Femina Logo

Kimberly Henderson, 27 ans, est une jeune maman de quatre enfants. Elle a eu son premier bébé à 16 ans, puis trois autres sont venus agrandir la famille. Elle a souhaité adresser un message fort à toutes les mères du monde: arrêtez de complexer à cause de votre ventre post-bébé! Via Instagram, la chanteuse américaine a ainsi posté une photo d’elle sur laquelle elle montre son ventre, ni plat, ni tonique. Mais la jeune femme est loin de regretter ses abdos en béton.

«Tout le monde me complimente et me dit que j’ai un corps parfait après quatre enfants, écrit Kimberly sur les réseaux sociaux. J’ai décidé de publier cette photo et de montrer mon ventre non retouché parce que j’ai du mal à accepter ce corps après avoir eu mes enfants. J’avais des abdos… Et aujourd’hui, même si je fais du sport, ça ne fait pas disparaître ces marques. Je suis OK avec cela parce que tous les jours je me réveille et je vois quatre magnifiques visages souriants qui valent ce ventre mou et ces vergetures

«La grossesse m’a rendue plus belle»

La jeune mère de famille n’hésite d’ailleurs pas à porter des bikinis: «être devenue mère m’a rendu encore plus belle», explique-t-elle. «N’oubliez pas que votre corps est magnifique parce que nous sommes des mamans, nous sommes des super-héros et nous assurons grave et pour moi c’est bien plus sexy qu’un tas d’abdos», poursuit-elle.

Enthousiasmées par l’initiative de Kimberly, de nombreuses internautes ont réagi et posté, elles aussi, des photos de leur ventre. La chanteuse ne s’attendait d’ailleurs pas à un tel impact: «Waouh, ça m’a pris des heures pour lire tous vos commentaires et je ne peux pas croire que ce post ait été à ce point une source d’inspiration, écrit-elle. Beaucoup de femmes ont partagé des clichés de leur corps de maman, ce que la société appelle des «corps imparfaits». Je veux juste vous dire que vous êtes toutes belles et sexy!»

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.