Femina Logo

news société

#Cocksnotglocks: les étudiants manifestent contre les armes au Texas

Cocksnotglocks
© Facebook Cocksnotglocks

A l’Université du Texas, à Austin, il n’est plus étonnant de voir les étudiants brandir des godes et autres sextoys en signe de protestation.

Pénis VS pistolet

Depuis la rentrée passée, la population estudiantine craint l’entrée en vigueur d’une loi autorisant les détenteurs d’un permis de port d’armes d’emmener ces dernières avec eux sur les campus universitaires. C’est chose faite aujourd’hui: la loi est passée, et les jeunes Texans ne sont pas contents.

«Cocksnotglocks» est un mouvement résultant de cette colère. Mais, pourquoi des pénis au juste? Eh bien simplement pour dénoncer l’absurdité des lois en vigueur: il est interdit d’apporter des jouets sexuels en classe, tandis qu’il est autorisé de transporter une arme potentiellement mortelle sur soi.

Mercredi 24 août, 4500 godes ont été distribués aux élèves en moins de trente minutes afin qu’ils les attachent à leurs sacs. La manifestation devrait se poursuivre jusqu’au 6 septembre, l’université d’Austin l’ayant autorisée si elle n’engendre pas de débordements.

Un problème plus large

Si le premier objet de mécontentement est bien cet amendement légitimant le port d’armes sur les campus texans, il rappelle aussi que l’entier du pays a des problèmes avec ces objets dangereux, accessibles très facilement.

En effet, 30 000 personnes meurent chaque année sous les balles aux Etats-Unis. En juin dernier, le «Washington Post» publiait d’ailleurs le résultat d’un calcul accablant: en additionnant les Américains morts par balles depuis 1968 jusqu’à 2015, on obtient sensiblement plus que le nombre de soldats décédés en guerre, de 1775 (Indépendance) à nos jours.

En dehors de ces chiffres macabres, de nombreux professeurs opposés à la loi texane ont posé une question qui résume sûrement toute l’affaire: quelle est la compatibilité entre l’idée d’apprentissage, d’éducation, et celle de violence?


A lire aussi:
Cara Delevingne tombe le bas pour évoquer les cancers gynécologiques
Syrie: des Pokémon en larmes pour alerter de l'enfer de la guerre
Beyoncé s'exprime après la mort de deux jeunes Noirs

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview de Noël avec Juliane et Ellen

Vous entendez nos voix au début de chaque épisode, lorsque nous vous racontons ces petites anecdotes (véridiques) de notre quotidien. Ainsi, au moment de boucler la première saison de Tout va bien, on s'est dit qu'il était temps qu'on se présente pour de vrai, qu'on vous parle de nos goûts, de nos personnalités et de nos expériences. Pour vous remercier d'être de plus en plus nombreux à nous écouter chaque semaine!

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina