news people

    Les petits secrets de… Jean-Charles de Castelbajac

    Autour du créateur de mode, tout un univers. Des goûts, des objets, des inspirations qu’il nous fait partager.

    Publié le 
    20 Avril 2017
     par 
    Sokhna Cissé

    On le retrouve dans…

    Créateur de mode depuis bientôt quarante ans, Jean-Charles de Castelbajac est l’initiateur de la rencontre entre art et mode. Il est aujourd’hui consultant chez Le coq sportif, une marque emblématique et une des rares qui conserve encore une partie de sa production en France. Son livre «Fashion, Art & Rock’n’Roll», publié en octobre 2016, raconte son parcours créatif et son univers «allant de Jean Paul II à Lady Gaga». Il a remporté un vif succès auprès du public. Une série numérotée et signée est disponible dans les galeries YellowKorner.


    ©Courtesy of teNeues

    Son smartphone

    Sa photo Celle que j’ai faite, hier, sur Instagram, de moi coiffé d’un feuillage vert!

    Une application fétiche Deezer, Spotify et Garage Band.

    Un SMS qu’il conserve Tous ceux que j’ai échangés avec mon petit-fils Balthazar, qui vit à Los Angeles.

    Son dernier coup de fil Avec Le coq sportif pour faire tricoter des sweat-shirts.

    L’émoticône dont il abuse Celles que j’ai créées pour l’application Line. Elles sont animées et parlent d’amour, de compassion, de tristesse et de joie.

    Sa valise

    Malle Vuitton ou sac à dos? Un sac Goyard sur lequel j’ai fait peindre le drapeau de la Jamaïque.

    Un objet incontournable L’étui pour mettre mes craies fait sur-mesure chez Hermès, mais aussi des objets que je n’oublie jamais, comme la montre de mon père et la chevalière de mon grand-père.

    Un livre «Le dernier modèle», de Frank Maubert.

    Un incident marquant En 1981 j’ai vécu une drôle de mésaventure. Dans les toilettes de l’aéroport JFK à New York, j’ai vu un type qui posait une bombe. En sortant, j’ai averti des policiers qui ne m’ont pas cru. J’ai marché dix mètres et les toilettes ont explosé. J’ai vécu le premier attentat de New York de l’intérieur… mais j’avais une bonne étoile.

    Un parfum Leather Oud, de Dior. Mais ce mois d’avril, je sors un parfum inspiré du «Doudou» que j’avais créé dans les années 1990. Il s’appelle Beautiful Day et est à base d’amandes et de fleur d’oranger.

     

     

    Sa vie intérieure

    Ce qui le ressource Peindre, dessiner, inventer des mots.

    Un récent petit bonheur J’ai sauvé trois souris qui vivaient chez moi d’une dératisation dans mon immeuble.

    La chanson qui le fait fondre «Tangerine», de Christophe, enregistrée avec Alan Vega.

     

     

    Ce qu’il a fait par amour Je cultive l’amitié, parce que je considère qu’un ami est quelqu’un qu’on aime, mais avec qui on ne fait pas l’amour.

    Ce qui le met en colère La maltraitance des enfants et des femmes. L’abandon des banlieues en France.

    Son plus grand coup de cœur Les femmes, j’admire leur force, leur intelligence et leur courage. Simone de Beauvoir disait que c’était le deuxième sexe, moi je dirai que c’est le premier.

    Sa ville

    Son quartier préféré La rue Saint-Honoré à Paris.

    Le parc où il court, marche rêve Les cimetières. Une promenade très mystérieuse entre l’invisible et le visible.


    ©Getty Images/iStockphoto

    Sa boutique favorite Le magasin de cosmétiques Buly et la librairie Ofr.

    Son bistrot chéri La Grenouille, et Loulou, au Musée des arts décoratifs. J’y ai dessiné toute la charte graphique.

    Son adresse bien être Chez moi.

    Un nom ou une anecdote historique qui l’inspire L’histoire, en général, est ma première source d’inspiration.


    A lire aussi:
    Les petits secrets de… Olivia Ruiz
    Les petits secrets de… Mazarine Pingeot
    Les petits secrets de… Julien Doré

     

    A lire également
    Des goûts, des objets, des inspirations qu’il nous fait partager
    O
    La navigatrice est à la fois pur-sang et trimaran de course!
    O
    La blogueuse française a rédigé une tribune émouvante pour «The Lenny letter»
    O
    • Vide Dressing
      My Private Dressing

      Cos Robe

      Dès 450.00

      200.- CHF

      -55%
    • Vide Dressing
      My Private Dressing

      Maje Robe "Eponime"

      Dès 500.00

      100.- CHF

      -80%
    • Vide Dressing
      My Private Dressing

      Gucci Bracelet "G-stretch"

      Dès 1,100.00

      280.- CHF

      -74%
    • Vide Dressing
      My Private Dressing

      Hartford Blouse

      Dès 380.00

      80.- CHF

      -78%
    • Vide Dressing
      My Private Dressing

      Baby Gap Robe

      Dès 35.00

      20.- CHF

      -42%
    • Vide Dressing
      My Private Dressing

      Tory Burch Sandales

      Dès 350.00

      150.- CHF

      -57%
    Vision
    Poussière, cil, insecte ou grain de sable peuvent venir soudainement venir se loger dans notre oeil...
    Swissquote
    Le marché de l’immobilier suisse constitue une valeur solide.