Femina Logo

couple

«Chez Mamie - Bio Vrac»: la belle histoire d’un couple zéro déchet

Capture decran 2016 03 18 a 15 36 32 0
© DR

Quand on demande à la jeune femme de se présenter à nos internautes, elle répond avec son accent chantant, «mon mari Olivier a 30 ans, moi j’ai… quel âge j’ai déjà (rires), 26 ans, notre fille a un an et demi, elle est née à Aigle et cela fait 4 ans que nous vivons en Suisse. Nous venons du sud de la France».

Au contact d’Eslyne, ce que l’on ressent, c’est du bonheur. Même si sa famille reste la priorité, son projet de vie tout beau tout bio, «la concrétisation de plusieurs années de réflexion», elle le vit à fond et le décrit en tout point comme un job de rêve.

Alors, comment ces deux-là ont atterri en terre valaisanne? C’est à la fin des études d’infirmière (à Aix-en-Provence) de la Française que le duo décide de faire un road trip en Suisse. Ils s’arrêteront à Sierre car plus loin, «ils ne parlent pas notre langue», tombent amoureux de la région et s’installent à Nax. «Pour le climat, le soleil et les sports d’hiver» confie-t-elle.

Depuis leur arrivée, Eslyne est infirmière à la SUVA de Sion, Olivier est chef de cuisine et travaille dans de multiples restaurants. Jusqu’à se dégoûter du métier et des pratiques qu’il peut rencontrer dans la restauration. Il quitte son job et se lance dans la conserverie artisanale (La Cocotte). Le couple, qui vit alors de la plus écolo des façons, réfléchit à comment en faire plus.


© Page Facebook la Cocotte

«Nous nous sentions déjà très concernés par un mode de vie bio et local, notre déclic est venu suite à la lecture du livre de Béa Johnson (NDLR: la grande prêtresse du zéro déchet sera présente à l’inauguration de leur boutique le 6 juin 2016).»

Pendant une semaine, le couple qui recycle beaucoup (compost et couches lavables comprises), n’utilise pas sa poubelle. Il se rend compte que ce qui leur reste «sur les bras», ce sont les emballages plastique du riz bio de la Migros. Ils se lancent et décident d’ouvrir la boutique en vrac.


A lire aussi:
Genève: ouverture d’un shop sans emballages
E-food: 5 marchés en ligne à tester
10 nouveaux gestes écolos à adopter


La première boutique d'aliments en vrac du Valais

Alors, 100% bio ce shop? Eslyne l’assure: «il ne faut pas se voiler la face, à part les pommes et le raisin, en Valais, on fait vite le tour de l’organique. On va vendre un maximum de produits bio et locaux. On aura en provenance suisse, de la farine, de la polenta et de l’huile par exemple. Pour le cacao ou les fruits secs, nous avons un partenariat avec des importateurs qui travaillent avec des petits villages fair trade, respectueux de l’environnement et contre la déforestation.»

Autres points positifs de l’enseigne «Chez Mamie» (nom donné en l’honneur des épiceries des grands-mères d’antan), on trouvera des cosmétiques home made ou encore des glaces (présentées dans des bocaux de verre), tous réalisés par des femmes de la région. Seront aussi vendus, des produits d’entretien pour la maison, des shampooings solides, des dentifrices, des cotons bio ou la fameuse coupe menstruelle.

«Notre souhait? On aimerait que les gens arrêtent d’aller au supermarché pour 25g de noix de muscade».

Le tandem «slow life» n’a pas fini de nous intéresser. Au printemps, il organisera des ateliers cuisine (certains seront destinés aux enfants) ou lifestyle pour donner envie aux personnes de consommer différemment ou apprendre à faire sa propre lessive.

Si à lecture de notre article vous vous imaginez Eslyne et Olivier, vivant dans la montagne dans une cabane, vous avez alors tout juste. Précédent projet très cool de ces époux de rêve, la rénovation d’un chalet. «Une maison qui nous ressemble» raconte Eslyne, «un style minimaliste qui colle à notre mode de vie et qui permet de nous consacrer à l’essentiel, notre fille.» Emoticône inspiré.

Chez Mamie, site Internet et page Facebook.

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.