Femina Logo

durabilité

Les maillots de bain pris dans la vague green

Difficile de penser que le costume de bain durable puisse répondre aux critères techniques exigés par un tel vêtement. On aurait même tendance à imaginer sa version green conçue dans une matière qui gratte ou qui se décompose au troisième plongeon. Or, il n’en est rien car, selon la définition de Mai Nguyen, directrice de style à l’agence Peclers, à Paris, un maillot de bain durable «est fabriqué à partir de matières éco-responsables, du type Econyl®. Conçus à partir de déchets plastiques, ces tissus présentent une qualité similaire au nylon.» De plus, le textile écologique s'adapte aux besoins du consommateur puisqu’il assure, entre autres, une bonne capacité de maintien, du confort, une résistance au chlore, un séchage rapide et peut même inclure un indice de protection solaire.

Le juste prix de la durabilité

Toutefois, cet engagement a un coût. Un maillot de bain eco-friendly coûte ainsi en moyenne entre 100 fr. à 250 fr., soit 12 % de plus qu’un modèle classique. «Le prix de la matière, les frais logistiques, le coût d’une main d’œuvre plus locale, impliquent un prix de revient plus élevé, car le rendement est plus faible et les production plus petites», explique Mai Nguyen. Et une collection produite en petites quantités, revient justement à faire le contraire de la fast fashion. «C'est plus cher parce que l'éthique coûte plus cher. C’est le prix à payer pour aller contre la mondialisation», ajoute Alexandre Lanz, journaliste mode et rédacteur en chef de la revue Culture EnJeu. Nathalie Schweizer précise: «A proprement parler, les produits du commerce équitable ne sont pas plus chers, mais coûtent exactement ce qu'un produit coûterait si le monde était plus juste. De nombreuses autres marchandises sont en fait trop bon marché pour être produites sans exploiter les personnes, les animaux et l'environnement.»

Les marques eco-friendly à suivre

Capacité de maintien, confort, résistance au chlore ou encore un séchage rapide ou l’ajout d’une protection solaire… ces maillots de bain n’ont rien à envier à leur cousins polluants. Sur le marché, on assiste à des collections dites durables, qui suivent les tendances stylistiques actuelles. Cette saison, le maillot de bain arbore une coupe échancrée qui allonge la jambe, une inspiration très 80’s. Plus romantiques, d’autres modèles se parent de volants ou d’imprimés fleuris. Si le maillot une pièce revient sur le devant de la scène, le bikini propose des coupes taille haute, avec des bustiers drapés. Voici une sélection de marques durables au design ultra désirable.

L’intemporalité de Nathalie Schweizer

Depuis 2011, la designer développe ses collections dans son atelier zurichois et les fait produire au nord de l’Italie. Ses créations sont sobres, mais avec un petit twist. On reconnaît ses modèles à leurs bandes de couleurs contrastées. Quant aux deux pièces, ils peuvent se combiner selon les goûts de la cliente. Les textiles, doux sur la peau, sont certifiés Oeko-Tex et assurent un bon maintien dans l’eau. Respirants, ces pièces promettent de sécher rapidement.

Femme en bikini, haut vert clair et culotte taille haute rose clair.
1 / 6

Maillot deux pièces, 260 fr. sur nathalieschweizer.ch

© DR

Patagonia, l’une des pionnières

Les polaires en PET recyclé, c’est eux! La marque qui, au départ, avait une image plus fonctionnelle que mode a fait évoluer son style au fil des ans. En témoigne cette collection estivale, dont les maillots se distinguent par un jeu de bretelles croisées dans le dos ou par des motifs tropicaux, des styles qui suivent la tendance actuelle. Fidèle à son engagement pour la planète, Patagonia s’est même imposée une taxe de 1% sur les bénéfices, qu’elle reverse à des associations environnementales.

Femme en maillot de bain une pièce bleu avec feuilles imprimées en violet, noir, jaune.
2 / 6

Une pièce en polyester recyclé, 129 fr. sur patagonia.com

© DR

Chlore, l’allié des nageurs urbains

Amis de longue date, Hélène Boulanger et Frank Laureys sont fan de natation en bassin. N’ayant pas trouvé leur costume de bain idéal, ils fondent Chlore. Coupes asymétriques et détails graphiques, confèrent une silhouette athlétique. Résistantes au chlore, les matières qui composent leurs modèles sont non polluantes et éco-responsables. Leur gamme comprend également des accessoires pratiques, à l’image de ce bonnet de bain, qui contient une formule micro-encapsulée d’huiles hydratantes, combinant soin et protection capillaire. Afin de limiter les emballages, les pièces sont livrées dans des sacs étanches réutilisables.

Femme en maillot de bain asymétrique blanc avec sérigraphie en rouge et noir, bonnet de bain noir avec texte imprimé en blanc.
3 / 6

Une pièce asymétrique env. 130 fr., sur chlore-swimwear.fr

© DR

Etam, toujours plus engagée

Signataire du Fashion Pact, une série d'engagements en matière d'écologie, Etam lance We Care! fin 2019. Ce programme vise à limiter l’impact du prêt-à-porter sur le climat, la biodiversité et les océans. Le but? que 80% des collections soient éco-responsables d’ici 2025. En attendant, la marque française opte pour des fournisseurs privilégiant les matières naturelles, bio ou recyclées. Fidèle au style de la maison, les modèles se déclinent dans des tons vifs et pastel. A cela s’ajoutent des détails originaux: laçages sur le décolleté, bustiers froncés et culottes à nouer, soit la promesse d’un look féminin mais responsable.

Femme en maillot de bain asymétrique rose avec feuilles imprimées en jaune, violet, vert et orange.
4 / 6

Une pièce asymétrique 59 fr. 90., sur etam.ch

© DR

Julienne Swim, le label suisse durable

Derrière le label, se cache le nom de ses deux fondateurs: Julie et Etienne. Lors d’un voyage à Bali, ils découvrent les joies de la plongée en apnée et le surf… mais aussi une mer polluée par les déchets plastiques. C’est le déclic. Les deux entrepreneurs se lancent dans la création de maillots de bain durables. Très vite, ils se tournent vers des matières issues de la famille des nylons recyclés, comme le Repreve® ou l’Econyl®. Les costumes de bain, échancrés, évoquent le glamour des années 1980, tandis que leur maillots une pièce affichent une délicate encolure ballerine. Leur plus? Des modèles bénéficiant d’une protection UV, tout en résistant au chlore et aux crèmes solaires.

Femme en bikini blanc avec pois noirs.
5 / 6

Haut et bas de bikini 59 fr. la pièce, sur julienneswim.com

© DR

Beldona, la délicatesse consciente

En mettant l’accent sur une production respectueuse de l’environnement, l’entreprise de lingerie suisse emprunte elle aussi le chemin de la durabilité. Il en résulte une ligne nommée B.Aware, proposant des modèles conçus dans des textiles naturels comme le coton bio, la dentelle recyclée ainsi que des tissus et des matières certifiées Oeko-Tex. La ligne comprend des pièces à l’esthétique sobre, additionnées de détails raffinés: laçage élégant dans le dos, bretelles à l’esprit marin et imprimés à pois. S’ajoute à cela une coupe parfaitement adapté aux poitrines généreuses.

Deux femmes de dos et de face, en bikini bleu avec laçage marine et blanc dans le dos.
6 / 6

Haut de bikini avec laçage marin dans le dos 79 fr. 90. et bas 59 fr. 90., sur beldona.com

© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sokhna vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E41: Les pouvoirs de l'écriture et comment se lancer

Dans vos écouteurs

E40: Comprendre et pratiquer l'autohypnose

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina