Femina Logo

La question

Mon mari a exprimé certains de ses fantasmes, entre autres l’échangisme, dans lesquels je n’ai pas envie de m’aventurer. Comment faire pour qu’il ne reste pas frustré? [Marina, 36 ans]

La réponse

Il n’est pas banal de pouvoir échanger sur les fantasmes au sein de son couple (ce n’est d’ailleurs pas obligatoire, mais vous semblez pouvoir le faire avec bienveillance), ni de se poser la question de comment satisfaire l’autre lorsque l’on n’est pas sur la même longueur d’onde. Bien joué!

Avant tout conseil, rappelons qu’un fantasme n’est qu’une pensée érotique pour la personne, qu’elle utilise dans son imaginaire pour s’exciter. Et toute pensée ne doit pas forcément être réalisée. Par exemple, si une femme prend du plaisir, seule, en imaginant un groupe d’hommes profitant d’elle contre son gré, cela ne veut en aucun cas dire qu’elle souhaite subir un viol dans la réalité!

Votre mari, néanmoins, semble avoir exprimé son souhait de vivre certains fantasmes. Il peut y avoir deux démarches, vous impliquant chacun respectivement. Celle qui concerne votre mari est d’identifier aussi précisément que possible en quoi ce fantasme le stimule. Quels sont les éléments essentiels pour que le scénario reste séduisant? Dans le cas de l’échangisme, est-ce la dimension exhibitionniste (se montrer), l’aspect voyeur (voir), la découverte d’autres corps, le plaisir de l’interdit? Partant de cette analyse, vous pourrez déterminer s’il y a certains éléments plus «light» qui peuvent lui permettre d’avoir un petit goût de son imaginaire érotique traduit en réalité. Par exemple, si c’est la présence d’un «tiers» qui l’émoustille, celui-ci pourrait-il être représenté symboliquement par le port de déguisements ou l’utilisation d’un vibromasseur?

En ce qui vous concerne, posez-vous la question en sens inverse: qu’est-ce qui vous dérange au juste dans son fantasme? Imaginez le scénario pas à pas, et observer le ou les points qui vous donnent envie de partir en courant. Si l’on enlève ou l’on modifie tel élément, qu’est-ce qui reste possible? Soyez créatifs ensemble pour que son rêve puisse devenir, grâce à votre travail d’équipe, une réalité qui vous réjouira tous les deux!

Notre experte

Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina