Femina Logo

1. Les douleurs aux épaules sont-elles une plainte fréquente?

Oui. Mais avant toute chose, il faut savoir distinguer ce dont on parle: est-ce à proprement parler une douleur d’épaule ou bien une douleur de nuque? Lorsqu’on ressent une tension dans les deux épaules, il s’agit le plus souvent d’un problème situé dans la nuque. De même si la douleur se fait sentir en tournant la tête sur le côté. En revanche, quand la douleur est unilatérale, il s’agit plus souvent d’un problème d’épaule.

2. C’est quoi exactement, l’épaule?

C’est un terme très simple qui désigne une entité particulièrement complexe. Lorsqu’on évoque l’épaule, on se réfère en réalité à la ceinture scapulaire qui entoure tout le haut du buste et qui permet de faire le lien entre le tronc et la main. Pour le dire simplement, c’est ce qui permet d’atteindre avec sa main tout l’espace qui nous entoure, une aptitude dont l’espèce humaine a l’exclusivité. Ce lien entre le tronc et la main est permis par plusieurs articulations. L’une d’entre elles relie l’omoplate et l’humérus. C’est celle à laquelle on fait le plus souvent référence en parlant d’épaule, mais il y en a d’autres. Entre l’acromion (à l’extrémité de l’omoplate) et la clavicule, entre la clavicule et le sternum, et deux autres qui sont dites parfois «fausses articulations» car elles ne permettent pas une rotation mais seulement le glissement de l’omoplate: entre l’humérus et l’omoplate, puis sous l’acromion. En tout cinq articulations dont chacune peut être l’objet de pathologies.

3. Les bruits de craquement dans l’épaule doivent-ils inquiéter?

S’il n’y a pas de douleur, non. L’épaule sollicite beaucoup de structures articulaires, il est donc normal qu’elle craque. Ces bruits sont liés au frottement des os entre eux et au mouvement de translation d’une structure articulaire sur l’autre. C’est sans danger et finit souvent par cesser naturellement.

4. Quelles sont les pathologies d’épaules les plus fréquentes?

La plus courante est celle qui concerne l’articulation scapulo-humérale, où se retrouve la glène, c’est-à-dire la surface articulaire de l’omoplate, et l’humérus. Il est fréquent que, avec les années, les muscles et tendons situés autour et au-dessus de la tête de l’humérus (ce qu’on appelle la «coiffe des rotateurs») s’usent et deviennent douloureux, car ils sont particulièrement sollicités au quotidien. Ensuite, comme toute articulation, l’épaule peut être sujette à des atteintes du cartilage, des rhumatismes, des tendinites, des lésions, des microdéchirures, des ruptures de tendons… Une multitude de pathologies dont certaines peuvent survenir après un accident mais, bien plus souvent, avec l’usure.

5. Comment prévenir ce type de douleurs?

Eviter l’usure est impossible. L’âge et les diverses activités font leur œuvre. Vous ne pouvez pas dire à un peintre en bâtiment: ne levez pas le bras en travaillant! Cela dit, il faut comprendre que ce n’est pas le genre de douleur qui s’installe une fois pour toutes et en continu. Ce sont des «poussées douloureuses» qui s’imposent de manière très irrégulière. Souvent, avec le temps, elles disparaissent d’elles-mêmes.

6. Quelles sont les personnes particulièrement à risque?

Celles qui travaillent surtout avec les mains placées en hauteur, au-dessus de l’horizontale, comme les personnes travaillant dans le bâtiment, les coiffeurs, les horlogers qui ont souvent les coudes écartés. Le problème c’est la répétition de ces gestes et efforts.

7. Comment les soigner?

Les lésions et les ruptures de tendon sont en principe irréversibles. En revanche, la douleur qui les accompagne peut tout à fait régresser voire disparaître après quelques jours, semaines ou années. Comment?

- En évitant tout ce qui fait mal. Inutile de penser qu’en répétant le mouvement il va finir par chasser la douleur. Au contraire, il est impératif de respecter le seuil douloureux pour ne pas aggraver la pathologie.

- Si un effort des épaules est à fournir, les coudes doivent toujours rester contre le corps. Dès qu’on éloigne les bras du torse, l’inflammation risque d’augmenter.

- En adaptant son environnement (table, bureau, ordinateur) de façon à ce que, coudes pliés, les avant-bras ne dépassent pas l’horizontale.

- Si cela ne suffit pas, on peut prendre des anti-inflammatoires, mettre le bras au repos quelques jours, ou consulter un spécialiste. Quelques séances de kinésithérapie peuvent être très bénéfiques. Le thérapeute pourra proposer un traitement permettant d’apaiser la douleur (massage, chaleur, etc.) et/ou un traitement à base d’exercices qui consistent à compenser la douleur en travaillant les muscles.

Le cas échéant, le spécialiste proposera une opération. Mais proportionnellement au nombre de personnes souffrant des tendons de l’épaule, ces interventions représentent une infime minorité.

Nos exercices pour soulager nuque et épaules

1. Assis ou debout, gardez le dos long et les épaules basses. Placez la main gauche au-dessus de votre tête jusqu’à toucher ou couvrir votre oreille droite (en gardant l’épaule gauche détendue!) et laissez la tête tomber sur le côté gauche. Tendez votre bras droit, paume de la main en direction du sol. Respirez amplement et sans forcer sur la main du haut. Après dix respirations, passez à l’autre côté (main droite sur oreille gauche, bras gauche tendu vers le sol).

2. Assis ou debout, dos droit, montez les deux épaules en direction des oreilles sur une inspiration, puis lâchez-les sur une expiration. Répétez dix fois.

3. Debout, pieds solidement ancrés dans le sol, bras ballants, laissez votre tête incliner doucement du côté droit sans vous désaxer, puis laissez votre épaule droite suivre ce mouvement de chute sur le côté. Quand votre buste est descendu environ à un angle de 40°, restez dans cette position. Initiez alors un léger balancement de votre bras droit, sans forcer, pour relâcher totalement l’épaule. Après 5 respirations, remontez doucement dans l’axe vertical. Faites le même exercice de l’autre côté.


©Illustrations: Sylvie Pinsonneaux/Comillus

A lire aussi:
7 vertus du gingembre pour notre santé
Sommeil: les dernières innovations pour bien dormir
Radio, scanner: faut-il avoir peur des rayons?

Podcasts

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Dans vos écouteurs

E8: Mieux s'organiser, pour tirer le meilleur de chaque journée

Bullet journal, méthode d'Eisenhower, anticipation, quête de perfection... la coach Caroline Moix nous parle d'organisation, pour nous aider à accorder davantage de notre temps à ce que nous aimons vraiment.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.