Femina Logo

La question

Lors d’un rapport avec mon mari, j’ai éjaculé, comme une femme fontaine, et j’ai pris beaucoup de plaisir. J’aimerais comprendre ce qui m’est arrivé pour pouvoir en refaire l’expérience. [Géraldine, 36 ans]

La réponse

Les femmes fontaines intriguent, fascinent et parfois rebutent. Le tantrisme en a parlé il y a plusieurs siècles déjà. Aujourd’hui, la science commence à étudier ce phénomène mais ne le comprend pas très bien. Pour certains, ce manque de connaissances découle d’une absence d’intérêt financier et du caractère moralement critiquable des méthodes de recherches impliquées. Les hypothèses avancées proposent que l’éjaculation féminine serait soit un produit de glandes para-urétrales, soit un liquide provenant de la vessie. Ces deux pistes ont leurs défenseurs et leurs opposants. Il n’y a pas encore de consensus parmi les scientifiques.

De plus en plus d’ouvrages, de vidéos et même d’ateliers tentent d’enseigner aux femmes intéressées comment devenir fontaines. Lorsque celles qui en font l’expérience décrivent ce qu’elles vivent, trois éléments reviennent fréquemment. Des stimulations vaginales particulières, un relâchement et la sensation de pousser, comme lors de la miction. L’éjaculation est apparemment en lien avec le point G. Le masser stimule indirectement l’urètre, qui pourrait bien être l’interrupteur des fontaines. Une première piste pour vous. Le relâchement non seulement physique mais surtout mental favorise l’éjaculation et, plus largement, le plaisir érotique. Travaillez donc à augmenter la détente ainsi que l’ouverture aux sensations agréables. En parallèle, ressentez l’envie d’uriner lors des montées d’excitation et contractez votre musculature comme si vous vouliez la pousser vers l’extérieur.

D’après certains spécialistes, cette compétence sexuelle s’acquiert. Comme tout apprentissage, il se fait par essais et erreurs et cela nécessite du temps. Si vous n’y parvenez pas du premier coup, jouissez de tous les autres moments. Avancez à votre rythme, respectez-vous et cherchez surtout à vous amuser en prenant du plaisir. N’est-ce pas là votre véritable souhait?

Notre expert

Cette semaine, envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue-psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.