Femina Logo

A découvrir avec…

«Voyeurs»: c’est le titre du nouvel album de Nicolas Fraissinet (dit Fraissinet). Ce Franco-Suisse né à Morges y décline les thèmes de l’amour, de la famille ou encore du voyage sur de joyeuses tonalités pop-rock. Autodidacte, ce trentenaire parcourt les scènes européennes et internationales avec son univers où se côtoient le réalisme propre à la tradition des paroliers francophones, des accents rock qui ont formé son oreille (Noir Désir, Bashung…) et des arrangements qui penchent vers la pop-electro. En tournée, ses prochaines dates de concert sont à découvrir sur son site (fraissinet.net).

Son smartphone

Ma photo préférée La couverture de «Vingt mille lieues sous les mers» de Jules Verne. Je ne sais pas si c’est ma photo préférée, mais à chaque fois que je dois faire le ménage dans mon téléphone, je suis incapable de la supprimer… ça doit vouloir dire que j’y tiens.

Le SMS que je conserve Celui que je me suis envoyé à moi-même pour me rappeler le code de la porte qui mène à mon appartement.

Mon dernier coup de fil Je crois que c’était au vendeur de mon magasin de vinyles préféré, pour savoir s’il avait un exemplaire de «Ziggy Stardust» de Bowie.

L’émoticône la plus utilisée Le petit bonhomme jaune avec le clin d’œil, plus complice que le sourire placide, mais moins ouvertement offert que le sourire bouche ouverte sans dents.

Sa valise

Vite bouclée ou casse-tête? Toujours un casse-tête… je suis un maladif de l’oubli et des cinquante vérifications avant de fermer la valise.

Un livre «Le parfum». Hypnotique. Et le baudelairien «Les Fleurs du mal», indétrônable.

Un incident de voyage Aucun et tous à la fois. Pour moi, chaque voyage est un incident qui détraque le normal de l’habitude. C’est pour cela qu’il est précieux et que j’ai une âme de voyageur, déraciné volontaire.

Au retour, deux fois plus pleine de quoi? De paysages et d’envie de repartir… le voyage appelle le voyage!

Un parfum «Habit Rouge» de Guerlain, pour l’enfance sucrée, et l’adolescence capiteuse. Et «Ambre Sultan» de Serge Lutens, pour ses suaves saveurs.

Sa vie intérieure

Ce qui me ressource Voler au milieu des poissons à plusieurs dizaines de mètres sous la surface de l’eau.

Un récent petit bonheur Retrouver un vieux DVD d’«Edward aux mains d’argent» dans le fond de mon placard… et le regarder pour la 50e fois.

La chanson qui me bouleverse Je ne sais pas à quoi cela tient, mais «Scarborough Fair» de Simon & Garfunkel m’envole à chaque fois vers une destination très loin au-dessus.

Ce que je fais par amour Tout, sinon rien n’a de sens.

Ce qui me met en colère Les incessantes répétitions de l’Histoire, que chacun essaie de ne pas trop voir lorsque les mêmes nuages reviennent.

Sa ville

Mon quartier préféré Même si j’habite une ville, je suis tout l’inverse d’un citadin. J’aime la ville quand je ne fais qu’y passer.

Le parc où j’aime déambuler J’aime trop la nature pour aimer les parcs.

Mon adresse bien-être L’océan.


©Getty Images/EyeEm

Mon bistrot Je ne suis pas très bistrot. Pas assez citadin pour posséder un lieu repaire sur une terrasse.

Une anecdote historique que j’aime tout particulièrement Lorsque le Capitaine Nemo a trouvé comment immerger le «Nautilus».


A lire aussi:
Les petits secrets de… Vianney
Les petits secrets de… la chanteuse valaisanne Sandor
Les petits secrets de… Isabelle Boulay

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E25: Vieillir en aimant son corps

Comment accepter les signes du temps qui ancrent sur notre peau chacun de nos rires, chacune de nos peines et les grands bouleversements de notre vie? Dans cet épisode, une psychologue nous aide à faire preuve de bienveillance envers nous-mêmes et à comprendre les changements qui accompagnent le passage des années. Pour s'accepter et s'aimer tels que nous sommes!

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina