Femina Logo

Le 16 février, notre nouvelle Miss Suisse s’envolait pour sa première montée de marches à la Berlinale, sorte d’entraînement avant celle plus médiatisée de Cannes. Femina l’accompagnait pendant ces deux jours pour recueillir ses impressions et surtout ses secrets de beauté. Rendez-vous le matin à l’aéroport et premier défi, la repérer dans la foule à la porte d’embarquement. Pas difficile, avec sa chevelure de jais qui lui arrive jusqu’au bas du dos, qu’elle n’a même pas cherché à cacher sous un bonnet. Elle est aussi juchée sur une paire de bottines à talons bien trop hauts pour le commun des mortels. Le teint frais et les yeux maquillés, comment fait-elle pour assurer si tôt? Un peu de triche, la Fribourgeoise a dormi à Genève, alors que notre journaliste s’est levée à 5h30 pour prendre le train. Mais elle nous livre volontiers son rituel bonne mine du matin, qui commence par le très populaire jus de citron tiède, mais version XL!

FEMINA A quoi ressemble votre routine matinale?
Lauriane Sallin Au saut du lit, je bois un grand verre d’eau tiède citronnée, environ 3 dl, très vite, sans réfléchir, encore un peu endormie. Ça m’aide à avoir bonne mine, mais aussi de l’énergie, à mettre mon cerveau sur «on». Ensuite, je bois du café, plutôt allongé. Puis je me prépare car mon timing est serré. Ma routine visage est simple et rapide: un mélange de BB cream et de crème hydratante. La BB seule serait trop couvrante car j’ai une couleur de peau très spéciale avec des taches de rousseur. L’idée est d’avoir un petit hâle, surtout en hiver, et d’hydrater à fond. Mon astuce c’est de l’appliquer en massant le visage, vers le haut, les joues, le front, je trouve que ça met de bonne humeur! Et on a tout de suite l’air moins fatiguée. Ensuite je mets du mascara…

Vous avez des cils vraiment très fournis, ce sont des vrais?
Oui, oui, ce sont les miens, avec un peu de mascara. Je suis plutôt bien lotie, côté kératine! Mon maquillage reste simple, soit j’accentue les yeux, soit je mets un rouge à lèvres pétant. Ça dépend de ce que je vais porter comme vêtements.

Et pour gérer votre impressionnante masse de cheveux.
Là aussi ça dépend. Je n’aime pas les coiffures qui font trop travaillées, pour tous les jours. Si je me fais un chignon ou une tresse, je laisse quelques mèches sortir, parce que ma coiffure doit vivre toute la journée. Même si j’adore avoir les cheveux libres, je suis obligée de les attacher vite faite pour le trajet en voiture, question pratique.

Quand vous n’êtes pas en représentation, vous vous apprêtez?
Non, mes jours de «congé», je mets une crème hydratante et basta. Ça fait du bien de laisser respirer la peau. Ça ne me pose pas de problème de sortir non maquillée, je ne vois pas à qui ça en poserait! Personne ne m’a dit «ça va, tu es malade?»

Vous êtes quand même une ambassadrice de la beauté, les paparazzis adorent sans doute vous surprendre dans la rue au naturel?
C’est déjà arrivé, mais aucun souci avec ça!

Le sport fait-il partie de votre hygiène quotidienne, vous trouvez le temps?
Oui, enfin, sport, on s’entend. J’aime le sport pour le bien-être, je n’ai aucun esprit de compétition, de résultats à atteindre. Je faisais et je continue à faire de la barre à terre, excellent pour le dos, pour les jambes, notamment après un voyage où je suis restée toute la journée pliée sur un siège de voiture ou d’avion. Dans ces cas, le soir je fais des étirements. Sinon, je marche beaucoup, je peux marcher des heures, ça me fait du bien, par contre courir non, je n’aime pas. En été, je vais aussi nager, faire du vélo, je m’adapte aux saisons, je profite du moment et des éléments.

Vous avez publié sur votre Instagram une recette de boisson détox maison, vous êtes adepte?
J’adore le thé à l’ortie, c’est excellent pour tout. C’est un truc de famille, mes tantes m’ont appris à utiliser les tisanes selon leurs bienfaits. Le bouleau, la queue de cerise, sont d’excellents drainants, le thym, dès que je sens picoter ma gorge. Notre alimentation a une énorme influence sur notre santé, et je fais très attention à ce que je mange.

Comment vous gérer en étant tout le temps en déplacement.
Alors j’ai toujours ma tisane à l’ortie avec moi! J’ai une autre addiction assez saine, ce sont les pommes, et ça, on en trouve absolument partout! Et tant pis si elles ne sont pas bio, je ne fais pas attention à cela. Chez moi je sais qu’elles viennent de notre verger, donc sans pesticides. On les garde à la cave pour en avoir toute l’année, elles sont parfois difformes, avec des taches, mais celles-là sont bio!

Internet regorge de sites et de blogs santé, avec des tutos pour faire ses cosmétiques maison, vous vous en inspirez?
Non, pas du tout, je suis plutôt les conseils reçus de ma famille. J’ai aussi un petit livre, très vieux, sur les plantes de ma région. On peut les ramasser à l’état sauvage et en faire des réserves quand c’est la saison, comme par exemple le tilleul. La qualité et la concentration sont alors la meilleure possible, c’est plus que du bio!

Et les tutos beauté, les YouTubeuses, c’est de votre génération?
Ce n’est pas trop mon truc pour plusieurs raisons. D’abord parce que je suis pas du tout addict à mon smartphone ni aux réseaux sociaux. Pour moi la vraie liberté c’est d’être physiquement et mentalement avec les gens. Ensuite parce qu’il y a beaucoup de placements de produits sur ces blogs et mon esprit critique m’empêcher d’y croire. Les tutos beauté en revanche je trouve ça utile, pour toutes celles qui ne maîtrisent pas les techniques de maquillage. J’en tourne d’ailleurs moi-même avec L’Oréal. Certains produits nécessitent une petite démonstration pour savoir les utiliser au mieux, par exemple les kits sourcils.


A lire aussi:
Laetitia Guarino: retour sur Miss Suisse 2015
Miss Suisse 2016 est romande
Vidéo: Feminute beauté avec Laetitia Guarino


Quels sont vos incontournables chez L’Oréal?
Il y a des produits que j’utilisais déjà avant d’être Miss Suisse et donc partenaire de la marque, par exemple leurs rouges à lèvres. Les mats sont d’une telle intensité, cela fait comme une coloration. Je déteste les gloss et les textures brillantes qui ont une connotation presque sexuelle! Côté mascara, aujourd’hui je porte le Volume Million Lashes, mais j’ai découvert aussi celui en 2 étapes, avec une base blanche gainante puis le top coat noir qui allonge, False Lash Superstar. Moi, j’ai les cils très fournis et très longs, mais pour celles qui en ont moins ou pour les blondes, ce produit fonctionne vraiment.

Et pour les cheveux, vous me disiez que vous leur accordez un soin particulier…
Oui, j’utilise les gammes professionnelles de L’Oréal qui sont très bien. J’essaie d’éviter les silicones, les parabènes, les sulfates qui servent juste à faire mousser. Le shampooing que j’utilise ne mousse pas du tout, et cela n’enlève rien à son efficacité. On devrait plus communiquer là-dessus je trouve. Ensuite j’ai mes petites astuces personnelles. Quand je les lave, je les rince longtemps jusqu’à ce qu’ils crissent entre les doigts, cela veut dire alors qu’il n’y a plus du tout de produit. J’utilise du jus de citron pour fermer les écailles, ou simplement l’eau froide. Cela les protège des agressions. C’est un mécanisme physique. Une fois qu’on a compris comment fonctionne le cheveu, cela vaut tous les produits du monde…

Il vous a fallu combien de temps pour avoir cette longueur?
Je l’ai toujours eue, avec comme limite le haut du pantalon, que je dépasse actuellement. La seule personne qui me coupait les cheveux jusqu’à cette année est ma marraine. J’ai les cheveux tellement longs qu’on le faisait sur un escalier et elle se mettait une marche en dessous de moi pour couper les pointes! C’est d’elle que je tiens mes habitudes.

Vous êtes de la génération Y, ou digital natives, vous passez combien de temps par jour sur votre téléphone?
Comme dit plus haut, le moins possible! Quand je suis en congé, on s’est mis d’accord avec mon manager: je regarde mes messages une fois le matin et une fois le soir en cas d’urgences. Je ne comprends pas cette addiction, quand je mange avec quelqu’un et qu’il passe son temps sur son téléphone, je m’en vais! Quelqu’un qui ne peut pas se passer de son portable, c’est qu’il est dépendant, et comme toutes les dépendances, c’est une sorte de prison, au même titre que la cigarette!

Qu’est-ce qui vous manque le plus, que vous ne pouvez pas faire pendant cette année de représentation?
J’ai très très peu de temps pour tout ce qui est créatif. Je faisais mes robes avant, j’ai fait des cours de couture, et ma grand-mère m’a appris à tricoter. Quand j’ai un moment je note mes idées pour plus tard, je fais quelques croquis, cela m’aide à me vider la tête. J’écrivais aussi beaucoup plus avant. Mais là je me concentre sur les interviews et cela ne me laisse pas beaucoup d’énergie pour écrire mes propres textes.

Vous aurez quand même droit à des vraies vacances?
Oui, je suis salariée, et j’ai droit à mes 4 semaines! Je vais partir en Grèce, en face de Mykonos, pour joindre l’utile à l’agréable puisque j’envisage de diriger mes études vers l’archéologie. Je me réjouis car je serai dans un endroit sans Internet, sans téléphone, inatteignable… ça va me faire du bien!

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.