Femina Logo

news people

Louane: «Avoir 21 ans, ça fait grand»

LOUANE PAR MATHIEU CESAR

A 21 ans, Louane Emera se découvre en tant que femme. Et son deuxième album lui ressemble.

© Mathieu César

Le jour où nous rencontrons Louane, c’est le jour 1. Pas celui de son tube chanté en boucle par les 8-10 ans il y a deux ans. Celui de la première porte du calendrier de l’Avent, que la chanteuse trépigne d’impatience d’ouvrir en rentrant chez elle, à Montmartre, après son marathon d’interviews promotionnelles pour la sortie de son deuxième album, Louane.

«Je suis très fan de Noël. A partir du moment où mon anniversaire est passé (ndlr: le 26 novembre), tout est décoré chez moi et mon appartement ressemble à une vitrine de fêtes», sourit la jeune femme,.

«J’ai même essayé d’enfiler un pull de Noël à mon chat, Raja, pour blaguer, mais elle a fait la morte pour y échapper. Du coup avec ma colocataire on a flippé, et on le lui a vite enlevé. Raja est partie en courant. Elle aurait gagné le César du meilleur espoir des chats.» Petit clin d’œil amusé au César du meilleur espoir féminin qu’elle a remporté en 2015 pour son rôle dans La Famille Bélier. Quand on lui glisse en plus qu’une étude affirme que plus les gens mettent leurs décorations de Noël tôt, plus ils sont heureux, elle confirme: «Sans rire, ce soir-là j’étais la plus heureuse du monde, on a fini avec une raclette entre amis, c’était cool.» Enjouée, Louane.

«Je ne suis plus une ado»

Nous sommes donc le 1er décembre, et Louane Emera ne tient pas en place. Entre deux questions auxquelles elle répond avec un débit ultrarapide, la jolie blonde s’amuse à enlever et remettre ses bagues et bracelets non-stop en les déposant bruyamment sur une table basse en verre. Comme le ferait un enfant qui jouerait à allumer et éteindre la lumière jusqu’à l’exténuation nerveuse de ses parents. Un brin déroutant. Mais touchant. «Je m’excuse pour cette manie, mais j’ai besoin d’avoir quelque chose dans les mains.» Celle dont la carrière a débuté à l’âge de seize ans sur le plateau du télécrochet The Voice n’est plus une enfant. Et depuis deux semaines, elle n’est plus une ado. Alors que, sur le plateau de l’émission Quotidien, elle déclarait à Yann Barthès «qu’elle se sentait quasiment adulte», Louane nous explique qu’il y a un avant et un après 26 novembre, date de son anniversaire.

«Le dimanche matin je me suis réveillée et je me suis dit: OK, j’ai vingt et un ans, cette fois je ne suis plus du tout une ado. C’est un cap d’entrer vraiment dans la vingtaine. Je me découvre en tant que femme, et c’est un terme encore étonnant pour moi. Ça fait grand», sourit la chanteuse.

Une nouvelle étape qui cadre avec son album, fatalement. Dans de jolies collaborations avec Julien Doré, Benjamin Biolay ou Tim Dup, en quinze titres, elle y raconte le manque, l’amour, le temps, la découverte. Alors, on cherche à décoder des bribes d’infos sur ses amours dans les paroles de ses chansons. Sur le titre Lego, elle parle de son cœur, en construction. «Toujours oui! Mais en même temps je préfère qu’il soit en Lego qu’en papier, parce que c’est quand même moins facile à casser. Et un Lego, ça fait mal quand on marche dessus», s’amuse Louane. Bavarde, mais discrète. Et quand on tente une question sur sa famille, on se borne à parler de ses cinq frères et sœurs. Louane se crispe. Elle ne lâchera rien, sauf pour dire combien cette tribu lui donne de la force. Bavarde, mais pudique. On évite le pathos, on s’interdit de parler de la chanson Si t’étais là, que certains médias ont – à tort – associée au décès de ses parents. On se concentre sur l’ici et maintenant. «Je n’ai pas de frein, j’ai le pied sur l’accélérateur. La pire chose qui puisse m’arriver c’est que je me plante. Mais je me relèverai toujours.» Déterminée et talentueuse, cette native du Sagittaire est aussi une chanceuse. Et elle le sait.

Un modèle à taille humaine

Un trait d’eye-liner, des 501 skinny et une petite lune argentée autour du cou, Louane, c’est un peu la grande sœur idéale. Et on ne compte plus les petites filles qui l’ont prise pour modèle depuis le carton plein de Chambre 12, son premier album.

«On m’a catégorisée en modèle, c’est vrai. Je fais d’autant plus attention quand je prends position. Je veux bien être un modèle, mais un modèle à taille humaine. Je ne suis pas parfaite et je ne le serai jamais, je ne suis pas un mannequin, j’ai des vices. Je suis pour l’erreur et le droit à dire je ne sais pas. Si je suis ce genre de modèle, ça me va», précise Louane.

Un phénomène d’identification qui à vue de nez – et test d’écoute sur jeunes oreilles à l’appui – devrait perdurer avec son deuxième opus. Au naturel, Louane est en tout cas fidèle à l’image que l’on se fait d’elle à travers ses chansons. Elle est entière, sincère, drôle et surtout convaincue par les histoires qu’elle chante à ses milliers de fans. Et dans cinq ans, elle se voit où? «Ici, à la même place. Je me vois faire exactement ce que je fais aujourd’hui», conclut celle qui, si elle n’était pas devenue chanteuse, se serait lancée dans l’interprétariat, «J’aurais aimé travailler au Parlement européen, à Bruxelles. Je suis douée pour les langues. En même temps, je n’avais pas le niveau dans les autres matières, donc je n’aurais pas pu faire autre chose…» Les pieds sur terre. Avec un furieux besoin d’air.

Son actu

Son 2e album, Louane, est sorti le 10 novembre. Un concert à la Salle des fêtes de Thônex (GE) le 22 février et le 7 décembre 2018 à l’Arena de Genève.

Son dernier fou rire

«Hier peut-être, lorsque j’imitais une actrice qui ne remerciait que son coiffeur et son maquilleur en recevant son Grammy Awards.»

Son don inattendu

«Je sais faire une grimace avec mon nez (ndlr: elle me montre en retroussant ses narines). Par contre je suis nulle pour faire les clins d’œil.»

Sa phrase préférée

«Je vais faire saigner les mots et m’envoyer en l’air, m’éloigner des idéaux et de la stratosphère», une phrase de son titre Blonde, écrit par Tim Dup.


A lire aussi:
Louane, une jeune chanteuse pleine d'avenir
"The SugaZz", le trio lausannois qui a ébloui The Voice

Les Petits Secrets de Julien Doré

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.