sexo

    L’étonnant pouvoir des fantasmes

    Notre capacité de résilience peut conduire notre cerveau à transformer des expériences traumatisantes en source de plaisir. Un paradoxe dur à vivre.

    Publié le 
    14 Avril 2015
     par 
    Juliette Buffat

    Question

    J’ai des fantasmes de viol qui me poursuivent et me dérangent depuis longtemps, surtout que ce sont ceux qui me conduisent le plus sûrement à la jouissance. Alors que j’ai été victime d’abus sexuels dans mon adolescence… Pouvez-vous me dire comment je pourrais m’en débarrasser? [Marine, 36 ans]

    Réponse

    Je comprends que cela soit très désagréable pour vous de ressentir de l’excitation en imaginant des scènes de violence, ce que votre conscience réprouve et tente de rejeter. C’est malheureusement le lot de certaines femmes qui ont subi des abus, en particulier lorsqu’ils sont survenus dans leur jeune âge, au début de leur développement psychosexuel. Car le corps peut découvrir lors de ces expériences contraintes de nouvelles sensations qui sont du registre érotique. Surtout si vous avez été forcée à ces jeux sexuels par une personne de votre entourage proche, avec laquelle vous aviez un lien affectif. Dans ce contexte, l’émergence d’un certain plaisir a plus de risque de survenir, même s’il est associé à la contrainte ou à la douleur. Le corps fixe et mémorise ces souvenirs érogènes, dont il est quasiment impossible de se débarrasser par la suite, que ce soit avec une technique psychothérapeutique verbale ou physique.

    La sexoanalyse est une approche qui a été développée au Canada pour travailler sur les fantasmes, afin de traiter les criminels ou les délinquants sexuels. Cette méthode permet également d’étudier les désirs de tout un chacun et de mieux comprendre ce que nous y jouons de très personnel, en mettant en lumière les éléments inconscients qui s’y cachent. Ainsi, vous pourriez analyser en détail votre scénario de viol, identifier quels sont ses ingrédients principaux, ce qu’ils signifient pour vous, et prendre le recul nécessaire pour pouvoir mieux vivre avec.

    Notre cerveau est ainsi fait qu’il utilise tout ce que nous avons vécu au cours de notre vie, tentant inlassablement de transformer en triomphe les situations où nous avons été victimes, dans le but d’en guérir. C’est ce processus étonnant qui vous permet aujourd’hui de sublimer ces abus et de leur donner un pouvoir érotique excitatoire imaginaire capable de vous conduire jusqu’au plaisir ultime.

     

    L’experte Juliette Buffat, médecin psychiatre et psychothérapeute FMH, est sexologue depuis vingt-six ans. Adressez-lui vos questions par e-mail: drbuffat@femina.ch

     

    A lire également
    Cinquante ans après la libération sexuelle, une inégalité forte persiste entre hommes et femmes dans l’accès à l’orgasme.
    O
    blair waldorf gossip girl bed sleep
    Comment les déclencher, les contrôler, les expérimenter? Camelia Sutra vous répond.
    O
    Camélia Sutra répond à Mylène, qui s'inquiète de ne pas parvenir à atteindre le septième ciel durant ses rapports.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O