Femina Logo

talent fribourgeois

L'artiste suisse Line Rime décroche la résidence Tinguely, à Paris

Line Rime illustratrice fribourgeoise residence tinguely fribourg

«Ce que je préfère, dans l’art, c’est de pouvoir faire passer des messages, faire réagir les gens, créer des émotions et susciter des déclics ou des déclenchements chez autrui.» - Line Rime, illustratrice indépendante

© CLAUDIA SCHILDKNECHT

Line rime avec «talent». Et aussi avec «émotion»: ses dessins percutent et parlent d'eux-mêmes, leurs couleurs vives semblent s'échapper de la feuille et leurs symboliques subtiles sèment immanquablement la réflexion. À 28 ans, la jeune illustratrice indépendante fribourgeoise enchaîne les mandats (notamment pour Femina, dont elle a illustré le dossier du 27 février 2022 sur la stérilisation, ou encore celui du 21 novembre 2021 au sujet des violences sur Tinder) et nourrit sa page Instagram de créations captivantes.

Devenue indépendante peu après la fin de ses études d'illustration, à Lucerne, elle voit sa carrière fleurir de jour en jour: le samedi 26 mars 2022, la jeune femme devenait la nouvelle lauréate de la résidence artistique «Jean Tinguely», à Paris, dans laquelle elle passera une année complète, dès le mois de septembre. Cette prestigieuse bourse, mise au concours chaque année par le canton ou la ville de Fribourg, permet à un-e jeune artiste suisse de passer douze mois dans ce cocon de création, afin de s'adonner à un projet personnel. Après avoir réussi les diverses étapes du concours, Line Rime a finalement décroché la place: «Quand j’ai appris la nouvelle, c’était la folie, raconte-t-elle. Au téléphone, je leur ai demandé de répéter car je n’y croyais pas! J’avais un bon sentiment, mais parfois il est moins risqué de ne pas trop se réjouir en avance. Je suis très reconnaissante au canton de Fribourg de m’offrir cette chance et de soutenir mon travail.»

Un changement de vie

De septembre à août 2022, l'illustratrice réalisera donc son projet dans la capitale française, tout en assurant quelques autres mandats à côté: «Je ne pense pas qu’il serait très sage de me consacrer à un seul projet pendant si longtemps», déclare-t-elle en riant. Lorsqu'on l'interroge quant à l'idée qui l'anime pour ce nouveau travail artistique, l'enthousiasme est perceptible dans sa voix: «J’aimerais travailler le récit, au travers d’une bande dessinée ou d’un roman graphique, explique Line Rime. Je fais beaucoup d’illustrations, notamment pour des magazines, mais ces créations sont généralement assez courtes. J’aimerais pouvoir développer davantage la narration. Car ce qui m’intéresse, ce sont les gens, les êtres humains, d’évoquer des histoires personnelles appartenant à différents personnages qui pourront s’entrecroiser. Je voudrais aborder des sujets sociopolitiques qui nous préoccupent dans la vie de tous les jours. L’idée va se préciser dès que j’aurai commencé le processus de dessin et le scénario!»

Sans oublier que le projet sera réalisé dans un contexte totalement différent de son quotidien actuel. Il est vrai que l'idée d'une résidence artistique évoque un scénario de film, un lieu empli de créativité: «J’avais déjà rendu visite à une amie qui a vécu à la Cité des Arts de Paris, durant six mois, se souvient l'artiste. Cela m'avait donné un aperçu de ce qui m'attendra sur place. Mais ce sera la première fois que je vivrai seule et que je travaillerai à l’endroit où je vis. Il faudra que je m’habitue! Heureusement, ce sera aussi l’occasion de rencontrer d’autres artistes et d'échanger avec eux, par exemple lors des soirées “open studios” qui auront lieu chaque semaine.» Line Rime nous parle de sa hâte, tout de même parsemée de quelques pointes d'appréhension, face à un tel changement: «Je me réjouis énormément, et en même temps je redoute un peu le changement radical qui va s’opérer dans ma vie, ajoute-t-elle.

Au niveau du projet artistique que je souhaite réaliser dans la résidence, c’est à moi de gérer: personne d’autre ne me mettra de deadline! Mais je suis très heureuse de pouvoir me lancer dans un travail d’aussi longue haleine.»

Il faudra patienter encore un peu, avant de découvrir l'œuvre de l'illustratrice. Or, connaissant son style habituel, on peut s'attendre à beaucoup d'émotions, des idées qui remuent: «Ce que je préfère, dans l’art, c’est de pouvoir faire passer des messages, faire réagir les gens, faire passer des émotions et susciter des déclics ou des déclenchements chez autrui», conclut Line Rime. On lui souhaite plein de succès!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Ellen vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E78: Comment prévenir le cancer de la peau

Dans vos écouteurs

E77: Comment mieux vivre nos émotions au quotidien

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné