Femina Logo

news société

Comment briller en société avec ces infos animales insolites

Getty Images 661799937 web

Des animaux surprenants par leur comportement.

© Getty images

Baleines ambidextres

Elles sont un peu comme nous, les baleines: la plupart d’entre elles sont droitières. Mais il leur arrive de se forcer à utiliser leur nageoire gauche dans une activité particulière: la chasse au krill. Un subterfuge qui leur permet de garder l’œil droit, dominant, sur les crustacés tout en leur tournant autour. Vous prévoyez une partie de mime en famille à un moment durant les Fêtes? On vous met au pari de réussir à faire deviner l’expression baleine ambidextre.

A la santé des mouches!


© iStockphoto

Que fait Monsieur mouche quand il est sexuellement insatisfait? Il plonge dans le premier verre d’alcool disponible pour y noyer sa frustration (toute ressemblance avec des politiciens…) Et que fait Madame mouche? La même chose. Sauf qu’elle ne perd pas espoir et, du coup, sécrète des phéromones afin d’attirer les drosophiles garçons qui passeraient par-là. Le hic, c’est que ces molécules odorantes dénaturent atrocement le goût du vin et de la bière.

Corbeau clope au bec

Ils fabriquent des outils, lancent des noisettes sous les pneus des voitures pour les ouvrir, se reconnaissent dans un miroir… on en apprend chaque jour un peu plus sur l’intelligence et l’empathie des corbeaux. A tel point qu’une start-up néerlandaise veut désormais leur apprendre à ramasser les mégots de cigarettes et les déposer dans des containers ad hoc (les crowbars) contre rétribution, des cacahuètes en l’occurrence. Être payé des cacahuètes pour ramasser les déchets des autres? Pas sûr que les corvidés tombent dans le panneau.

Le dauphin, grand et coquet

Oui, les dauphins sont intelligents. Oui, ils sont mignons. Mais certaines communautés de grands dauphins (ou souffleurs) ont un petit truc qui les rend plus attachants encore. Ils cueillent un morceau d’éponge qu’ils se placent sur le bout du bec, afin de protéger leur délicat appendice des fonds abrasifs, des cailloux pointus ou des animaux qui piquent. Grand dauphin 1, oursin 0.


A lire aussi:
Séduire comme une biche: quand les animaux nous apprennent à draguer
Des pompiers et des animaux réunis pour la bonne cause
Nos animaux, nos coachs de vie au quotidien


Des fourmis géolocalisées

On a vérifié, ces fourmis du Sahara, des cataglyphis bombycina, n’ont pas de podomètre ni de GPS fixé à leurs pattes. Et pourtant, elles sont pourvues de capacités de mémorisation spatiale hors du commun. Elles parcourent ainsi près de 600 mètres en zig-zag pour dégotter de la nourriture (imaginez à l’échelle humaine ce que cela représente) puis, les courses terminées, elles retournent en ligne droite dans leur colonie en courant. Le tout en 10 minutes chrono, parce qu’il fait quand même 50 degrés. Essayez de lâcher un être humain sans iPhone dans le désert, pour voir.

Poussins numériques!


© Getty Images

Un poussin, c’est chou à croquer. Bien sûr. Mais pas seulement. Des expériences récentes montrent qu’un pioupiou est aussi super intelligent. Entre autres choses, il comprend qu’un objet mis hors de sa vue continue d’exister. Alors que le petit d’homme, lui, ne développe cette faculté que vers un an. De même, le minipoulet peut s’orienter à l’aide du soleil en tenant compte de sa hauteur et de sa position dans le ciel, et a même des notions de ce qui est réaliste en termes de lois physiques. Et, last but not least, il sait compter jusqu’à cinq, deux semaines à peine après être sorti de son œuf…

Une bulle d’amour…

Mammifères marins d’une intelligence rare, les bélugas sont très sociables et adorent causer. Pour ce faire, ils maîtrisent une gamme d’une bonne cinquantaine de vocalisations – allant du sifflement au cliquètement en passant par le tintement. Mais ce n’est pas tout: selon une récente étude, ces animaux disposeraient en effet d’un «système de communication complexe et évolué» qui leur permet d’exprimer leurs sentiments via des… bulles bien différenciées selon leurs états d’âme. Joli, non? En tout cas, cétacé pour nous faire rêver…

Quelle noix, ce poulpe!

Joueuse et coquine, la pieuvre est aussi une sacrée futée. En témoigne notamment la stratégie élaborée par le poulpe indonésien, qui recycle les noix de coco en abris mobiles. Comment? Après avoir choisi une noix fendue (et à sa taille), Pépère en écarte les bords, s’enfile à l’intérieur et referme la coque d’un coup de tentacules quand nécessaire. Une fois le danger passé, il ressort de sa coquille et, tranquille, se la cale sous les bras, avant de repartir en vadrouille.

Une mémoire de poisson rouge? Pas si mal!

Victimes de leur regard pas toujours très expressif, les poissons passent pour des sots. Or, sous leurs écailles, ils cachent des capacités d’apprentissage et de mémorisation étonnantes. Des mois durant, ils se souviennent de ce qu’il faut faire pour sortir rapidos d’un piège ou obtenir de la nourriture, se reconnaissent entre eux, coopèrent pour trouver de quoi manger. Et ont même des sentiments. Du coup, on les aime bien, nous aussi. Avec ou sans citron...

Le ratel, maître de l’évasion

Ne vous fiez pas à son petit minois. Ce mustélidé est un vrai teigneux, capable de s’en prendre à des hyènes ou des lions si nécessaire. C’est aussi le seul mammifère, être humain à part, qui sait courir en arrière. Plein de ressources, le ratel. L’un de ses représentants est carrément devenu une star sur YouTube en réussissant à de nombreuses reprises à s’évader de son enclos. En crochetant la serrure, puis en creusant en tunnel, et finalement en entassant divers objets avant de les escalader. Appelez-le Houdini!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina