Femina Logo

Vacances sur rails

Voyages: nos bons plans pour s’évader en train de nuit

Voyages: nos bons plans pour s’évader en trains de nuit

«L’essence même du voyage, c’est de faire de nouvelles expériences, de découvrir de nouvelles choses. S’endormir à un endroit pour se réveiller dans un lieu différent a quelque chose de magique, il faut le vivre.» - Morgane Pfefferlé

© GETTY IMAGES/OLEH SLOBODENIUK

Écologique, économique (un trajet Bâle-Berlin revient à 99 fr. en Double Economy), insolite: le voyage en train de nuit ne cesse de faire des émules. «La demande croît constamment, observe Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Entre 2018 et 2019, on a constaté une augmentation de 25%. Et le succès de ce mode de transport ne s’explique pas seulement par des questions environnementales: ces trains font aussi gagner du temps. Vous êtes dès le matin à destination au centre-ville, alors qu’en avion, vous perdez quasiment une journée de vacances dans les transferts et les aéroports.» Autre avantage, financier cette fois-ci: se déplacer ainsi permet d’économiser une nuit d’hôtel.

Pour l’heure, huit destinations sont proposées, pour certaines de façon quotidienne: Hambourg, Vienne, Graz, Zagreb, Budapest, Prague, Berlin et Amsterdam. La Suisse est à la pointe dans ce secteur, puisque la gare de Zurich se classe deuxième parmi les hubs les plus importants d’Europe, juste derrière Vienne. Les chemins de fer autrichiens (ÖBB) ont joué un rôle central dans le développement de ces voyages. Alors que d’autres destinations, notamment en Europe du Sud, ont fini par délaisser ces offres, l’Autriche n’a cessé d’entretenir son réseau et de développer de nouveaux trains. Le Nightjet «nouvelle génération», attendu pour 2023, proposera encore davantage d’intimité et de confort dans des cabines entièrement redesignées.

«Le nouvel Easyjet»

Pour Morgane Pfefferlé, co-fondatrice de l’agence de voyages Travelise, le train de nuit est appelé à devenir «le nouvel Easyjet pour les voyages en Europe». Une évidence écologique, mais pas seulement: «l’essence même du voyage, c’est de faire de nouvelles expériences, de découvrir de nouvelles choses, résume l’experte valaisanne. S’endormir à un endroit pour se réveiller dans un lieu différent a quelque chose de magique, il faut le vivre.»

Spécialisées dans les voyages surprises «clé en mains», Morgane Pfefferlé et son équipe se réjouissent de proposer de plus en plus d’escapades avec ce mode de transport. Pour elle, la tendance s’inscrit dans la durée. «Avec le train de nuit, on est en mode slow travel: on profite du voyage à chaque étape, on ne se téléporte pas d’un point à un autre sans prendre conscience des kilomètres parcourus, résume-t-elle. De plus, la mouvance staycation a accentué l’attrait pour ce type de déplacements: les séjours de longue durée sont plébiscités, les voyageurs ont envie de prendre le temps de s’imprégner de la culture d’une autre ville, d’un autre pays sur plusieurs semaines. La démocratisation du télétravail permet à certain-e-s de mixer ainsi tâches professionnelles et besoin d’évasion.»

Envie de tenter vous aussi l’aventure et de retrouver l’esprit baroudeur ancré dans l’imaginaire du train de nuit? Laissez-vous inspirer par nos quatre idées d’escapades.

Amsterdam entre ami-e-s

La destination est flambant neuve: elle a été inaugurée en décembre 2021. Le train de nuit part de Zurich à 22h ou de Bâle à 23h13, l’arrivée à Amsterdam se fait à 9h14. Desservie quotidiennement, la liaison ravira les amateurs de city-trip déroutants. Car la capitale des Pays-Bas regorge de surprises…

À glisser dans son sac à dos: de bonnes chaussures, évidemment. La Venise du Nord se savoure à pied ou à vélo. C’est de cette manière que l’on découvre de petites rues pittoresques et que l’on se perd avec délice en sillonnant ses canaux.

L’activité à ne pas manquer: se rendre à la plage, à 20 minutes du quai de gare. Et plus précisément du côté de Pllek, sur les rives de Ij. L’endroit se caractérise par son côté bobo-branché, mixant allégrement expositions artistiques, concerts électro, cuisine bio et bières artisanales.

Le marché à tenter: L’IJ Hallen, le plus grand marché aux puces d’Europe. Cet immense entrepôt accueille les amatrices et amateurs de jouets vintage, de vêtements de seconde main, d’antiquités kitsch dans une ambiance chaleureuse et décontractée. Vous voyagez en train, donc pas de restriction sur le poids des bagages! Mais avant de dévaliser les étals, jetez un coup d'œil au site internet pour vous renseigner sur les heures d’ouverture.

Le resto où s’ambiancer: Pesca, dans le quartier central de Jordaan. Le principe: vous choisissez vous-même votre poisson, puis ce dernier est cuisiné selon vos désirs. Le cadre industriel mise sur différents jeux de lumière pour définir l’espace. Un lieu idéal pour les (grands) groupes, où l’on est accueilli-e-s avec le sourire (réservation conseillée).

Hambourg en famille

Pour rejoindre la ville du Nord de l’Allemagne, il faut compter un peu moins de 12h de train depuis Zurich (départ à 19h59, arrivée à 7h54). En réservant sa place en Nightjet, l’idéal pour une famille est d’opter pour une cabine privée, disposant de 4 à 6 lits. Hambourg est une destination idéale pour les familles: places de jeux à foison, grands espaces où se défouler, activités dédiées aux enfants… Tout est (très bien) pensé pour que les fratries s’y épanouissent.

L’hôtel où séjourner: Superbude St Georg, à deux pas de la gare centrale. L’établissement possède un cinéma et une salle de sport (avec tables de ping-pong et Wii). De plus, des surprises bienvenues se cachent dans les chambres familiales (chacune d’entre elles propose une sélection de jeux de société, par exemple). L’horaire du petit déjeuner est également très arrangeant pour les parents: de 7h à midi. A partir de 100 euros la nuit dans une chambre de 4 lits.

L’activité qui ravira les petits: Miniatur Wunderland, le paradis pour celles et ceux qui ne jurent que par les maquettes (de trains, mais aussi d’avions, de bus, de camions de pompiers…). Lors de l’ouverture en 2001, le musée ne comptait que 3 univers: l’Allemagne centrale, Knuffingen (une ville imaginaire créée par les fondateurs du lieu) et l’Autriche. Désormais, 10 mondes sont accessibles aux visiteurs, de la Scandinavie à la Suisse en passant par l’Italie ou le Brésil.

Le resto kids friendly: Mama accueille les petits (comme les grands!) clients avec le sourire. Pâtes, pizzas, risottos… La carte est variée, chacun-e trouvera à coup sûr de quoi faire le plein de vitamines. La trattoria propose également de savoureux jus de légumes (les enfants n’y verront que du feu!) Et le vaste espace permet de circuler sans problème avec une poussette.

Berlin en solo

S’endormir à Zurich à 20h pour se réveiller à Berlin au petit matin, à 7h38? Le rêve pour se laisser le temps de savourer toutes les merveilles de cette ville à l’histoire si particulière. Lors de la réservation, il est possible d’indiquer que l’on souhaite partager une voiture-couchette ou une voiture-lit avec des femmes uniquement. Si, comme nous, les vlogs de l’illustratrice Louisa Schwartz (aka Ectomorphe) vous ont donné envie d’explorer Berlin en solo, ne manquez pas ces petites pépites sélectionnées par nos soins…

La visite gratuite indispensable: comme Amsterdam, Berlin se découvre à vélo. Et c’est en flânant dans la ville, notamment dans les quartiers alternatifs de Kreuzberg ou Neukölln, que vous découvrirez les plus belles œuvres de street art. La capitale allemande en possède à foison, et de nouvelles viennent sans cesse enrichir ses murs. N’hésitez pas à pédaler jusqu’à Raw Tempel, skate park synonyme de haut lieu d’art libre et urbain.

Le lieu où se lier d’amitié: rendez-vous chaque dimanche après-midi à Mauerpark. En plus d’accueillir un célèbre marché aux puces, l’endroit se met à la musique à la fin du week-end. Chacun-e est invité-e à prendre le micro si elle/s’il le souhaite. L’ambiance est très décontractée, bienveillante et propice à faire des rencontres amicales.

Le café à tenter: Bonanza Coffee Heroes, dans le quartier très tranquille de Prenzlauer Berg. Différentes méthodes de torréfaction et de préparation sont proposées aux amatrices et amateurs de café. Et l’ambiance, cosy et tranquille, est parfaite pour se reposer, étudier, rêver.

Le bon plan pour dormir: une auberge de jeunesse est l’option à privilégier si vous souhaitez nouer des liens (dans le cas contraire, il est possible de dénicher des studios à prix tout à fait correct sur Airbnb par exemple). Notre favorite? Ostel DDR, à deux pas d’East Side Gallery, qui nous plonge directement dans l’Allemagne de l’Est des années 70. Mobilier en bakélite, abats-jours rétro, papier peint: tout y est!

Cologne en duo

La destination n’est qu’à quelques heures de la Suisse (comptez 7h30 depuis Zurich, 6h depuis Bâle). Si beaucoup de voyageuses et voyageurs optent pour le trajet de jour, on préfère la version de nuit pour déambuler dans Cologne aux aurores (l’arrivée se fait à 5h35!). Escapade romantique au programme? Optez pour une voiture-lit Deluxe, privatisée et disposant d’une salle de bain personnelle (et d’un petit déjeuner complet, s’il vous plaît). Si la destination est prisée durant la période de Noël et lors du carnaval, Cologne est également une ville à découvrir absolument lors des beaux jours. Son architecture, mêlant éléments anciens et ultra modernes, voire carrément futuristes, vaut à elle seule le détour.

L’activité à ne pas manquer: une plongée dans le Cologne de 1926, ça vous tente? Time Ride propose une expérience immersive inédite grâce à la réalité augmentée. Cinéma, mode, musique, joie de vivre… On se retrouve confortablement assis-e dans un train électrique vintage pour découvrir la ville sous un tout autre jour, un casque vissé sur les yeux.

La visite pour frissonner: si vous aimez vous faire peur, ne passez pas à côté de cette chasse au trésor insolite. En totale autonomie (il suffit de télécharger l’application sur son smartphone), vous êtes invité-e à faire connaissance avec les fantômes et autres esprits qui hantent Cologne. Une manière inédite de découvrir les recoins cachés du centre historique de la cité.

La pause bucolique à souhait: il fait beau? Ne perdez pas un instant et filez au jardin botanique. Dank Augusta y propose des salades, sandwichs, soupes et autres gourmandises sucrées à l’emporter. L’établissement sert ses mets dans des contenants en verre, avant de les glisser dans un panier à pique-nique. Il ne reste plus qu’à dénicher un joli coin, près des rosiers ou des hortensias, pour déguster le tout.

La boutique où se faire plaisir: Schee, dans le quartier belge. Spécialisée dans la sérigraphie, Schee a connu un tel succès en ligne qu’elle a finalement ouvert des échoppes dans plusieurs villes d’Allemagne. On y trouve de quoi embellir son intérieur en lui donnant une touche industrielle ou arty. Coussins, plaids, vaisselle, tapis, luminaires… on valide!

Le resto romantique: Glashaus. L'établissement de l’Hôtel Hyatt offre une vue à couper le souffle sur la cathédrale de Cologne. Dans cet intérieur entièrement vitré, le spectacle est majestueux, de jour comme de nuit. Et dans l’assiette, on retrouve une cuisine innovante au dressage impeccable. Psst: gardez une petite place pour la mousse de thé matcha!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E78: Comment prévenir le cancer de la peau

Dans vos écouteurs

E77: Comment mieux vivre nos émotions au quotidien

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné