Femina Logo

Fais tes bagages, on part!

Escapade: les nouvelles adresses où manger à Paris

Polichinelle restaurant paris

Depuis le 13 septembre 2019, avec leur resto Polichinelle, le pâtissier star Christophe Michalak et le «foodentrepreneur» Steve Burggraf (Big Fernand, Cul de Cochon) modernisent le buffet végétarien dans un lieu moderne à la déco soignée.

© Facebook Polichinelle

Daroco 16

Après l'ouverture de sa trattoria canon rue Vivienne dans les anciens ateliers de couture de Jean Paul Gaultier, la pizzeria la plus branchée de Paris vient d'ouvrir son second restaurant dans le 16e arrondissement. Situé face à Radio France, le lieu est ouvert non stop, dimanche compris, et à la hauteur de son grand frère en termes de déco. On retrouvera ainsi une atmosphère mode, - cette fois-ci dans les couleurs du jardin Majorelle -, de grandes tablées, des miroirs au plafond, des fresques murales de l'artiste Supakitch, ou encore un mix de matières brutes (marbre, acier, laiton, granit). A la carte, de savoureuses pizzas bien sûr, mais aussi des arancini, des beignets de mozza ou encore de la classique escalope milanaise. Bonus de Daroco 16? Son bar à cocktail qui passe bien pour des apéros en mode dolce vita.

Daroco 16, 3 place Clément Ader, Paris 16e

Le Petit Café de La Grande Épicerie Rive Gauche

Voilà une adresse pour les filles en virée shopping au Bon Marché: entre deux emplettes, on vient y prendre un latte mélange Grande Épicerie. Les plus gourmandes craqueront pour une des pâtisseries incontournables de la maison: un Saint Honoré, un Paris-Brest, des macarons ou encore les nouveaux cookies du Chef Thibault Leroy. On le sent, ça va instagrammer!

Le Petit Café de La Grande Épicerie Rive Gauche, entrée par le 38, rue de Sèvres, Paris 7e.

Polichinelle

Depuis le 13 septembre 2019, avec leur resto Polichinelle, le pâtissier star Christophe Michalak et le «foodentrepreneur» Steve Burggraf (Big Fernand, Cul de Cochon) modernisent le buffet végétarien dans un lieu moderne à la déco soignée. Au menu de la carte 100 % végétarienne, des légumes (farcis, en beignets, etc.) dont une partie est cultivée sur le toit de l’hôtel, et des pâtisseries gourmandes (tarte au mètre!). CeriseS sur le gâteau? Leur déco faite de velours moutarde, leurs cocktails imaginés par la Championne du monde de la catégorie Jennifer Le Néchet, ou encore le plus beau secret de Polichinelle: la vue sur la tour Eiffel.

Polichinelle, 51 quai de Grenelles, Paris 15e

Coya

C’est l’événement food de la saison à Paris. Après Londres, Dubaï ou encore Monaco, Coya s’installe à Beaupassage, l'allée chic de la rive gauche. Au menu: de la cuisine péruvienne fusion (sous influences chinoises et japonaises) servie dans une ancienne église de 700 m2 métamorphosée en temple latino. On se laisse tenter par la déclinaison de la franchise, car elle promet une «expérience multisensorielle» (mixologie, live, expositions, soirées pop-up, etc.), et n’oublie pas de proposer son alcool made in Pérou, le pisco.

Coya, 53-57, rue de Grenelle, Paris 7e

Maison Sota

Honneur rare: le «New York Times» a consacré un portrait au Japonais Sota Atsumi, le qualifiant de l’un des chefs les plus influents de la nouvelle garde parisienne aux côtés de Bertrand Grébaut (Septime) et Taku Sekine (Cheval d’Or). Le 10 septembre 2019, ce natif de Tokyo, formé par les plus grands (Robuchon, Troisgros), a ouvert son tout premier restaurant. Maison Sota se trouve ainsi comme son nom l’indique dans une maison (avec grande salle à manger couverte de tomettes sur cuisine ouverte) et dont le logo a été dessiné par… David Lynch, pas mal n’est-ce pas?!

Maison Sota, 3 rue Saint-Hubert, Paris 11ème

La scène

Après avoir quitté le restaurant Prince de Galles, tout juste auréolé de deux étoiles Michelin, la cheffe Stéphanie Le Quellec ouvre son restaurant gastronomique. À l’étage, le bar L’Avant-Scène proposera à l’heure de l’apéritif champagne et cocktails. On aime déjà tout de La Scène: ses tables en onyx comme son intérieur art déco signé du jeune duo parisien Toro & Liautard (Perruche, Grand Café Capucines). Ne serait-ce pas Gatsby, que l'on aperçoit accoudé au bar?

La scène, ouverture mi-octobre, 32 avenue Matignon, Paris 8e

Mais aussi...

Chez Pouliche (11 rue d’Enghien, Paris 10e) on déguste les tartes graphiques d’Amandine Chaignot, l’ancienne jurée de «Masterchef» et cheffe étoilée du Raphaël.

Dès novembre 2019, à la Brasserie Rosie (53 Rue du Faubourg Saint-Antoine, Paris 11e) située à Bastille, on craquera pour des plats typiquement français (hachis parmentier, moules-frites) probablement servis dans une vaisselle aux motifs délicats, tout comme dans leur adresse de Biarritz.

Mi-octobre 2019, Alexia Duchêne, connue pour sa participation à «Top Chef», prendra place les commandes du fourneau de Datsha en plein Marais (57 rue des Gravilliers, Paris 3e). On y partagera «une expérience culinaire et sensorielle unique, mêlant cuisine fraîche, mixologie et club privé sous le même toit.»

En novembre 2019, le multi-étoilé Jean-François Piège, reprend l’Epi d’Or (25 rue Jean-Jacques Rousseau, Paris 1er), un bistrot historique laissé dans son jus (vitres gravées et carrelage mosaïque) créé en 1880.

Et encore: quand les créateurs servent à table

C'est une des grandes tendances de la saison: humez les nouvelles adresses qui mêlent mode et restauration! Aux Galeries Lafayette des Champs-Elysées, Oursin (60 avenue des Champs-Elysées, Paris 8e) est le dernier-né du designer Jacquemus (et de Caviar Kaspia). A quelques pas de la Galerie Vivienne, Jeanne Damas, la plus parisienne des créatrices, vient d’inaugurer son bistro, Chez Jeanne, (11 bis rue Bachaumont, Paris 2e) attenant à sa première boutique, Rouje. Dans le Ier arrondissement, Saint Laurent a ouvert son nouveau café (29 rue Juillet, Paris 1er) accolé à sa boutique concept. Un allongé sans sucre et ce porte-clefs griffé s’il vous plaît!

Juliane vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.