Femina Logo

ÉVASION

Nos bonnes adresses pour un week-end à Toulouse

Escapade toulouse ville rose

Patrie de Claude Nougaro, Toulouse porte le surnom de Ville rose en raison de la brique, massivement utilisée. Et quand, en plus, le soleil couchant vient illuminer la Garonne, alors là…

© UNSPLASH/GUILLAUME GROULT

Dans le coin sud-ouest de l'Hexagone, à mi-chemin entre Atlantique et Méditerranée, Toulouse, est une invitation à expérimenter l'art de vivre tout en douceur propre au Sud. On la parcourt à vélo grâce aux nombreuses stations de vélib, ou mieux, à pied, au gré des ruelles aux pavés inégaux, le nez en l'air pour admirer les vieilles pierres ou les yeux sur son smartphone pour retrouver l'adresse d'une librairie ou d'une pâtisserie. On finit par céder à l'appel des nombreuses terrasses et tavernes qui nous tendent les bras au détour d'une petite place.

Apéro et plus si entente

Point central, la place du Capitole est bordée de restaurants pris d’assaut par les touristes. En s’aventurant dans les ruelles piétonnes adjacentes, on tombe très vite sur des bijoux de petits restaurants. Sur la place de la Bourse par exemple, L’Alimentation propose grands crus et planchettes apéro, tandis que sa voisine Prima Lova ajoute une touche d’italianité à la gastronomie du sud-ouest, avec ses antipasti, pizzas et pâtes à la truffe servies dans la poêle. Un lieu trendy très instagramable avec son impressionnant bar à Martini, Negroni and co.

© DR

L’Alimentation et Prima Lova, 1, place de la Bourse.

Rooftop bar 60’s

La déco évoque la série Mad Men, la carte est super alléchante avec des petits plats de produits locaux (canard ou caviar d’Aquitaine) ou voisins (jambon iberico et poulpe de Galice), et bien sûr la vue incroyable, à 360° sur la ville. Ma biche sur le toit est en fait le restaurant des Galeries Lafayette. On peut y accéder par une entrée à l’arrière du bâtiment quand le grand magasin ferme ses portes. Le meilleur moment: un cocktail au coucher du soleil. L’endroit est très prisé, mieux vaut réserver (possible via le site).

© INSTAGRAM.COM/MABICHESURLETOIT

Ma biche sur le toit, au dernier étage des Galeries Lafayette.

Cathédrale vs basilique

Pour les fans de bondieuseries, la ville s’étire entre deux pôles religieux avec ses deux sublimes édifices séculaires, la cathédrale Saint-Etienne et la Basilique Saint-Sernin. Entre deux, le couvent des Jacobins et Notre-Dame du Taur vous ouvrent également leurs portes, pour un moment de recueillement ou le rituel de la petite bougie pour faire un vœu.

© GETTY IMAGES

Tea time avec mon chat

Curiosité du coin, le Chapristea propose thés et gâteaux en compagnie de chats, comme au Japon. Moments câlins dans une ambiance feutrée (il y a certaines règles à respecter pour ne pas troubler les habitués poilus du salon). Hasard ou pas, quelques rues plus loin, une autre lady cat, Miss Teigne, dort dans la vitrine d’une boutique pour geeks et sorciers en herbe, Imagin’ères.

Chapristea, 4, rue Jules-Chalande, Imagin'ères, 17, rue Sainte-Ursule.

Pays du canard… et de la violette

Si vous ne l’avez pas encore remarqué, le duty free de l’aéroport le fera: Toulouse est la patrie de la violette. Petites fleurs cristallisées à croquer comme un bonbon ou pour décorer des pâtisseries, thés, confitures, linges de maison, c’est l’overdose. Plus digeste que le confit de canard quand même.

© ALAMY

Gaufres coquines et photogéniques

Pour sauver son restaurant parisien fermé à cause du Covid, Taziana Jurdi a ouvert un pop-up store avec des gaufres en forme de pénis et de vulves aux glaçages colorés. Succès immédiat, merci Instagram, la Quéquetterie est devenue une franchise dont Toulouse a été l’une des premières à s’inscrire (Lausanne vient d’ouvrir la sienne). Hyperpop avec ses logos en néon, l’enseigne propose toute une série de produits dérivés, tasses, stylos, bougies, drôles et pas vulgaires. Une photo s’impose!

La Quéquetterie, 24, rue de Rémusat

Dodo design

Avec ses chambres modernes dans un bâtiment historique, L’Hôtel Le Grand Balcon offre un super rapport qualité-prix et une situation idéale, littéralement à deux pas de la place du Capitole, le centre névralgique de la ville.

© DR

Hôtel Le Grand Balcon, 8-10, rue Romiguières.

    Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

    Valérie vous suggère de lire aussi:

    Podcasts

    Dans vos écouteurs

    E87: Comment apaiser l'éco-anxiété

    Dans vos écouteurs

    E86: Comment mieux communiquer ses désirs, en couple

    Notre Mission

    Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

    Icon Newsletter

    Newsletter

    Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

    Merci de votre inscription

    Ups, l'inscription n'a pas fonctionné