Femina Logo

santé

Interview: les bienfaits de la câlinothérapie

Couple calin 1 0
© Getty

Signe certain d’une société harassée, le job de «câlinothérapeute» débarque dans les pays anglo-saxons et vole la vedette aux tendres «Free Hugs». Et si la course infernale à la réussite professionnelle et personnelle nous avait éloignés de l'autre? Les câlins, aussi platoniques soient-ils, peuvent-ils nous soigner et, encore mieux, nous guérir de tous nos maux? Les explications de Céline Rivière, neuropsychologue et auteure de «La câlinothérapie - Une prescription pour le Bonheur» (éd. Michalon).

FEMINA «Free Hugs», «Bars à câlins», océan d’émojis cœurs échangés sur les réseaux sociaux: tout le monde semble avoir de plus en plus besoin de se prendre dans les bras. Comment décryptez-vous l’omniprésence de la tendance?
Céline Rivière
C'est vrai que cela devient un phénomène de société qui monte en puissance. Comme dans une recherche d'équilibre dans une actualité dont on ne voit souvent que des douleurs et des discordes, on prône le rapprochement et on l'assume. De nos jours, on n'hésite plus à dire sa bienveillance, son amitié et son amour dans une recherche d'harmonie. C'est un geste qui redevient naturel, plus facile et qui permet de dire tout simplement son attachement.

En quoi les câlins sont-ils bons pour notre santé physique ET psychique?
Il est démontré aujourd'hui qu'il n'existe pas de frontières entre le corps et l'esprit: nous sommes un tout. Autrement dit, ce qui fait du bien à l'esprit fait du bien au corps et inversement. Ainsi les câlins n'échappent pas à la règle et leurs bénéfices sont nombreux.

Dans votre livre, vous abordez le câlin comme remède imparable au stress et même à la dépression. Comment une étreinte peut-elle être autant salvatrice?
Tout d'abord ils apportent calme, sérénité et apaisement, ils sont un anti-stress naturel. Lorsqu'on connaît les innombrables méfaits du stress sur la santé, ils sont un atout santé indéniable!
Ensuite, ils boostent l'estime et la confiance en soi qui fait cruellement défaut dans les états dépressifs. Ils stimulent également le système immunitaire, de nombreuses études en témoignent: un corps câliné tombe moins malade. Et n'oublions pas l'essentiel: ils sont un témoignage non verbal d'amour, d'ouverture et de bienveillance dans le partage.
A travers le câlin, c'est la libération de l'ocytocine, l'hormone de l'attachement, qui nous amène paix, bien être, sécurité et estime de soi. C'est elle qui permet d'abaisser le stress et de contrecarrer ses effets dévastateurs pour notre santé.

Vous expliquez également l’importante des câlins dans la relation amoureuse et sexuelle. En quoi contribuent-ils au bonheur du couple?
Une étude menée en Israël par le professeur Ruth Feldman a cherché à établir une corrélation entre la longévité d'une relation de couple et le taux d'ocytocine. Ils ont pu démontrer que plus les taux étaient élevés chez les jeunes couples en début de relation, plus ils avaient de chance de rester ensemble. Par ailleurs une étude allemande menée par le Dr Dik Scheele montre que l'ocytocine contribue à promouvoir la fidélité dans les relations monogames. Par conséquent, et comme un câlin donné avec amour provoque un cocktail d’hormones assurant la pérennité des couples, nous savons ce qu'il nous reste à faire!

Les bienfaits des hugs, une réflexion scientifique d’aujourd’hui inimaginable il y a 10 ans. Avez-vous une idée sur le pourquoi d’une telle évolution des mœurs?
Dès les années 60-70 un couple de psychologues, Margaret et Harry Harlow, ont prouvé qu'il existe une pulsion primaire basée sur le contact. Le toucher, et par extension, dans sa forme la plus bienveillante, le câlin serait l'acte le plus fondamental et le plus essentiel pour l'être humain ou l'animal, avant même l'alimentation. Aujourd'hui, toucher trouve tout son sens lorsque les mots manquent pour témoigner de notre émotion. La spontanéité reprend le dessus, on revient à l'essentiel. Les réactions lors de la vague d'attentats en France où des personnes qui ne se connaissaient pas se blottissaient les unes contre les autres en sont un exemple. Le câlin rassure et nous en avons besoin en ces périodes troublées. C'est ce qui explique à mon sens l'intérêt scientifique actuel.

Quelle est selon vous l’icône qui incarnerait le mieux la câlinothérapie?
Sans aucune hésitation: Amma! Cette «mère», comme elle se définit elle-même, dispense un amour inconditionnel à travers le monde en proposant des câlins. Erigée au rang de Mahatma (grande âme) en Inde, elle a dû briser les codes dans une société où toucher les personnes d'autres castes est un tabou, d'autant plus inadmissible pour une femme. Ce courage d'aller contre l'ordre établi, quel qu'en fut le prix, en suivant la voie de l'amour a, par sa sincérité, touché des dizaines de millions de personnes. Son parcours ouvre la voie du rapprochement et de la bienveillance. La câlinothérapie s'inscrit dans cette mouvance d'ouverture et d'amour.

Pouvez-vous nous donner votre prescription de câlinothérapie pour traverser la fameuse dépression hivernale?
Trois minutes de câlin par jour nous mettent à l'abri de tellement de maux qu'il vaut mieux suivre cette prescription préventive! L'avantage par rapport aux médicaments est qu'il n'existe aucun effet secondaire. Le câlin nous réchauffe cœur et âme, nous remet en lien et, on le sait, ensemble on est plus forts.


A lire aussi:
Les inspirations bien-être de trois yoginis
Développement personnel: 7 conseils pour vivre mieux
#GoodKarma: 3 exercices pour mieux gérer son stress

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.