Femina Logo

news société

#Cocksnotglocks: les étudiants manifestent contre les armes au Texas

Cocksnotglocks
© Facebook Cocksnotglocks

A l’Université du Texas, à Austin, il n’est plus étonnant de voir les étudiants brandir des godes et autres sextoys en signe de protestation.

Pénis VS pistolet

Depuis la rentrée passée, la population estudiantine craint l’entrée en vigueur d’une loi autorisant les détenteurs d’un permis de port d’armes d’emmener ces dernières avec eux sur les campus universitaires. C’est chose faite aujourd’hui: la loi est passée, et les jeunes Texans ne sont pas contents.

«Cocksnotglocks» est un mouvement résultant de cette colère. Mais, pourquoi des pénis au juste? Eh bien simplement pour dénoncer l’absurdité des lois en vigueur: il est interdit d’apporter des jouets sexuels en classe, tandis qu’il est autorisé de transporter une arme potentiellement mortelle sur soi.

Mercredi 24 août, 4500 godes ont été distribués aux élèves en moins de trente minutes afin qu’ils les attachent à leurs sacs. La manifestation devrait se poursuivre jusqu’au 6 septembre, l’université d’Austin l’ayant autorisée si elle n’engendre pas de débordements.

Un problème plus large

Si le premier objet de mécontentement est bien cet amendement légitimant le port d’armes sur les campus texans, il rappelle aussi que l’entier du pays a des problèmes avec ces objets dangereux, accessibles très facilement.

En effet, 30 000 personnes meurent chaque année sous les balles aux Etats-Unis. En juin dernier, le «Washington Post» publiait d’ailleurs le résultat d’un calcul accablant: en additionnant les Américains morts par balles depuis 1968 jusqu’à 2015, on obtient sensiblement plus que le nombre de soldats décédés en guerre, de 1775 (Indépendance) à nos jours.

En dehors de ces chiffres macabres, de nombreux professeurs opposés à la loi texane ont posé une question qui résume sûrement toute l’affaire: quelle est la compatibilité entre l’idée d’apprentissage, d’éducation, et celle de violence?


A lire aussi:
Cara Delevingne tombe le bas pour évoquer les cancers gynécologiques
Syrie: des Pokémon en larmes pour alerter de l'enfer de la guerre
Beyoncé s'exprime après la mort de deux jeunes Noirs

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina