Femina Logo

La question

Pourquoi mon conjoint a-t-il sans cesse besoin de plaire, de séduire? Est-il un don Juan? Et comment comprendre cette attitude? [Katie, 25 ans]

La réponse

On constate plusieurs types de cas. Il se peut que le problème ne soit que contextuel, c’est-à-dire que les comportements de séduction soient rattachés à une période particulière – une crise dans le couple ou une remise en cause professionnelle par exemple.

Se nourrir des regards valorisants que l’on peut croiser, se rassurer sans franchir les limites que le couple s’est posées, c’est une chose. Séduire activement, jouer avec le feu, c’est une autre chose et cela peut malheureusement faire des dégâts importants sur le plan de la confiance dans le couple. C’est un peu comme si la membrane protectrice autour de la «cellule-couple» subissait une effraction qu’il faudra ensuite colmater, réparer.

Pour en revenir à votre interrogation, vous semblez évoquer un «pattern» habituel. La question peut donc être posée en ces termes: cet homme a-t-il banalement besoin de plaire à autrui parce que cela nourrit son estime de lui, ou parce qu’il ne s’aime pas suffisamment? Ou, situation plus grave, séduit-il dans un mouvement compulsif? Il vivrait alors un état émotionnel ingérable qu’il chercherait à apaiser; comme vous et moi le ferions peut-être avec du chocolat. Le comportement de séduction est sa manière de (mal) «gérer» l’émotion. A ce moment-là, s’il passe à l’acte, ce n’est pas vraiment pour combler un besoin sexuel mais plutôt parce que c’est attendu par la femme, ou afin de se prouver sa masculinité. C’est ce que l’on appelle le donjuanisme: une compulsion à séduire. (Oui, vous allez me demander pourquoi c’est un nom masculin… Passons.)

Parlons de votre couple: pouvez-vous faire confiance? Où en est la séduction entre vous? Comment a évolué le désir, et avez-vous la motivation et l’énergie à investir pour le (re-)développer? Votre homme est-il prêt à apprendre à repérer ses pulsions et à distinguer sa gestion émotionnelle du sexuel? Allez, au travail!

Notre experte

Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.