Femina Logo

couple

Rencontres en ligne: comment dépasser l'échange virtuel?

New Girl

Jess, l'héroïne de la série «New Girl», a recours aux applications de rencontre (et reçoit même un coaching spécial avant de se lancer!).

© DR

Bonjour Camelia,

Je vous écris, car dernièrement, j’ai rencontré un garçon sur Internet. Après avoir échangé pas mal de messages, nous nous sommes rencontrés: seulement, quatre rencards plus tard, toujours pas de bisou. Nous sommes tous les deux partis en vacances et depuis, je n’ai pas de nouvelles... Comment faire les choses bien? Je suis addict aux réseaux sociaux, mais je pense qu’ils sont aussi la raison pour laquelle je suis toujours célibataire aujourd’hui.

Clarisse


Ma très chère Clarisse,

Votre question est intéressante, dans la mesure où vous n’êtes certainement pas la seule à vous la poser: il est parfois fastidieux pour les générations «surconnectées» de tisser des relations réelles, hors des codes numériques qu’elles maîtrisent désormais à la perfection.

Les rencontres sur Internet sont une véritable aubaine pour les célibataires timides, occupés, curieux ou (trop) scotchés à leur Smartphone… mais il ne s’agit pas forcément d’une solution pour les paresseux qui ne souhaitent pas faire l’effort de rencontrer une personne en «live»: un match sur Tinder ne devrait être qu’un «coup de pouce» au destin et requiert tout autant d’efforts qu’un face-à-face classique. Une fois la conversation virtuelle engagée, il faut impérativement savoir la mener, et surtout faire en sorte qu’elle finisse par céder sa place à une discussion réelle. Car malgré l’existence des emojis, un texto ne peut transmettre le son de votre rire, ni le charme naturel que vous dégagez.

Séduction 2.0. VS charme en 3D

Ce qui m’a enchantée, en lisant votre message, c’est que vous mentionnez quatre rendez-vous en «tête-à-tête». Cependant, vous regrettez qu’il ne se soit «encore rien passé» de plus concret, avant d’avouer être «addict aux réseaux sociaux»: c’est ici que les choses deviennent un tantinet plus compliquées, ma chère Clarisse. Vous accusez la communication virtuelle, alors que vous avez rencontré le garçon en question plusieurs fois «en vrai».

Il convient absolument, selon moi, de considérer la communication 2.0. comme un simple outil, un engrais qui vous permettra de faire pousser plus vite la rose rouge de l’amour (tant de mièvrerie, je dois avoir bu trop de café…). Afin de bâtir une relation réelle, il semble logique qu’il faille s’appuyer davantage sur la réalité que sur des échanges numériques, et pour cela de faire en sorte de voir régulièrement la personne. Je vous citerai ici l’exemple du fameux couple expédié à Hawai par l’application Tinder parce qu’ils avaient «chatté» pendant trois ans sans jamais se rencontrer. Le résultat? Pas grand-chose, apparemment…

L’immédiateté «tinderesque» de la drague moderne

Mais que s’est-il passé après ces quatre rendez-vous, Clarisse? Vos discussions se sont-elles effilochées naturellement, ou l’élu de votre cœur a-t-il cessé de vous répondre? Peut-être en attendiez-vous trop, tout de suite? Ou alors le jeune homme espérait-il une histoire éphémère limitée au sexe? Bien que la communication virtuelle soit souvent abondante, elle n’est que rarement utilisée pour exprimer des sujets de fond qui nous rendent vulnérables: ainsi, peut-être votre «crush» avait-il des attentes toutes différentes des vôtres, sans que vous le sachiez?

Mais ne soyez pas trop pressée, Clarisse: les réseaux sociaux nous habituent à recevoir un plaisir ou un résultat immédiat, si bien que regarder un long-métrage ou lire un roman de A à Z peut devenir une fastidieuse affaire pour certains êtres connectés. Il en va de même pour les relations: l’amour fou ne naît pas (toujours) dans l’instant. Malgré les heures que vous avez probablement passées à vous écrire, le temps passé ensemble est en vérité plutôt court: basez-vous plutôt sur la longueur et la qualité de celui-ci.

Après les WhatsApp, le bon vieux romantisme vintage

Que l’on ne revienne pas me dire que le romantisme n’existe plus: après le «match», les textos et l’échange de numéros, les gens se rencontrent «pour de vrai». Et c’est là qu’ils peuvent se retrouver désemparés.

Finalement, votre problème ne serait-il pas moins lié à une addiction aux réseaux sociaux (et donc à une dépendance des échange virtuels) qu’à une difficulté de tenir les mêmes discussions dans la réalité?

Souvenez-vous que les messages ne sont qu’un préliminaire: dès vos premiers échanges, surtout restez vous-même! N’envoyez pas d’envolées lyriques si vous n’êtes pas fleur bleue, pas de «sextos» fiévreux si vous êtes plutôt timide et coincée. Minimisez absolument les chances de créer une déception chez votre prétendant. Evitez également de lui déballer votre vie entière par texto: restez mystérieuse et gardez vos meilleures anecdotes pour la rencontre «IRL» («In Real Life»). En ligne, soyez la bande-annonce qui donne envie de voir le film…

Et s'il n'était pas fait pour vous?

Une fois face à lui et à peu près au clair sur ses intentions (un individu qui ne souhaite pas s’engager au-delà d’une nuit de galipettes se repère souvent assez vite), intéressez-vous sincèrement à sa personne. Posez-lui des questions: des études ont démontré que plus on en dévoile de sa personne, plus on a l’impression de s’investir dans un échange… et plus on s’attache! Soyez ouverte d’esprit et ne vous effondrez pas si le courant ne passe pas: le plus grand danger des rencontres en ligne est qu’elles rendent impossible d’établir un constat primordial: «Y a-t-il une alchimie entre nous, ou pas?». Le monde du «ghosting» et du «breadcrumbing» est un univers empli de possibilités... mais également de risques: il est important de réaliser que l'abondance de personnes «à disposition» augmente vos chances de vous tromper...

Peut-être ce garçon n’est-il tout simplement pas fait pour vous, et ce n’est pas grave! Ce petit flop vous aiguillera vers ce qui vous convient vraiment. Ne vous découragez pas, chère Clarisse: tant que vous restez fidèle à vous-même et à vos envies, vous trouverez certainement quelqu’un qui vous correspond – que vous le rencontriez dans la rue ou sur Tinder. Au fond, les conditions d’un premier contact n’ont aucune importance, tant que la personne vous plaît. Et ça, aucun réseau social ne pourra jamais le changer.

Avec toute mon affection,

Camelia Sutra

Vous souhaitez poser une question à Camelia Sutra? N'hésitez pas à lui envoyer un petit mail. Anonymat garanti!

(Nous précisions que ces lignes ne sont pas rédigées par un sexologue.)


A lire aussi:
Témoignages: «J'ai trouvé l'amour sur Tinder»
Je n'arrive pas à avoir d'orgasme avec mon mec: que faire?
Soyons «sex friends» et c'est tout: une bonne idée, ou pas?

Podcasts

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Dans vos écouteurs

E11: Apaiser son quotidien grâce au yoga

De sa voix chaleureuse et motivante, Julien Pidoux, journaliste et prof de yoga, nous rappelle l'objectif essentiel de la «boîte à outils» que nous offre cette discipline: cultiver le calme intérieur, remplir nos réserves de zen et de gratitude, afin de les emporter partout où nous choisissons d'aller. Il nous offre les clés nécessaires à débuter du bon pied (littéralement), ou à recentrer notre pratique pour n'en tirer que des bienfaits. Un moment zen, qui va vous donner envie de faire quelques salutations au soleil.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.