Femina Logo

maquillage

Rencontre avec Kat von D: «Il faut suivre ses rêves sans se préoccuper des apparences»

FEMINA Quel âge aviez-vous lorsque vous vous êtes acheté vos premiers produits de maquillage?
Kat von D J’ai grandi dans un milieu extrêmement pauvre, je ne pouvais pas me permettre de m’offrir du make-up lorsque j’étais ado. Ma famille est originaire d’Argentine et j’ai été élevée à Mexico. Ma maman est naturellement belle, mais elle a également toujours adoré le maquillage, boucler ses cheveux… Elle est très féminine. Lorsque j’étais enfant, j’étais le vilain petit canard, tout l’opposé! Mais je me souviens de la première fois où je me suis dessinée un trait d’eye-liner: j’ai tout de suite trouvé ça très naturel, très intuitif. C’est étrange, car c’est généralement un geste difficile à maîtriser. Depuis ce jour, je ne me suis jamais séparée de mon trait façon «cat eye».

En quoi le fait d’être tatoueuse est-il un atout dans votre carrière de maquilleuse?
Je pense que l’art provient de tous les moyens d’expression possibles. Beaucoup de gens me connaissent de par mes tatouages, mais ce n’est pas la seule chose que je sais faire.

Je n’aime pas me cantonner à un domaine, j’adore aussi jouer de la musique, écrire des chansons, dessiner, designer des objets de déco, coudre des suspensions…

Le maquillage est juste une autre forme d’expression. Mais il est certain que mon expérience dans le tatouage m’a permis d’aborder le make up avec plus de facilité, plus d’inventivité. Et c’est très excitant pour moi d’être à la tête d’une marque qui a pour but d’inspirer les femmes, de les aider à s’exprimer chacune à leur façon.

Pour quelles raisons avez-vous décidé de créer du maquillage 100% vegan et cruelty free?
En 2008, lorsque tout a commencé, je n’étais pas encore vegan. Mais je me suis de plus en plus intéressée à ce mode de vie, j’ai appris énormément de choses et j’ai réalisé que cela ne se limitait pas à l’alimentation. Malheureusement, il y a des millions de façons d’exploiter les animaux, l’une de ces manières se retrouve dans les cosmétiques, que ce soit en testant les produits sur des bêtes ou en utilisant des substances animales dans les compositions. Reformuler toute notre gamme, traquer la cire d’abeille, le carmin et les remplacer par d’autres ingrédients a coûté beaucoup de temps et d’argent. Mais cela en vaut tellement la peine!

J’adore me réveiller le matin et me maquiller en sachant que personne n’a dû mourir ou souffrir pour que je puisse le faire.

Le maquillage vegan donne-t-il réellement d’aussi bons résultats que des produits qui ne le sont pas?
Oui, complètement. Les technologies actuelles nous permettent de créer des formules innovantes qui ne comportent aucun ingrédient d’origine animal. Personnellement, je trouve que ces dernières sont plus satisfaisantes, notamment du point de vue de la tenue, des couleurs obtenues et du résultat. Pour moi, il n’y a plus d’excuses pour ne pas se tourner vers du maquillage vegan en 2017. Car du fond de teint à l’eye-liner en passant par le rouge à lèvres et la poudre… tous ces cosmétiques sont totalement réalisables sans aucune substance animale.

On adore admirer vos make up déjantés sur Instagram. Y a-t-il pourtant des limites que vous refusez de franchir en termes de maquillage?
Non, je ne crois pas. C’est très excitant de créer des produits totalement nouveaux, que personne n’a imaginés jusqu’à présent. Et j’ai tellement d’idées pour le futur, je ne pense pas que cela s’épuisera un jour… Continuez à me suivre (rires).

Quel conseil donneriez-vous à une femme qui rêve de suivre votre exemple et de lancer son propre business?
Je suis vraiment nulle pour donner des conseils (rires). Mais, à mon avis, l’essentiel est de rester focalisée sur ses intentions. Si l’on met trop d’énergie et de temps à faire grossir son compte en banque, son ego ou à élever son statut social, on risque de se retrouver confrontée à de nombreuses déceptions.

La recette du bonheur? Suivre ses rêves sans se préoccuper des apparences.

Vous êtes une féministe convaincue. Comment le maquillage peut-il aider les femmes à avoir davantage confiance en elles?
L’émancipation trouve bien sûr sa source dans des aspects bien plus profonds que le maquillage. Bien sûr, le make up permet de mettre en lumière certains traits de son visage, mais nous ne devrions jamais nous focaliser uniquement sur le physique, nous définir en jugeant seulement notre enveloppe corporelle. Suivre à tout prix les idéaux mis en valeur par notre société ne doit pas jamais être un but en soi. Nous devons toutes apprendre à déprogrammer cette partie de notre cerveau qui nous dit «tu n’es pas assez douée, pas assez jolie, pas assez intelligente». Soyons plus tolérantes avec nous-mêmes et écoutons cette petite voix au fond de nous plutôt que les injonctions du monde extérieur.

Les produits de maquillage Kat von D seront disponibles en avant-première dès le 12 septembre à Manor Genève (lors des 50 ans du magasin à 17 h), à Zurich le 21 septembre 2017, dans tous les autres corners Sephora à partir du 3 octobre ainsi que sur le site internet de Manor.


A lire aussi:
Les 12 coups de cœur beauté de la rentrée
Cosmétiques: quand se démaquiller ne rime plus avec corvée
Le mascara qui démaquille: la révolution qu’il nous fallait

1 / 10

La ligne de produits Kate von D Beauty sera disponible chez Sephora Suisse dès le 12 septembre 2017.

© Sephora
2 / 10

La ligne de produits Kate von D Beauty sera disponible chez Sephora Suisse dès le 12 septembre 2017.

© Sephora
3 / 10

La ligne de produits Kate von D Beauty sera disponible chez Sephora Suisse dès le 12 septembre 2017.

© Sephora
4 / 10

La ligne de produits Kate von D Beauty sera disponible chez Sephora Suisse dès le 12 septembre 2017.

© Sephora
5 / 10

La ligne de produits Kate von D Beauty sera disponible chez Sephora Suisse dès le 12 septembre 2017.

© Sephora
6 / 10

La ligne de produits Kate von D Beauty sera disponible chez Sephora Suisse dès le 12 septembre 2017.

© Sephora
7 / 10

Le lieu de la présentation de juin 2017, à Varsovie.

© Sephora
8 / 10

Ambiance gothique et royale, à Varsovie, en juin 2017.

© Sephora
9 / 10

Le team Kate von D Beauty, au complet!

© Sephora
10 / 10

Le test de la ligne Kate von D Beauty, par notre journaliste herself! Testée et approuvée!

© Sephora

Podcasts

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Dans vos écouteurs

E11: Apaiser son quotidien grâce au yoga

De sa voix chaleureuse et motivante, Julien Pidoux, journaliste et prof de yoga, nous rappelle l'objectif essentiel de la «boîte à outils» que nous offre cette discipline: cultiver le calme intérieur, remplir nos réserves de zen et de gratitude, afin de les emporter partout où nous choisissons d'aller. Il nous offre les clés nécessaires à débuter du bon pied (littéralement), ou à recentrer notre pratique pour n'en tirer que des bienfaits. Un moment zen, qui va vous donner envie de faire quelques salutations au soleil.

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.