Femina Logo

Iconique

La tubéreuse, à l'assaut des nouveaux parfums

Charnelle, animale, envoûtante, la tubéreuse ne passe pas inaperçue dans un parfum. Elle lui donne un caractère affirmé qui peut être segmentant: on adore ou on déteste. Fragile et forte à la fois, la fleur chatouille les nez depuis 1948 et le premier parfum portant cette signature, Fracas, de Robert Piguet. Depuis, elle a été maintes fois célébrée par les marques les plus prestigieuses. Elle donne ainsi son aura presque occulte à Poison, de Dior, lancé en 1985, quelques années à peine après un autre jus culte construit autour de cette note narcotique, Giorgio, de Giorgio Beverly Hills.

Comme le jasmin, c’est une fleur blanche récoltée à la main qu’on fait sécher puis dont on extrait l’odeur par enfleurage. Jadis, les fleurs macéraient dans une matière grasse pour obtenir la concrète. Aujourd’hui, l’absolu est obtenu grâce à des solvants volatils, plus modernes. Cette technique reste très chère (il faut 2000 kilos de fleurs pour 1 kilo d’absolu), aussi la tubéreuse est-elle souvent utilisée sous forme synthétique. La culture se fait principalement en Inde. La maison Chanel, en revanche, a ses propres champs, à Grasse (F), pour s’assurer une qualité et une continuité dans l’approvisionnement.

Fragile, Jean Paul Gaultier

Un jus très typé, lancé en 1999 mais arrêté depuis, dont on trouve encore de rares exemplaires sur eBay ou Amazon. Floral, piquant, il est composé d’anis, de gingembre et de coriandre. La tubéreuse y joue avec la rose, l’iris, la fleur d’oranger et l’ylang-ylang.

1 / 9

Fragile, eau de toilette, Jean Paul Gaultier, prix inconnu.

© DR

Anima, Les Douces Angevines

L’interprétation druidique de cette fleur envoûtante, rendue céleste et mystique avec l’encens oliban, la cannelle, la vanille et la fève tonka, adoucie de lavande, orange et fleurs blanches.

2 / 9

Anima, eau de parfum, Les Douces Angevines, 129 fr. 50 les 50 ml (attitude-bio.ch).

© DR

Good Girl, Caroline Herrera

Une version résolument moderne dans un flacon unique, qui traduit la dualité de la femme d’aujourd’hui. Un souffle floral, tubéreuse et jasmin, contrasté par des notes gourmandes de fève tonka et de cacao.

3 / 9

Good Girl, eau de parfum, Carolina Herrera, env. 105 fr. les 50 ml.

© DR

Gabrielle Chanel Essence, Chanel

La version intense du dernier grand lancement de la maison. Les quatre fleurs blanches chères à Mademoiselle y sont reines, tubéreuse de Grasse, jasmin, ylang-ylang et fleur d’oranger, avec un sillage solaire, santal, vanille et muscs.

4 / 9

Gabrielle Chanel Essence, 127 fr. les 50 ml.

© DR

Tubéreuse Hédonie, Roger Gallet

Une version adoucie par le jasmin et les agrumes, bergamote, citron, orange, pimentée d’un tour de poivre rose, avec 90% d’ingrédients naturels.

5 / 9

Tubéreuse Hédonie, extrait de Cologne, Roger Gallet, env. 69 fr. les 100 ml.

© DR

Tubéreuse criminelle, Serge Lutens

Grand amateur de soliflore, Lutens a lancé sa tubéreuse en 1999, repackagée depuis dans la ligne Gratte-ciel. Forcément insolente, elle exhale la noix de muscade, la jacinthe, la vanille et le musc.

6 / 9

Tubéreuse criminelle, eau de parfum, Serge Lutens, 399 fr. les 100 ml.

© DR

Turbulences, Louis Vuitton

Un parfum qui chahute, souvenir d’une promenade nocturne du parfumeur Jacques Cavallier dans un champ de tubéreuses, à Grasse, mêlant jasmin, magnolia, rose et une touche de cuir.

7 / 9

Turbulences, eau de parfum, Louis Vuitton, env. 260 fr. les 100 ml.

© DR

Twilly, Hermès

Le parfum le plus jeune et pétillant d’Hermès a été construit autour de la tubéreuse, associée au gingembre et au santal. Lancé en 2017, il se décline cet automne en Eau poivrée où la tubéreuse cède la place à la rose.

8 / 9

Twilly, eau de parfum, Hermès, env. 127 fr. les 50 ml.

© DR

Trois questions à Sophie Labbé, maître parfumeur chez International Flavors & Fragrances, créatrice de Tubéreuse Mystique pour Bulgari.

Sophie Labbé, maître parfumeur chez International Flavors & Fragrances, créatrice de Tubéreuse Mystique pour Bulgari.
Sophie Labbé ©DR

Femina: Pourquoi la tubéreuse est-elle une matière noble?

Sophie Labbé: C’est un ingrédient assez cher de par son processus de fabrication. En général, les fleurs sont cueillies le matin, une par une, quand le bouton est encore fermé, pour qu’elles se conservent mieux. Pour la Tubéreuse Mystique, de Bulgari, la récolte a eu lieu de nuit, dans des champs spécialement plantés pour ce projet, en Inde, près de Mysore. On appelle la tubéreuse la maîtresse de la nuit ou Queen of the Night, car c’est à ce moment que son odeur est la plus intense. L’absolu obtenu est ainsi très différent de celui utilisé habituellement en parfumerie, plus crémeux, avec des notes lactées, puis animales.

Comment la travailler dans un parfum pour qu’elle ne prenne pas toute la place?

Quand la tubéreuse est présente dans une formule, on la sent immédiatement. On peut néanmoins y associer des ingrédients qui rappellent ses différentes facettes. Dans Tubéreuse Mystique, j’ai ajouté du davana, une plante aromatique dont l’odeur rappelle l’abricot ou la prune et qui s’harmonise avec les notes lactées. Du cassis, juteux et acidulé, en note de tête pour la facette fruitée, pétillante. La vanille en fond souligne la facette liquoreuse, chaude, comme du rhum, et accentue le côté illicite. Pour l’aura mystique, enfin, j’ai ajouté de la résine de myrrhe.

Diriez-vous que c’est une fleur segmentante: on aime ou on déteste?

Elle n’est pas discrète! C’est une fleur faussement blanche. Elle est dominatrice, exubérante, indomptable, une vraie diva! C’est une question de goût en effet, on peut ne pas aimer. Les fleurs restent mes matières premières fétiches. Avec un coup de cœur pour l’immortelle. J’aime son côté sensuel, très addictif, l’odeur d’une peau chauffée au soleil. Elle me rappelle mon enfance, ayant grandi au bord de l’Atlantique.

9 / 9

Tubéreuse Mystique, collection Splendida, eau de parfum, Bulgari, env. 120 fr. les 50 ml.

© DR

Valérie vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.