Femina Logo

Vous vous souvenez certainement du récit de Victoire Maçon Dauxerre, mannequin et auteure du livre «Jamais assez maigre». Un autre top a suivi son modèle et a dénoncé les diktats de la minceur dans l’univers de la mode. Zuzanna Buchwald, Polonaise de 28 ans, a confié au «Daily Dot» que le mannequinat avait ruiné son adolescence.

Celle qui a travaillé pour Gucci, Prada ou Versace lève le voile sur les dessous du métier: «Garder une taille zéro pendant toute sa carrière, telle est la clé du succès. Pour la plupart des femmes, c’est vraiment très difficile. Les jeunes mannequins en font rapidement les frais: si l’agence réalise que vous avez pris un tout petit peu de poids, vous êtes obligée de perdre ce surplus le plus vite possible. Le tout avec des réprimandes.»

La jeune femme révèle aussi que ses agents étaient loin de la soutenir ou de se soucier de sa santé. «Ils m’ont dit d’arrêter le sport et d’arrêter de manger, se souvient-elle. Je me sentais seule aux Etats-Unis, la pression était si importante que j’ai rapidement développé des troubles alimentaires. Je me suis battue contre ces démons pendant près de 4 ans. C’est à ce moment-là que j’ai décroché le plus de contrats. Je n’avais plus mes règles et j’ai même eu des problèmes avec mes dents à cause de cela.»

Des mannequins en pleine dépression

Aujourd’hui, Zuzanna va mieux. Elle affirme néanmoins que son rapport à la nourriture ne sera plus jamais le même. «Les gens me disent souvent que je menais une vie de rêve, mais si l’on creuse la surface de mon job, on se rend compte que la sphère fashion est nettement moins glamour qu’il n’y parait. J’étais un cintre pour vêtement, interchangeable à souhait.»

Pour la jeune femme, ces disfonctionnements dramatiques proviennent du manque de règles et de lois. De plus, les agents ne prennent pas du tout en compte les troubles psychologiques de leurs employés. Cara Delevingne a récemment confié avoir elle aussi souffert de dépression lorsqu’elle était top model. A travers son témoignage et la vidéo réalisée par Real Stories, Zuzanna espère, enfin, faire bouger les choses. «Aujourd’hui, les traumatismes liés à ma carrière se sont quelque peu apaisés. Malgré les nombreuses histoires tragiques, les campagnes choc appelant au changement, les choses n’ont pas progressé. J’espère qu’en partageant ainsi mon vécu, d’autres femmes auront envie de faire de même.» Et de conclure: «Vous ne devez jamais être jugé par rapport à la taille des vêtements que vous portez. La beauté n’est pas définie pas la forme de votre corps, mais elle vient de votre santé éclatante et de votre bonheur.»


A lire aussi:
Victoire, ex-mannequin tombé dans l'anorexie
Mannequin trop maigre: l'Angleterre interdit une pub Gucci
Coup de gueule: le défilé décharné de Saint Laurent

Podcasts

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Dans vos écouteurs

E8: Mieux s'organiser, pour tirer le meilleur de chaque journée

Bullet journal, méthode d'Eisenhower, anticipation, quête de perfection... la coach Caroline Moix nous parle d'organisation, pour nous aider à accorder davantage de notre temps à ce que nous aimons vraiment.

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.