Femina Logo

On le retrouve dans…

«Emmanuel», son tout nouveau spectacle, vendredi 12 mai 2017 à l’Uptown Geneva. De quoi ça parle? Un peu de sa maman, «enseignante, catéchiste et infirmière», un peu de lui, beaucoup de la vie. Avec une tendresse mâtinée de douce ironie, le désopilant humoriste-comédien-réalisateur raconte en effet des épisodes inspirés de petits événements du quotidien. Un moment de pur plaisir.

«Emmanuel», Uptown Geneva, le 12 mai 2017, à 20 h 30.

Son smartphone

Son appli fétiche Shazam.

Le SMS qu’il conserve Il y a quelque temps, j’ai envoyé un message de remerciement à Max Guazzini, qui était le patron de NRJ à l’époque où j’y travaillais, parce qu’il a parlé de moi en termes élogieux dans son autobiographie. La réponse qu’il m’a faite m’a beaucoup touché. Alors je la garde.

Son dernier coup de fil Au copain qui a fait l’affiche de mon spectacle.

L’émoticône qu’il utilise le plus Il y en a deux: les mains jointes pour dire merci et le bisou-cœur.

Sa valise

Un casse-tête ou vite bouclée? Je boucle mes bagages rapidement mais j’embarque toujours deux fois trop de choses. J’aime bien, c’est comme si j’avais un peu de ma maison avec moi.

Un objet incontournable Je prends toujours mon iPad. Pendant une tournée, quand tu rentres dans ta chambre d’hôtel et que tu es tout seul après le spectacle, même si 1000 personnes t’ont applaudi, visionner un petit film t’aide bien à redescendre.

Un livre Je viens de dévorer «Je suis Pilgrim», de Terry Hayes. C’est un thriller d’espionnage complètement dingue: je le recommande chaudement. Et puis je suis en train de lire un bouquin passionnant du cinéaste Sidney Lumet, qui s’appelle simplement «Faire un film».

Sa vie intérieure

Ce qui le ressource Je suis un amoureux du présent et, pour le coup, je me ressource et recharge mes batteries en étant dans l’ici et le maintenant.

Une chanson qui le bouleverse A vrai dire, ça dépend complètement des moments. Ce matin, par exemple, pour je ne sais quelle raison, je fredonnais «Le dernier slow» de Joe Dassin. C’est vous dire!

Ce qu’il fait régulièrement par amour Des compliments. J’en fais tout le temps.

Ce qui le met en rogne Même si ça ne se voit pas trop, je suis assez grognon de nature. Mais ce qui me met instantanément en colère, c’est bêtement de conduire.

Sa ville

Le parc où il aime se balader A Paris, le jardin des Tuileries.


©AFP Photo/Ludovic Marin

Son quartier préféré A vrai dire, j’aime Paris dans son entier, comme une entité.

Son adresse bien-être Le Ban Thaï Spa, rue Dauphine, à Paris. Ils y font des massages de pieds absolument dingues. Après, tu as l’impression d’être comme un chat à qui on a mis des pompes et j’adore ça.

Le bistrot qu’il aime Il serait plus simple de citer les bistrots que je n’aime pas. Parce que franchement, refaire le monde dans un café pendant huit heures avec des mecs que je ne connais même pas… c’est ça, mon vrai métier!


A lire aussi:
Les petits secrets de… Jean-Charles de Castelbajac
Les petits secrets de… Julien Doré
Les petits secrets de… Christophe Maé

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.