Femina Logo

La question

Lors d’un rapport avec une nouvelle partenaire, celle-ci m’a fait un massage anal. Cela m’a surpris et m’a procuré beaucoup de plaisir. Depuis cette nuit, j’y pense souvent… Je me demande si je ne suis pas homosexuel et je me sens très mal. [Jonathan, 21 ans]

La réponse

Je vous rassure, de nombreux hommes sont amenés à se poser la même question que vous. Le corps humain est riche et complexe. En dehors de l’appareil génital, il existe d’autres sources de plaisir. La région anale est une zone très érogène, en particulier la prostate – le fameux «point G» des messieurs. Vous évoquez un mal-être présent depuis cette expérience, mais qu’est-ce qui vous perturbe? Est-ce le doute sur votre orientation sexuelle? Comment réagiriez-vous à la découverte d’une part d’homosexualité?

Malgré ce que les hommes voudraient en penser, l’identité sexuelle masculine est plus fragile que son pendant féminin. Alors que les femmes peuvent expérimenter une relation homosexuelle sans forcément remettre en question leur orientation, une seule pensée suffit à troubler la plupart des hommes. Ces interrogations créent alors un malaise, car elles engendrent une perte de repères au niveau de l’image de soi.

Commencez par vous demander si, avant cette nuit, vous aviez une attirance sexuelle pour les hommes. Beaucoup associent les pratiques anales chez les garçons à l’homosexualité. La réalité ne s’avère pas si simple. Ceux qui en tirent du plaisir ne sont pas nécessairement attirés par des personnes du même sexe.

D’autre part, s’il semble bien vu de montrer une ouverture d’esprit envers tous les types d’orientation, dans les faits, une pratique peut être acceptable chez autrui mais jugée intolérable pour soi-même. Que veut dire à vos yeux être «hétéro» ou «homo»? Selon votre réponse, envisager la coexistence de ces deux tendances en vous apparaîtra plus ou moins facile.

N’oublions pas que l’orientation sexuelle est affaire de nuances de gris, davantage que de noir et de blanc. Ainsi, quels que soient vos préférences et vos goûts en matière de sexualité, laissez-vous le temps de bien définir – puis d’accepter – vos diverses façons de prendre du plaisir.

Notre expert

Cette semaine, envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue-psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.