Femina Logo

Let it snow

Escapade: nos bonnes adresses à Adelboden

Bonnes adresses adelboden

si la météo est défavorable au ski, on se rue sur le spa, puisque les hôtels bien pourvus: le Cambrian (photo ci-dessus) ou le Bellevue, par exemple, ouvrent leurs portes aux non-résidents.

© Hôtel Cambrian

Pourquoi y aller?

Les Romands y sont Les habitants de l’arc lémanique et de ses environs foncent vers les Alpes vaudoises et valaisannes dès qu’ils pensent neige. Toutefois, les Neuchâtelois et les Fribourgeois savent, eux, qu’il existe d’autres stations, notamment les bernoises, qui valent le détour. Pourquoi ne pas faire comme eux et tester le temps d’un week-end prolongé quelque chose d’un peu différent?

Ça skie
La station de l’Oberland bernois accueille la Coupe du monde, pour un slalom géant et un spécial – cette année, c’est Daniel Yule qui a gagné. Autant dire qu’il y a de la pente et plus de 200 km de pistes si on compte celles auxquelles on peut accéder en empruntant un bus.

Ça luge
Adelboden est la Mecque de la luge – quelque 14 km au total, la piste de 5 km étant l’une des plus courues des familles. On peut même glisser de nuit!

Manger

Une fondue dans un igloo, ça vous tente? Sur l’Eng-stligenalp, c’est possible! On monte en benne le soir après le ski et au sommet, un village d’igloos en réseau vous attend. Le plus? La neige absorbe les sons, pour une fois on s’entend parler dans un resto. Pensez à vous habiller – il fait, forcément, plutôt froid – et à réserver. Si vous avez déjà trop donné dans le fromage fondu, un très bon italien, le Ristorante Alfredo, est présent au centre du village.

Si vous êtes jeune, allez là où ils sont tous, pour des burgers après le ski, soit au Kiosk Treff. Plus gastro, le restaurant du Bellevue Parkhôtel est noté 13 au Gault et Millau.

Sur les pistes, évitez les gros restaurants et laissez vous tenter par un des nombreux petits chalets cachés sur les bords des pistes. L’Aebi, notamment, là où en plus on a droit à une bonne tranche de folklore, mais aussi l’Ötzibar ou encore la Skilehrer Hütte – oui, l’école de ski fait aussi bistro. Exotique, on vous dit.

Faire

Du ski, évidemment. La station compte quelques très belles pistes. Elle est reliée à la Lenk et, en prenant un bus ou sa voiture, on peut en outre accéder à quelques autres petites stations comprises dans le forfait.

De la luge, tout aussi évidemment. Nombreuses pistes de longueurs et difficultés variables.

De la rando à pied ou en raquette à neige, mais aussi, si la météo est défavorable, du wellness et spa puisque les hôtels bien pourvus, comme le Cambrian ou le Bellevue, ouvrent leurs portes aux non-résidents. Pour les plus jeunes, bowling, curling, grimpe en salle, cinéma…

Dormir

La station propose des trois-étoiles très accueillants, par exemple le Huldi, bien situé et très suisse (personnel chaleureux et très serviable, déco sans surprise – mais quand même une lampe à la tête de la baignoire pour lire dans son bain, un détail de valeur pour les amateurs…).

Ceux qui veulent franchement se faire plaisir peuvent aller au Cambrian ou carrément casser la tirelire au Bellevue (tous deux 4 étoiles). Pour les petits budgets, le Bernahof, qui accueille aussi en son rez-de-chaussée une disco avec musique live. Là aussi, pour amateurs…

Informations pratiques

Y aller
En train, c’est 2h 45 environ au départ de Lausanne, avec deux changements. Si on a des enfants petits ou des bagages lourds, on peut préférer, pour une fois, la voiture. Compter 2 h à 2 h 15 de trajet (utile également sur place pour passer d’une station à l’autre si on veut tout tester, mais pas indispensable).

Plus d'informations

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sonia vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina