Femina Logo

Rencontre

Interview: Audrey Fleurot, le sérieux sous le rire

Interview: Audrey Fleurot, le sérieux sous le rire

Joyeuse et engagée, Audrey Fleurot vit pour jouer.

© Getty Images

«C’est vraiment étrange, ces rencontres virtuelles…» Sourire aux lèvres, ses yeux rieurs mis en valeur par son chemisier bleu électrique, Audrey Fleurot s’installe face caméra. Et prévient: «Je suis une grande bavarde.» Enthousiaste et rieuse, l’actrice se lance. Et raconte pêle-mêle les envies, les préoccupations ou les engagements qu’elle peut faire passer grâce aux personnages qu’elle incarne.

Ainsi Morgane Alvaro, héroïne de la série HPI, dont la deuxième saison est actuellement en tournage, et qu’elle affectionne particulièrement parce qu’elle lui permet d’aborder, sur le ton du rire et de la comédie, des thématiques sérieuses comme la liberté d’être, la force du féminin ou encore les inégalités sociales.

«Jouer cette femme de ménage célibataire qui court de petit boulot en petit boulot pour nourrir ses trois enfants me donne la possibilité de mettre en lumière ces invisibles... ces femmes qui, bien qu’elles forment tout un pan de la société, ne sont que rarement représentées à la télévision. Cela me tient à cœur de ne pas les oublier!»

Audrey Fleurot

Actrice

Tout comme il lui importe, aussi, de faire bouger les lignes en matière de rapports hommes-femmes. Concrètement, c’est elle qui a milité pour que le duo qu’elle forme avec Mehdi Nebbou dans HPI soit inversé, qu’elle soit l’élément central et non le faire-valoir comme c’est habituellement le cas dans la comédie:

«J’ai eu la chance de pouvoir mettre ma patte dès le tout début du projet et j’ai donc pu modeler Morgane comme je la rêvais…

Bon, il est évident que je bénéficie aussi bien de la tendance du moment que de l’émergence de femmes dans l’écriture et la réalisation, mais je pense qu’il est grand temps d’avoir enfin des personnages féminins forts auxquels les spectatrices peuvent s’identifier!» Voilà pour la fiction. Mais dans sa réalité?

Fille unique d’une puéricultrice et d’un pompier en poste à la Comédie-Française, Audrey Fleurot, née en 1977 dans la région parisienne, n’est pas loin de ce retournement des rôles. Très sollicitée professionnellement, elle délègue en effet le quotidien familial à son compagnon, l’acteur-réalisateur-scénariste Djibril Glissant, avec qui elle a eu un petit Lou en 2015. Des tiraillements? Sans doute. Mais elle assume. Parce qu’elle fait ce qu’elle a toujours désiré: jouer. Quoi qu’il en coûte.

Une liberté cathartique

Et quand on dit toujours… Pour elle, tout commence à l’âge de 8 ans, quand elle décide qu’elle sera comédienne. Rien ne la détournera de ce rêve qu’elle envisage avec sérieux dès le début: cours de théâtre adolescente, bac Théâtre, université en Arts plastiques et sciences de l’art puis École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre de Lyon. La suite? Repérée par Alexandre Astier, elle embarque dans l’aventure Kaamelott dès 2004, ce qui lui vaut une immense popularité. Rapidement, elle enchaîne alors les rôles à la télé (elle intègre notamment la famille Engrenages pour Canal+ dès 2005 et celle d’Un village français pour France 3 en 2009) ou au cinéma, où elle fait un véritable tabac en 2012 avec Intouchables.

Depuis, sur scène, pour la TV ou le grand écran, elle n’arrête plus. Rien qu’en 2021-2022, on la retrouve dans quatre séries (HPI, Mensonges, Les combattantes et Esprit d’hiver) ou dans deux films (Kaamelott: Premier Volet et Haters). Son plus? Jouer avec ce qu’elle n’est pas ou n’ose pas faire en vrai:

«Les personnages que j’interprète me ramènent toujours à une partie de ce que je ne m’autorise pas. Il y a là une liberté très cathartique!»

L’heure avance, il est temps de conclure. Elle se lève et lance dans un sourire: «C’est trop space, ces entretiens par écran interposé…» Trop space, sans doute. Mais cela ne lui enlève rien de sa spontanéité ni de sa flamboyance.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Saskia vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E83: Comment éviter que les écrans impactent notre humeur

Dans vos écouteurs

E82: Comment instaurer une bonne habitude?

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné