


    ©Michael Loccisano/Getty Images; Neilson Barnard/Getty Images

    Taylor Momsen A tout juste 23 ans, Taylor Momsen semble avoir tourné le dos au métier d’actrice. Elle n’apparaît d’ailleurs que très peu dans les dernières saisons de «Gossip Girl». Ancien modèle au look grunge, elle est désormais la chanteuse et guitariste de «The Pretty Reckless». Formé en 2009, le groupe prépare actuellement la sortie de son troisième album, mis sous pression par le succès commercial du précédent, «Going to Hell». Ses yeux charbonneux, sa silhouette longiligne et ses longs cheveux platine avaient séduit John Galliano, qui l’avait choisie en 2011 comme égérie de son parfum Parlez-moi d’amour.

    Penn Badgley A croire que le champagne, les limousines et les beaux hôtels de la série n’ont pas eu d’effet sur les protagonistes: actuellement, Penn Badgley poursuit lui aussi une carrière musicale loin des projecteurs de Hollywood. On l’a quand même vu dans une poignée de films avant qu’il ne choisisse définitivement la voix du rock indé. Basé à Brooklyn, son groupe Mother (écrit symboliquement MOTHXR) a sorti son premier album en février 2016 sous le label indépendant français Kitsuné. Penn Badgley milite aussi activement pour les droits des Noirs (au sein du mouvement Black Lives Matter) et des LGBT (lesbian, gay, bisexual and transgender).

     

    A lire également
    chris pratt anna faris jack
    Séparés depuis 2017, les deux acteurs nous donnent envie de croire que l’amour existe encore. #couplegoals
    O
    lady gaga golden globes 2019
    La 76e édition a eu lieu dimanche 6 janvier 2019. Et cette dernière a été riche en rebondissements. N’est-ce pas Lady Gaga?
    O
    chrissy teigen instagram enfants luna miles plage
    L’autodérision? Elle en a à revendre. Il suffit de scroller son compte Twitter pour s’en convaincre…
    O
    femme dans un bain agrumes
    Soins & Bien-être
    La rédaction a testé les derniers soins en institut pour renforcer ses cheveux, rééquilibrer sa peau et chasser les tensions.
    O
    Voyage
    Familiaux ou huppés, ils viennent d’ouvrir leurs portes… juste à temps pour y organiser vos prochaines vacances hivernales!
    O
    crislo creation clenia martins
    News loisirs
    Grâce à Crislo Creation, sa boutique en ligne, la jeune femme enchante les chambres d'enfants.
    O