Femina Logo

360. Presque autant que de jours dans l’année. Mais ce sera bien le temps d’un week-end, les 10 et 11 septembre, qu’il faudra profiter de faire un saut dans une - ou plusieurs - des 360 localités helvétiques participant aux Journées européennes du patrimoine. Cette année, nombre d’entre elles ouvrent leurs jardins secrets au public.

Jardins de couvent, vestiges archéologiques, patrimoine historique: autour du thème «Oasis des villes, oasis des champs», le week-end sera vert ou ne sera pas. Parce que ces espaces d’oxygène s’avèrent indispensables pour garder le moral en milieu urbain, on part à la découverte de ceux qui nous entourent en Suisse romande. Laissez-vous tenter par notre sélection de huit lieux du patrimoine à préserver. Les 352 autres propositions sont à découvrir sur le site officiel.

A Genève…

Dans un vallon

On chausse ses bottes et on file dans le Vallon de l’Allondon. Haut lieu de villégiature estivale pour les Genevois, qui adorent faire des pique-niques le long de la rivière - l’Allondon donc -, ce vallon recèle des trésors naturels et biologiques à préserver. A un jet de galet du centre-ville, on y est rapidement en passant par Satigny.

Samedi 10 septembre, Pro Natura organise des visites et des ateliers pour les enfants sont prévus à 10 h, 13 h et 15 h - sur réservation, les groupes étant limités à 20 personnes.

Sur un bateau

Mais pas n’importe quel bateau, puisqu’il s’agit de la mythique Neptune, barque destinée au transport de marchandise construite en 1904, et qui loue aujourd’hui ses services pour diverses occasions. Depuis son pont, on pourra observer - à distance - les magnifiques parcs et jardins, publics et privés, qui embellissent les rives de la rade de Genève depuis le XIXe siècle, comme le parc La Grange et celui de Mon Repos notamment. Des remparts majestueux face à l’urbanisation intensive.

Samedi 10 et dimanche 11 septembre à 10 h, 13 h et 15 h, durée 1 h 15.

En Valais…

Dans le jardin de Valère

On y trouve des épinards-fraise, du persil tubéreux, des pommes de terre bleues… Autant d’espèces anciennes cultivées dans le jardin par les chanoines qui habitaient Valère - résidence au Moyen Age du Chapitre cathédral. Depuis cinq ans, des passionnés ont redonné vie à ce pan vert du château. Des variétés à découvrir dans l’assiette aussi grâce à des ateliers cuisine.

Samedi 10 et dimanche 11 septembre, ateliers de 14 h à 17 h; visites guidées À la découverte des cultures de céréales et du moulin à bras de Valère» à 13 h, 14 h, 15 h, 16 h et 17 h.

Un jardin alpin

Le lieu se mérite, à la force du mollet. Pour découvrir les quelque 200 espèces locales du jardin alpin de l’Hôtel Weisshorn, au-dessus de Saint-Luc, dans le val d’Anniviers, il faut grimper. En funiculaire jusqu’à Tignousa, puis à pied pour environ 1 h 30 de marche. Mais le lieu, dominant toute la vallée, vaut le déplacement. Et la découverte de son jardin secret aussi.

Samedi 10 septembre, visites du jardin à 10 h 30, 11 h 30 et 13 h 30.

A Fribourg…

Entre couvents et musée

Par leurs jardins, on s’offre une balade du couvent des Cordeliers à celui de la Visitation - abritant une communauté cloîtrée - , qui ouvre exceptionnellement ses portes aux visiteurs. On en profite aussi pour découvrir le jardin du Musée d’art et d’histoire, dans lequel trônent des sculptures de Nikki de Saint Phalle, entre autres artistes. Un voyage qui nous fait traverser le temps par ses jardins depuis le XVIIe siècle.

Samedi 10 et dimanche 11 septembre, plusieurs horaires en fonction des lieux choisis.

A Neuchâtel…

Au château de Valangin

Du jardin à l’assiette, de la plante aux fibres textiles, du blanc à la couleur… Sur l’esplanade du château de Valangin, derrière ses murs imposants, on nous invite à la découverte, démonstrations à l’appui. Pour goûter aux saveurs des plantes comestibles, admirer le pouvoir colorant de certaines ou encore s’initier au potentiel décoratif de nombreuses d’entre elles, on ne manquera pas le rendez-vous.

Dimanche 11 septembre à 10 h 30, 12 h 30, 13 h 30 et 16 h 30.

Dans le canton de Vaud…

Au Musée national suisse

Incontournable et furieusement dans le thème annuel des Journées européennes du patrimoine, l’oasis que constitue le jardin du Musée de Prangins est à visiter absolument. Mieux, on l’arpente de long en large en suivant le fil de l’expo permanente qui s’y tient: Promenade des lumières. Une immersion dans les beautés végétales secrètes de ce jardin dont l’histoire s’ancre au XVIIIe siècle.

Samedi 10 et dimanche 11 septembre, 10 h à 17 h visites individuelles, 11 h 30 et 14 h 30 visites guidées avec Bernard Messerli, conservateur des jardins et co-commissaire de l’exposition.

Au temps des Romains

Direction Avenches pour jouer les archéologues. Sur le site d’Aventicum, pas de plantes à proprement parler, mais des pollens et autres graines découvertes sur place qui attestent de l’importance du jardin dans l’Antiquité romaine. Chaque demeure privée avait le sien, véritable oasis domestique indispensable en milieu urbain. Une fascinante exploration dans le temps grâce à l’archéo-botanique.

Samedi 10 et dimanche 11 de 10 h à 17 h.

Quelques chiffres

50 pays d’Europe participent aux Journées européennes du patrimoine.

20 millions de visiteurs chaque année.

59 000 visiteurs en Suisse en 2015.

360 localités y prennent part en Suisse cette année, de Schaffhouse à Lugano en passant par Genève et St. Moritz.

Photos: hereinspaziert.ch/medien


A lire aussi:
15 belles balades à faire en Suisse romande
Week-end en Suisse: 5 hôtels romantiques à tester
Lausanne: nos 10 adresses pour boire un verre

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.