en suisse

    15 belles balades à faire en Suisse romande

    Que ce soit au bord de l’eau, en montagne ou encore en campagne, voici quelques idées de promenades en terre romande.

    Publié le 
    19 Mai 2016
     par 
    Sylvaine Dürsteler

    Dans le canton de Genève

    Les forêts de la Versoix

    Dans la campagne genevoise, entre Versoix et la frontière franco-suisse de Sauverny, ces forêts sont un superbe endroit pour se promener. Cette balade débute dans la réserve du bois des Douves et on y accède en prenant le chemin Dégallier, puis le chemin du Bioley. Avec de la chance, on peut apercevoir un grand mammifère comme un cerf ou un sanglier, et même un castor. Ce sentier permet de découvrir la vie sauvage et discrète de ces lieux.

    Au fil de l’Allondon

    Dardagny est peut-être l’un des plus beaux villages de ce canton. Mais c’est au fil de cette rivière que l’on trouve une diversité biologique unique et qu'on atteint une forêt alluviale. Le sol est gorgé d’eau, d’où la croissance de nombreuses essences d’arbres souvent fréquentés par des pinsons, des grives et des fauvettes. Les plus: une prairie aux airs de savane et les bords de l’Allondon pour découvrir ses saules.

    Entre vignes, Rhône et Alpes

    L’arrière-pays genevois mérite d’être connu. Depuis le village de Soral, une balade de deux heures nous attend en passant par l’un des sentiers viticoles (on compte 90 producteurs de vins). Derrière la vigne se trouve des vieux murs, ainsi que des maisons et des jardins plein de charme. On aime: le vieux chemin pavé qui nous amène dans un sous-bois. Panorama unique à 510 m d’altitude.

    Dans le canton de Vaud

    Balade au fil de l’eau

    Au bord de l’Orbe, on découvre de nombreuses roues à aubes, utilisées depuis des siècles par l’homme. Au départ de Vallorbe, ce parcours de 4 à 5 heures nous fera passer par des ponts et nous faisant passer d’une rive à l’autre. Côté nature, des saules et des nénuphars nous accompagne tout au long de notre marche. On peut aussi visiter les grottes de Vallorbe où l’on découvre des stalagmites, stalactites, galeries souterraines et l’immense salle de la Cathédrale.

    Randonnées aux Diablerets

    Une fois débarrassé de son manteau de neige, il y a ici un panel de couleurs à contempler. Une randonnée de 2 h 15 permet de découvrir une faune et une flore d’exception. Depuis le lac Retaud, on entame la partie la plus raide de ce parcours entre rocailles et pâturages, et petite récompense, on peut apercevoir des bouquetins. 

    A travers bois dans le Jura vaudois

    En quittant Pampigny, le panorama nous dévoile le sommet du Mont-Tendre. En longeant le Flon, on constatera l’attrait des oiseaux pour ces lieux. On y découvre également une excavation du sol, qui rappelle que des maîtres verriers s’y étaient installés dans le passé. Aussi, un sentier longe une aulnaie inondée, la plus grande de Suisse: le marais des Monod. Sangliers, putois, rainettes et autres espèces animales cohabitent dans ce lieu. Le plus: les étangs forestiers de Vuarrens et sa réserve naturelle peuplée de brochets.

    Dans le canton de Neuchâtel

    A la recherche de l’or brun

    La Vallée des Ponts-de-Martel, site sauvage et escarpé du Jura neuchâtelois, autrefois peuplé de loups et d’ours. Le belvédère offre un joli coup d’œil sur la vallée. Pins noirs d’Autriche, hêtres et épicéas sont accrochés sur les flancs de ces forêts. Bordé d’érables et de frênes, ce chemin nous amène jusqu’aux pâturages surplombant la vallée glaciaire. Le sentier du Marais Rouge, de l’autre côté du village, découverte d’une tourbière… on se croirait en Scandinavie!

    Sur le sentier des vaches

    En traversant les montagnes de Cernier et de Chézard, on découvre des murs de pierres sèches sur le chemin des Pionniers. Ces murs, datant du XVe siècle, facilitaient les allées et venues du bétail entre la ferme et les pâturages. En poursuivant la balade, on arrive dans une forêt (hermines des lièvres présents) qui héberge des sculptures animalières taillées dans des souches.

    Dans le Jura Bernois

    A l’ombre du Chasseral

    Au bord de la route qui relie Villeret au col, on admire les hautes falaises. Le parking de Savagnières-Dessous nous indique le début de cette randonnée dans la nature sauvage. Un belvédère offre un panorama sur les falaises parsemées d’arbres et le vide impressionnant. Sur ce parcours, un petit crochet s’impose: un autre belvédère permet d’observer les chamois et autres animaux amoureux de ce havre de paix.


    A lire aussi:
    La 1ère Foire Agricole Romande 100% Bio a fait le plein
    8 zoos pour découvrir les animaux en famille
    Romandie: vos cafés et restos «kids friendly» préférés


    Balade entre les sources

    Porrentruy et ses alentours possèdent de sublimes paysages. Mais pour cela, il faut s’enfoncer dans les gorges de l’Ajoie et emprunter des échelles pour des vues imprenables. Dans un décor idyllique, on découvre une source et des roches calcaires hautes d’une vingtaine de mètres. Cette promenade n’est pas à la portée de tout le monde mais vaut le détour.

    Entre Sonceboz et Bienne

    La Via Jura nous promène de Bâle à Bienne, le long des berges de la Suze. En continuant la marche, on quitte les rives pour rejoindre la forêt de l’Envers sur les traces des dinosaures. Le parcours continue en découvrant une montagne creusée par l’homme pour en extraire les matériaux pour fabriquer le ciment. On se balade d’une rive à l’autre en passant par des ponts, dont certains très anciens.

    Dans le canton de Fribourg

    Vieilles pierres et roseraie sauvage

    Au départ de la gare d’Estavayer-le-Lac, on suit un chemin qui longe la voie ferrée, se glisse sous le rail pour arriver au moulin avec sa roue encore visible, pour arriver à la vieille ville. Au pied des remparts, on découvre un couvent. Enfin, sous le château de Chenaux, se trouve une grande roseraie.

    Autour du lac Noir

    Dans ce lieu idyllique, on s’aventure sur des sentiers en admirant les crêtes ciselées des Préalpes fribourgeoises. Le lac Noir doit son nom aux forêts environnantes qui offrent des nuances entre le noir et le bleu turquoise. On emprunte le chemin de la Sorcière pour cette balade d’environ une heure et demie. Dragon et sorcière font partie de la légende qui entoure ce lieu. Le plus: une cascade dont les eaux plongent d’une trentaine de mètres.

    Dans le canton du Valais

    Traverser les coteaux

    Le bruit de l’eau qui s’écoule le long des chemins nous fait automatiquement penser aux bisses. La ligne de ces canaux est un fil conducteur à suivre tout au long de la balade. Si certains sont associés à des parois vertigineuses, la plupart ont des tracés faciles. Certains de ces cours d’eau dateraient de l’époque romaine et étaient indispensables à l’irrigation des cultures. Bordés de zones naturelles, on y trouve quelques raretés botaniques.

    Vertige alpin

    Emblème de la Suisse, le Cervin domine Zermatt. Plus de 400 kilomètres de chemins pédestres nous invitent à la découverte de la région. On peut y voir des crevasses du glacier Gorner, légèrement bleutées, ou encore le reflet du Cervin dans le petit lac Riffelsee.

    A lire

    «Les plus belles balades de Suisse romande», CreaGuide collection, 30 fr.

    Pour s’organiser une balade en Suisse romande, télécharger le guide interactif sur l’appli «Sentiers».

     

    A lire également
    Balades avec des husky ou rencontres avec des St-Bernard: de quoi faire briller les yeux de toute la famille!
    O
    tibits lausanne place de la gare buffet ouverture
    Trois ans après la fermeture du Buffet de la Gare, la chaîne de restaurants végétariens a pris ses quartiers. Visite des lieux.
    O
    Avec le froid qui arrive, on s'organise un week-end dans un hôtel wellness pour profiter de l’instant T.
    O
    En Suisse
    Balades avec des husky ou rencontres avec des St-Bernard: de quoi faire briller les yeux de toute la famille!
    O
    News loisirs
    Tous nos coups de cœur de l'année: le doux parfum du vin chaud, de la raclette et des marrons nous appelle déjà!
    O
    Voyage
    Cet hiver, la classe Business 1ère des TGV Lyria propose des plats du chef Michel Roth. L’occasion de découvrir d'inédits bistros parisiens.
    O