Femina Logo

La question

Cela fait plus de trois mois que nous sommes ensemble et j’ai toujours autant besoin d’avoir des relations sexuelles qu’au début (à chaque rencontre et, idéalement, tous les jours). Deux choses m’inquiètent: ma libido est-elle normale? Et que faire du décalage entre nous, sachant que mon partenaire n’a pas besoin de faire l’amour aussi souvent? [Lydia, 23 ans]

La réponse

Vous êtes dotée d’une bonne libido, quelle chance! Et visiblement, votre ami correspond à vos codes d’attraction sexuelle, ce qui fait que votre érotisme est bien stimulé. Votre relation se situe encore dans la phase des découvertes, de l’euphorie, et des rapports satisfaisants, ainsi que fréquents, vous donnent une seule envie: recommencer.

Je ne m’aventurerais pas à me positionner sur la normalité, ou non, de votre libido, car dans ce domaine seul compte l’accord entre les partenaires. Toutefois, vous pouvez mieux cerner la nature de votre désir, afin d’avancer dans votre réflexion. Ressentez-vous une montée du désir érotique ou une bouffée d’émotion sentimentale? Votre envie de faire l’amour a-t-elle le goût d’un moment à savourer ou d’un besoin impulsif? Est-ce un souhait de rapprochement, qui laisse leur place aux deux individus même en cet instant de fusion, ou cherchez-vous à vous rassurer sur les sentiments de votre conjoint?


A lire aussi:
Connaître son propre corps pour avoir du plaisir
Je n'ai plus d'érection, que faire?
S'assagir tout en préservant le désir: mode d'emploi


Le besoin de se rassurer, sur le sentiment amoureux de l’autre ou sur notre capacité à être désirée, pousse parfois à enchaîner les relations sexuelles d’une manière un peu compulsive. Bien sûr, des rapports quotidiens ne sont pas le signe d’une compulsivité, mais, là aussi, tentez de «sentir» les nuances de votre désir.

Si vous le situez dans le registre de l’érotisme, la question suivante est celle du décalage dans votre couple. Concernant votre ami, pensez au fait qu’il pourrait ne pas se sentir «à la hauteur» face à vos sollicitations, et que cette pression (créée par lui-même) pourrait se montrer néfaste pour son fonctionnement sexuel. Faites-lui entrevoir votre disponibilité tout en jouant sur les distances. Assurez-vous qu’il se sente désiré et non pas déstabilisé. Invitez au jeu, plutôt que de déplorer le décalage. Et… profitez!

Notre experte

Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.