Femina Logo

news société

Où sont les filles sur YouTube?

Où sont les filles sur YouTube?
© Instagram natoogram

Connaissez-vous le top 5 des premières chaînes françaises? Cyprien, Norman fait des vidéos, Squeezie, Rémi Gaillard et CyprienGaming. Il faut descendre jusqu’à la 10ème position pour trouver la première femme, Natoo. Et elles ne sont que 13, au total, à intégrer le top 100. La parité sur YouTube? On en est bien loin…

C’est sur la base de ce constat que le collectif les Internettes a vu le jour. Son but: mettre en avant des vidéos de qualité réalisées par des femmes, histoire de leur donner davantage de visibilité. On est allé leur demander pourquoi, à leur avis, une place si misérable est accordée aux dames au sein du YouTube game.

«Le réseau social est avant tout un miroir de la société. Et les femmes sont invisibilisées dans les métiers techniques de l’audiovisuel, les médias et la prise de parole en public. Trois domaines que l’on retrouve dans la création vidéo sur la plateforme de Google», explique d’abord Marie Camier, présidente de l’association.

Second élément: l’algorithme du réseau social répond aux habitudes de consommation des internautes. «Si les YouTubeurs sont aussi bien regardés par les hommes que par les femmes, nous constatons que les femmes sont, quant à elles, moins regardées par les hommes… mais aussi par les femmes elles-mêmes», poursuit Marie Camier. Moins de vues = moins de tendances et de recommandations = bienvenue dans la spirale de l’invisibilité! On en voit moins, on croit qu’il y en a moins et, en tant que femme, on se projette moins dans le rôle de créatrice vidéo.

Cyberharcèlement et syndrome de l'imposteur

Le cyberharcèlement dont sont victimes les femmes est également pointé du doigt. «C’est un frein énorme pour celles qui ont peur d’être jugées sur leur physique, d’être insultées, voir harcelées, note l’experte. Et malheureusement, sur Internet, il y a des personnes que cela dérange de voir que les femmes ne sont pas bonnes qu’à «faire des sandwiches dans leur cuisine».»

Enfin, nous sommes nombreuses à subir un «syndrome de l’imposteur» lorsqu’il s’agit de prendre la parole en public. Pour Marie Camier, l’éducation est à la source de ce problème: «On nous apprend très tôt à ne pas faire de vagues, à garder notre langue dans notre poche, à avoir des activités silencieuses, à être sages. On nous met rarement en position de leader et on nous apprend à ne pas nous vanter.» Si bien qu’une ex-petite fille ainsi «drillée» finit, quelques années plus tard, par qualifier sa présence online de «toute petite chaîne de rien du tout». Alors que, sur les réseaux sociaux, la logique est tout autre: il faut savoir se mettre en avant, et promouvoir son contenu.

Revenons au top 100 des chaînes YouTube françaises. Sur les 13 femmes représentées, seules deux (Natoo et Andy) sont actives dans un autre domaine que celui de la beauté. Pourtant, comme le rappelle l’humoriste française (Natoo, donc), notre vie quotidienne n’est pas faite que de rouge à lèvres et de tresse en épi de blé. «C’est une question de rôle modèle, analyse Marie Camier. Depuis que Natoo cartonne en fiction humoristique, on voit des jeunes femmes tenter leur chance sur ce format et c’est tant mieux! Si demain une créatrice de vidéos politiques monte en popularité, elle ouvrira aussi la voie pour d’autres.» Et la présidente des Internettes de souligner que le succès des YouTubeuses beauté et mode est largement mérité, quand même! «Elles travaillent dur, réalisent de belles vidéos, sont très calées dans leur domaine. On ne peut leur souhaiter que du succès, même si, bien entendu, nous faisons tout pour permettre aux femmes de se projeter sur des thématiques plus diverses.»

Royaume du Web: 20 femmes sur 32 talents

Les 6 et 7 mai prochains, le Royaume du Web, festival dédié aux YouTubeurs, prendra ses quartiers à Genève. Sur les 32 talents dévoilés, 20 sont féminins. Une exception dans ce milieu: en 2016, la convention parisienne NéoCast avait été pointée du doigt pour son manque de parité (51 hommes, 4 femmes et une chaîne mixte). «Je suis très heureux d’avoir une majorité de femmes, note Bertrand Saillen, directeur artistique de la manifestation. Beaucoup de YouTubeuses proposent des contenus excellents, intéressants et différents. Lorsqu’il s’est agi de sélectionner les talents, les plus créatifs d’entre eux se sont révélés être… des femmes.»

Un dernier conseil pour celles qui hésiteraient encore à cliquer sur «publier»? «Osez! Et entourez-vous de personnes bienveillantes, conclut Marie Camier. N’ayez pas peur de vous planter sur les premières vidéos. EnjoyPhoenix, Natoo, Andy, tout le monde est passé par des premiers essais difficiles. Comme elles, vous apprendrez vite!»

Plus d’informations: abonnez-vous à la page Facebook des Internettes pour découvrir, chaque jour, une vidéo réalisée par une créatrice de talent. Le collectif propose également des formations pour les femmes vidéastes.

Le Royaume du Web se déroulera à Palexpo les 6 et 7 mai 2017. Le concept? Transposer l’univers des YouTubeurs sur scène. Happenings, ateliers, espaces de montage… Le festival, unique en Suisse, est un incontournable!


A lire aussi:
Vidéo: la pétillante Dear Caroline n'a pas fini de nous faire rire
«Coucou les girls» parodie les YouTubeuses beauté
Une vidéo humoristique pour parler d'endométriose

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.