Femina Logo

culture

«Fat shaming»: Rachele Cateyes déculpabilise les rondes

12080142 1492992734334170 50693275638752919 o 0
© Facebook Glorifying Obesity

Femme engagée, activiste «plus size», écrivaine, artiste féministe… Rachel Cateyes cumule les mandats en faveur de la femme et de leur apparence. Dans son livre «How to be a Fat Bitch», sorti en 2014, la blogueuse originaire de Portland, raconte son quotidien et ses 100 kilos, des anecdotes riches en autodérision et n’oublie pas de distiller une bonne dose des conseils à celles qui se sentiraient hors des normes de la société en matière de physique. Inspirant vous dites?

On aime sur son blog ses illustrations décorées de mantras aux messages «body positive» qui sans surprise, rencontrent un franc succès auprès de sa communauté.

Elle confiait au site «Bustle», «Je ne suis pas une victime, je ne vis pas misérable dans la pénombre. Oui je suis grosse, obèse même, ça me convient et j’assume complètement.»

Pourtant, son travail ne fait pas l’humanité de tout le monde. Sur Internet, elle est depuis des années le mouton noir de nombreux «haters» qui n’hésitent pas parfois à l’insulter de manière violente. Cette vague de haine lui a d’ailleurs donné l’idée d’une série de dessins baptisée «Glorifying Obesity». «J’avais envie de prendre toutes ces choses négatives qui sont racontées sur nous, et de les transformer en quelque chose de positif. J’y ai vu une opportunité de redonner de la fierté et du pouvoir à toutes ces personnes en surpoids qui en ont assez de devoir s'excuser d’exister.» Chapeau Rachel!

Pour plus de croquis, faite un tour sur le blog de Miss Cateyes.

A lire aussi:
En surpoids, elle écrit à celui qui l’a insultée

Juliane vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.