Femina Logo

sexo

76% des hommes plébiscitent un pubis féminin intégralement épilé

76% des hommes plébiscitent un pubis féminin intégralement épilé
© iStock

On le sait, ces dernières années, la vie n’est pas une longue moquette tranquille pour le poil. Mais une enquête venant d’être réalisée par le site de rencontre Mecacroquer.com nous permet de découvrir des chiffres plus que surprenants.

On y apprend ainsi que du côté du corps des filles, le duvet et autres pilosités voient leur popularité au plus bas. Pour 76 % des hommes, l’épilation intégrale du pubis féminin s’avère être le must, ce qui laisse un peu moins d’un quart de ces messieurs encore adeptes de la toison chez madame… De quoi soupçonner l’esthétique du porno moderne d’avoir impacté durablement les esprits.

Etrangement, cette tyrannie du glabre n’est pas aussi marquée lorsqu’il s’agit des jambes, puisque 37% des sondés de sexe masculin jugent «acceptable» une femme dont les gambettes n’ont pas été épilées.

La moustache revient

Si les avis sont plutôt tranchés concernant l’esthétique du poil au féminin, il n’en est pas de même à propos du système pileux côté mec. Les goûts des filles se révèlent en effet assez partagés: pour le torse de leur partenaire, c’est un peu 50-50, les adeptes des pectoraux proprement tondus ayant une petite longueur d’avance (59%). Idem pour la moustache ou la barbe, qui trouvent des fans et des détracteurs à proportions quasi identiques.

Du poil sur l’homme, ok, à condition toutefois de domestiquer un peu la nature. 87% des femmes trouvent viril un torse poilu à condition que celui-ci soit un minimum entretenu. Et pour ce qui est de la moquette dans le dos, c’est juste no way pour presque trois quarts des dames interrogées.

Bref, si certains goûts évoluent de manière spectaculaire, d’autres dégoûts, eux, demeurent inchangés…

Nicolas vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.